AFAJDAR Anouar - MAP - le Lundi 10 Janvier 2022 à 11:32 |

Choc de prestige pour les Lions de l’Atlas



Yaoundé – La sélection nationale marocaine de football se lance dans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2021), lundi, face à un premier adversaire de taille… Le Ghana.
Premier choc de la compétition, le gain de ce match sera crucial pour les hommes de Vahid Halilhodžić d’abord pour la suite du parcours, mais surtout pour booster la confiance de nombreux jeunes qui découvrent la CAN pour la première fois.

Avec une sélection remaniée par rapport à celle qui a disputé l’ancienne CAN, les Lions de l’Atlas mettent leur ambition à l’épreuve et les signaux sont heureusement au vert. Une phase éliminatoire “immaculée”, un effectif complet et de qualité, une année 2021 de haut niveau, une organisation remarquable et surtout pas de blessures.

En effet, lors de l’avant dernière séance d’entraînement des Nationaux, tous les éléments ont été présents et le groupe paraissait plutôt en bon état mental et physique.

En reconquête après une édition 2019 où il s’était arrêté, surprenamment, en huitièmes de finale, le Maroc peut compter sur sa défense de fer composée notamment de l’homme très en vue de Wolverhampton, Ghanem Saïss, du coéquipier au PSG de la “MMN” (Messi, Mbappé, Neymar), Achraf Hakimi, de Nayef Akrad, mais également du sultan d’Al Ahly, Badr Banoun.

Les cages du Maroc seront gardées par Yassine Bounou. L’ancien wydadi de FC Séville s’est illustré durant l’année 2021 totalisant le plus grand nombre de “clean sheets”.

Au milieu de terrain, le combattant Sofyan Amrabat assurera le relai défense-attaque, aux côtés de l’élégant Barkouk Aymen. Louza, Amallah et Fajr auront également un grand rôle à jouer pour animer le jeu.

Quant à l’attaque, le virevoltant Boufal est très attendu pour faire des siennes et créer des espaces et des occasions pour le goleador El Kaabi, El Haddadi et Mmaee.

Vahid Halilhodzic
Succédant à Hervé Renard, le Franco-Bosnien n’a jamais semblé à même de dériver de sa ligne de conduite. Rigueur et discipline de fer sont ses maîtres-mots et les résultats lui donnent raison.
Le sélectionneur des Lions de l’Atlas avait fait savoir que ses hommes disposent de chances “importantes” de soulever le titre de cette 33è édition.
Il pense que le match contre le Ghana doit être, coûte que coûte, gagné pour démarrer la compétition sous de très bons auspices.

Le Ghana
Après une compétition aussi ratée en 2019, où ils avaient chuté dès les 8ès de finale face à la Tunisie, les Black Stars vont tout faire pour retrouver le dernier carré qu’ils ont l’habitude d’occuper.
Emmené par les frères Ayew, le Ghana pourra aussi compter sur des jeunes joueurs talentueux comme la pépite du Stade Rennais, Kamaldeen Sulemana, auteur de 5 buts déjà cette saison, ou encore Mohammed Kudus, milieu de l’Ajax Amsterdam.

Le Ghana possède également un très bel effectif avec notamment Thomas Partey.

Les Black Stars ont également validé leur ticket pour le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, et ont dominé leur poule des qualifications de la CAN.
Cependant, lors de leur préparation, les hommes de Milovan Rajevac ont subi une lourde défaite face à l’Algérie (3-0). Et ce n’est certainement pas le meilleur moyen de préparer un tel événement.

Tout ceci pour ainsi dire que cette rencontre est déjà capitale dans la course à la première place de la poule C. Sur le papier, le Maroc aura l’occasion de réaliser une excellente opération en s’imposant lors de cette affiche. Mais seules les 90 minutes décideront du vainqueur de ce choc de titans.
Le groupe C comprend également le Gabon et les Comores.