Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Samedi 6 Novembre 2021 à 21:14 |

El Guerguarate/Bir Gandouz: le DG de l'ONEE lance des projets d'un investissement global de près de 300 MDH


           


Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, a lancé samedi de grands projets structurants à El Guerguarate et Bir Gandouz, d’un investissement global de près de 300 millions de dirhams (MDH), à l’occasion du 46ème anniversaire de la Marche verte. Ainsi, M. El Hafidi, qui été accompagné notamment du gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahmane EL Jaouhari et du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume (APDS), Jabrane Raklaoui, ainsi que des chefs de services extérieurs, d’élus et de personnalités civiles et militaires, a donné le coup d’envoi aux travaux d’électrification et d’alimentation en eau potable du poste-frontière d’El Guerguarate et de plusieurs projets d’envergure dans la province d’Aousserd.  

Dans ce sillage, l’ONEE a programmé plusieurs projets au niveau de la province d’Aousserd, dans l’optique d’accompagner le développement socio-économique des communes et centres émergents.  Ces projets structurants de l’ONEE viennent en réponse aux besoins croissants en énergie électrique, eau potable et assainissement liquide au regard du dynamisme économique et social que connait la région et son rayonnement aux niveaux national et continental.  

Concernant le secteur de l’électricité, plusieurs conventions de partenariat ont été signées entre l’ONEE, la province d’Aousserd, la région de Dakhla-Oued Eddahab, la commune de Bir Gandouz, l’APDS et la Direction générale des collectivités locales, en vertu desquelles l’Office assurera la généralisation de l’électrification au niveau des centres émergents de la province d’Aousserd, pour une enveloppe globale de 188 MDH.  

Au niveau d’El Guerguarate, M. El Hafidi a lancé les travaux d’électrification de ce poste frontalier via son raccordement au réseau électrique du Centre de Bir Gandouz avec la construction d’un réseau de distribution moyen tension et bas tension, le renforcement de la centrale de Bir Gandouz et la réalisation d’une centrale solaire avec système de stockage.  

Nécessitant une enveloppe budgétaire qui s’élève à 77 MDH, ce projet dont la mise en service est prévue en octobre 2022, est cofinancé par l’ONEE, le Conseil régional, la Direction générale des collectivités locales et l’APDS.  A signaler que les études techniques pour le raccordement des centres de Bir Gandouz et El Guerguarate au réseau national de très haute tension (THT) de l’électricité sont en cours de réalisation par l’ONEE.  

Au Centre de Bir Gandouz, le DG de l’ONEE a lancé les travaux relatifs au raccordement du village de Pêche Lamhiriz au réseau électrique de Bir Gandouz pour un coût global de 40 MDH, financé en totalité par le conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab.  

Ce projet, dont la mise en service est prévue en août 2023, vise à accompagner le développement économique du village de pêche Lamhiriz via son électrification par le biais de départ Moyenne Tension issue du Poste 0.4/22 kV de Bir Gandouz avec la construction de quatre Postes de distribution, d’un réseau basse tension et de l’éclairage public.  

Le second projet, dont la mise en service est prévue en novembre 2022, a pour objectif la construction d’un poste élévateur 0.4/22kV au niveau de la centrale de Bir Gandouz.  Mobilisant un montant de 17,4 MDH, ce projet cofinancé par l’ONEE, l’APDS, la commune de Bir Gandouz, la DGCT et le Conseil régional, permettra de créer des départs moyenne Tension pour desservir en énergie électrique le poste frontalier El Guerguarate, garantissant une meilleure souplesse d’exploitation du réseau électrique.  

Le centre de Bir Gandouz bénéficiera également d’un autre projet relatif à l’aménagement de l’éclairage public (2.4 MDH), avec la mise en place de 115 candélabres luminaires LED et plus de 5 Km de réseau d’éclairage public.  

Au niveau du centre d’Aousserd, un projet d’envergure qui consiste en l’hybridation de la centrale Diesel existante par une centrale solaire avec un système de stockage sera lancé (51,25 MDH). Prévu d’être mis en service en décembre 2022, il a pour objectif d’assurer une alimentation en énergie électrique en continu 24h/24h au lieu de 12h/24h du Centre d’Aousserd.  

Par ailleurs, M. El Hafidi a donné le coup d’envoi des travaux du projet d’alimentation en eau potable du poste frontalier El Guerguarate, qui consiste en la réalisation et l’équipement d’un nouveau forage, d’une station de dessalement de l’eau de mer pour un débit de 432 m3/jour et la construction d’un réservoir surélevé avec une capacité de 200 m3.  

Mobilisant un montant global de 24 MDH, ce projet financé par l’APDS (20 MDH) et l’ONEE (4 MDH), permettra de satisfaire les besoins en eau potable du Centre à court et moyen terme.  Pour ce qui de l’assainissement liquide, M. El Hafidi s’est enquis de l’état d’avancement du projet d’assainissement du centre de Bir Gandouz (60 MDH), portant sur la réalisation d’un réseau d’assainissement d’un linéaire de 15,5 km, de deux stations de pompage et d’une station d’épuration de type lagunage naturel, avec une capacité de 487 m3/j.  

Ce projet dont le taux d’avancement actuel est de 60%, permettra d’améliorer les conditions sanitaires des populations bénéficiaires et de contribuer à la préservation de l’environnement et à la valorisation des eaux usées épurées avec la possibilité de leur réutilisation pour l’arrosage des espaces verts dans le contexte de la rareté des ressources conventionnelles dans la région.  

Dans une déclaration à la MAP, M. El Hafidi a souligné que ces projets structurants liés à l’énergie électrique, l’eau potable et l’assainissement liquide ont nécessité une enveloppe budgétaire d’environ 300 MDH, dont 200 MDH dédiés au secteur de l’ électricité.  Ces projets d’envergure concernent trois Centres dans la province, à savoir Bir Gandouz, Aousserd et El Guargarate, a-t-il précisé, faisant savoir qu’ils sont de nature à contribuer au développement socioéconomique de la région.  

Ces centres sont en passe de devenir des plateformes d’investissement, d’où la nécessité de consolider davantage leurs attractivités à l’échelle nationale et internationale, a-t-il fait observer.  

Depuis l’Intronisation de SM le Roi Mohammed VI, les provinces du Sud du pays ont connu l’instauration d’un modèle de développement inclusif dans plusieurs secteurs.

Pour accompagner ce plan de développement, l’ONEE a réalisé plusieurs projets structurants dans les domaines de la production, du transport et de la distribution de l’énergie électrique, de l’eau potable et de l’assainissement liquide, en vue de répondre à la demande croissante en ces services de base.

L’investissement global de ce plan de développement est de l’ordre de 25 milliards de dirhams (MMDH), dont 15 MMDH d’investissements propres de l’ONEE.  Quant aux perspectives de l’ONEE à l’horizon 2030, il est prévu un investissement global dans les Provinces du sud d’un montant de 62,7 MMDH.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 15:04 Situation “désastreuse” dans les camps de Tindouf

Vendredi 26 Novembre 2021 - 14:25 Le Maroc dénonce les dérapages de Mary Lawlor