Menu
              
MAP | Publié ici le Mardi 17 Mai 2022

Coup d’envoi à Essaouira de la 11è édition du Rallye Maroc historique





Le coup d’envoi de la première étape de la 11ème édition du Rallye Maroc historique (18-22 mai) a été donné, mardi à Essaouira, avec la participation d’une quarantaine d’équipages férus de sports mécaniques, venus des différentes contrées du monde en quête d’aventure et de découverte.

Une cérémonie dédiée à cette mythique compétition, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été organisée, lundi en fin d’après-midi, en présence du gouverneur de la province d’Essaouira, M. Adil El Maliki et du président du Conseil provincial, M. Kabir Maachi, ainsi que d’autres acteurs locaux, l’occasion pour le grand public et les visiteurs de la Cité des Alizés de découvrir ces machines exceptionnelles toujours en marche.

Cette manifestation permettra aux participants de découvrir la région de Marrakech-Safi (provinces d’Essaouira, Chichaoua, Rehamna et Youssoufia, et la ville de Marrakech) avec au menu des spéciales et un tracé qui s’annonce d’ores et déjà égayé de surprises et de découvertes, à la faveur des décors féeriques et des paysages splendides que les équipages n’auront pas toujours l’occasion d’en apprécier à leur juste valeur.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, l’organisateur de cet événement, M. Yves Loubet, a indiqué que cette manifestation revient sur les traces d’une belle histoire du Rallye du Maroc de renommée internationale, organisé dans le Royaume durant les années 1960 et 1970, et qui figurait sur le calendrier du championnat du monde des rallyes.

Au-delà de son aspect sportif, il s’agit d’un voyage exceptionnel à forte charge et dimension culturelle en ce sens qu’il permet la découverte du patrimoine et des particularités des zones et contrées traversées, a-t-il fait remarquer.

Ainsi, les équipages partiront d’abord à la découverte, durant trois étapes, des communes, douars et contrées de la province d’Essaouira (Bzidad, Sidi Ghanem, Tamanar, etc…) avec un retour à la Cité des Alizés, puis viendront les étapes de Chichaoua, Benguérir (Lac Massira, Skhor Rehamna), Youssoufia (Chamaïa) avec une arrivée prévue le samedi 21 mai sur le circuit Mohammed VI à Marrakech.

De son côté, la coordinatrice nationale de ce Rallye, Mme Chaimae Haris, a noté que ce rallye, lancé il y a une cinquantaine d’années, s’est arrêté avant d’être relancé en 2010.

Au menu de cette édition, figurent différentes étapes entre les villes de Marrakech et Essaouira en passant par Chichaoua, avec des escales dans des douars et des contrées reculées au niveau de cette région afin de faire la lumière sur l’attractivité et la splendeur des paysages dont regorgent ces zones, le but ultime, a-t-elle expliqué, est de contribuer à la promotion de l’activité touristique, précisant que le Rallye connaît la participation de 14 nationalités des quatre coins du monde.

Cette édition est marquée aussi par la participation d’un équipage marocain et d’une femme pilote italienne, a-t-elle fait savoir, tout en exprimant sa joie de voir ce Rallye reprendre après la conjoncture difficile qu’a traversée le tourisme marocain en raison de la crise de la Covid-19.

Pour sa part, le président d’honneur de la Fédération marocaine des véhicules anciens, M. Abdellah Abdellaoui, a mis en avant l’importance de cette manifestation qui reflète toute l’histoire de l’automobile remise sur ce formidable plateau, rappelant que le premier rallye au Maroc a eu lieu en 1923, alors que la première course remonte à 1914 entre Casablanca et Rabat.

Grâce aux bonnes volontés qui sont mobilisées autour de cette manifestation, le Rallye a vécu ce retour sur l’histoire depuis 2010, a-t-il dit, soulignant que la fédération ambitionne d’impliquer la jeunesse dans cette manifestation et de lui faire revivre les moments de l’histoire durant lesquels le Royaume a brillé à l’échelle internationale à la faveur des paysages dont il regorge et qui n’existent nul par ailleurs.

Le Rallye du Maroc historique s’était forgé une grande réputation depuis sa création en 1934 et figurait dans le calendrier du championnat du monde des rallyes.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss