Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Crise sociale en Algérie: Les syndicats de l'éducation menacent d'escalade


MAP - le Samedi 9 Octobre 2021 à 11:27 |

           

​Alger - Plusieurs syndicats du secteur de l’éducation en Algérie, regroupés au sein de l’intersyndicale, ont menacé de renouer avec la protestation compte tenu de la conjoncture exceptionnelle dans laquelle intervient la rentrée scolaire marquée par une "régression effarante du pouvoir d’achat".


"L’intersyndicale de l’éducation incombe l’entière responsabilité au ministère de tutelle et, par ricochet, au gouvernement concernant le retard accusé dans la prise en charge de nos revendications", lit-on dans un communiqué de cette organisation syndicale.

Tout en appelant la famille de l’éducation à se tenir totalement prête à continuer la lutte pour la satisfaction pleine de toutes les revendications, à commencer par le pouvoir d’achat, elle a fait savoir que la nature de cette action sera précisée lors de la prochaine réunion après consultation de la base".

Dans ce sens, l'intersyndicale a mis l'accent sur l'impératif de l’amélioration du pouvoir d’achat, la révision de la grille des salaires, le rétablissement de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge, ainsi que la révision des programmes et des méthodes d’enseignement.

Les syndicats du secteur ont, en outre, demandé à la tutelle de respecter ses engagements sur plusieurs points comme la révision du statut particulier selon un échéancier clair et précis.

Cité par les médias algériens, l’un des syndicats, l’Union nationale des professionnels de l’éducation et de la formation (Unpef) a mis en garde contre l’"imminence" d’ une "explosion sociale" alors que les revendications socioprofessionnelles soulevées par les acteurs du secteur n’ont toujours pas trouvé de solutions.

Dans un communiqué, l’Unpef s’est élevé contre les "atermoiements" du ministère de l’Education nationale quant à solutionner les problèmes socio-pédagogiques des travailleurs.

De même qu’il pointe l’incapacité du gouvernement à trouver les réponses aux inquiétudes relatives à l’érosion du pouvoir d’achat à cause de l’envolée des prix des produits de consommation de base et la stagnation des salaires.

La crise économique, qui frappe de plein fouet les travailleurs de l’Education, mais aussi les salariés tous secteurs confondus, se greffe aux difficultés engendrées par la pandémie du covid-19 chamboulant le calendrier pédagogique avec les "effets néfastes" sur les enseignants, fait observer l'union.

Outre l'UNPEF, l'intersyndicale regroupe le conseil des enseignants des lycées d’Alger (CELE), le syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF), ainsi que le syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST) et plus de 10 autres syndicats indépendants.







Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss