Fin d'année et Covid-19 : Immersion dans la "noble" mission nocturne des services de police à Marrakech

MAP - Samir LOTFY - Publié le Jeudi 31 Décembre 2020 à 16:14



Marrakech - A quelques heures seulement de l'avènement du nouvel an 2021 bien que le passage s'effectuera dans une conjoncture exceptionnelle marquée par la persistance de la propagation de la pandémie de la Covid-19, l'ensemble des services préfectoraux de police à Marrakech sont à pied d'oeuvre pour veiller scrupuleusement à l'application des lois et dispositions légales en vigueur et assurer ainsi la sécurité des citoyens et de leurs biens.


Cette mobilisation "exemplaire" et "constante" des éléments de la DGSN au niveau de la région Marrakech-Safi, à l'instar, de leurs homologues à l'échelle nationale, ne date pas d'aujourd'hui et ne se veut nullement "exceptionnelle" et "circonstancielle" mais bel et bien, une mission quotidienne et un devoir national, exécuté dans les règles de l'art avec bravoure, dévouement et abnégation.

Il s'agit d'une véritable illustration de la part des éléments de la police de leur engagement indéfectible et sans faille pour la préservation de la sécurité, la quiétude et la stabilité du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fidèles en cela aux fondamentaux du Royaume et à la triptyque "Dieu, la Patrie, le Roi".

Ainsi, afin d'assurer une sécurisation optimale au niveau de l'ensemble du territoire de la ville de Marrakech, notamment ses espaces névralgiques et ses coins stratégiques (établissements touristiques, représentations diplomatiques, lieux de culte...etc), les services préfectoraux de la police ont, dans le cadre de la mise en application stricte des recommandations et grandes orientations de la DGSN, concocté une "feuille de route" sécuritaire intégrée, qui consiste à mieux encadrer la ville, à travers la consolidation de la présence policière effective selon une approche proactive et de proximité.

Dans ce sens, il a été procédé à la mise en place de plusieurs barrages administratifs et judiciaires et de points de contrôle, tout en mobilisant différentes brigades pour veiller, d'une part, à la préservation de la sécurité des personnes et de leurs biens et d'autre part, à la mise en application idoine de l'ensemble des mesures préventives destinées à enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus. 

En effet, depuis le déclenchement, en mars dernier, de la crise sanitaire induite par la Covid-19 et l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, la DGSN, dans une approche "pragmatique", "proactive" et "préventive" n'a pas lésiné sur les moyens en mobilisant toute la logistique nécessaire, ainsi que les moyens humains et logistiques, en vue d'assurer le respect scrupuleux de l'ensemble des mesures prises par le gouvernement en vue d'endiguer la propagation de la pandémie et de garantir la sécurité sanitaire des citoyens.

Une vigilance et une mobilisation accrues de la part de ces "Héros du devoir national" placés en première ligne de ce combat, sans merci, contre un virus invisible et si cruel qui terrasse tout sur son chemin, appelées à être renforcées davantage en cette période exceptionnelle de fin d'année, afin de veiller à l'application stricte des nouvelles mesures préventives décrétées, récemment, par les pouvoirs publics, pour une période de trois semaines, notamment l'entrée en vigueur d'un couvre-feu nocturne de 21h à 06 du matin.

Il est 22h, une balade nocturne effectuée par une équipe de la MAP à travers plusieurs grands axes et sites stratégiques de la cité ocre, à l'instar du boulevard Mohammed V, la Place de Jemâa El Fna et différents coins de la zone touristique notamment au niveau de l'extension de l'avenue Mohammed VI dans la zone touristique, laisse constater de visu les grands sacrifices consentis par les limiers de police qui défiant, une forte vague de froid glacial que connaît la ville ces derniers jours et le risque d'être infectés par le virus, n'hésitent guère à faire montre d'un grand professionnalisme et d'une ingéniosité et dextérité si singulières pour faire face à toutes les situations auxquelles ils se trouvent confrontés.

Tout au long des itinéraires empruntés, la présence policière est fortement remarquable. Au niveau de plusieurs barrages judiciaires et points de contrôle visités, la vigilance est de taille chez l'ensemble des éléments de police mobilisés sur place.

Bavettes et visières au visage, ces héros du devoir national prêts à toutes les éventualités, dans un respect strict des règles de distanciation physique, veillent scrupuleusement au respect des lois en vigueur. Loin de toute improvisation, tout un chacun parmi ces professionnels de la sécurité exécute, à la lettre, la mission qui lui est dévolue sans la moindre hésitation, sous la supervision effective de supérieurs hiérarchiques présents sur le terrain et soucieux de veiller au respect des mesures légales en vigueur, sans porter atteinte aux droits des citoyens.

Au niveau des barrages judiciaires et administratifs ainsi que des points de contrôle visités, la mobilisation est à son paroxysme pour procéder à l'identification des personnes se trouvant à cette heure-ci en dehors de chez eux, identifier les raisons de leurs déplacements nocturnes et voir si éventuellement ils disposent d'une autorisation exceptionnelle dédiée à cet effet.

Non loin, ce sont des brigades mobiles à bord de voitures, épaulés par des éléments de la brigade des motards, ou encore des limiers de police effectuant des rondes, qui sillonnent les différents coins, boulevards, espaces publics et quartiers de la ville pour s'assurer du respect strict des règles du couvre-feu nocturne, et intervenir en cas de nécessité pour appliquer la loi à l'encontre des récalcitrants.

Il s'agit d'un effort inlassable et d'un grand travail combien noble et indispensable pour la sécurité du Royaume, de ses institutions ainsi que des citoyens, notamment en cette conjoncture délicate que traverse le monde. De grands sacrifices que ces héros du devoir national consentent de manière quotidienne, ce qui n'est pas sans susciter un grand respect et une profonde admiration de la part des citoyens, comme en témoigne leur adhésion à ces initiatives sociétales de grande importance. 

Dans une déclaration à la MAP, le Commandant divisionnaire de police, M. Khalid Fihri, a indiqué qu'"à l'instar des autres préfectures de police à travers le territoire national, et compte tenu de l'évolution remarquable de la situation épidémiologique aux plans international et local, mais aussi de la circonstance sécuritaire qui coïncide avec la fin de l'année, la préfecture de police de Marrakech a procédé à l'élaboration d'un programme sécuritaire global visant à veiller à une excellente mise en application des directives émises dans ce sens par les commandements directorial et préfectoral".

Pour l'application stricte de ces directives, il a été procédé à l'adoption d'une panoplie de mesures sécuritaires efficaces, afin de mieux encadrer la ville via des barrages judiciaires et administratifs et la création de plusieurs points de contrôle fixes et mobiles, qui travaillent 24H/24h, a ajouté M. Fihri également Chef de corps urbain au District de Police de M'hamid, faisant savoir qu'il a été procédé aussi à la mobilisation de véhicules de polices (points statiques) au niveau de plusieurs coins névralgiques et sites stratégiques de la cité ocre, outre la mobilisation de différentes brigades, afin de maîtriser les mouvements des citoyens et leurs déplacements, et vérifier leur conformité aux règles relatives à l'état d'urgence sanitaire et du couvre- feu nocturne.

Dans le cadre de cette stratégie sécuritaire, un intérêt particulier est accordé à la sécurisation totale des établissements stratégiques et sensibles (les grands centres commerciaux, les hôtels classés, les monuments historiques, les lieux de culte....), a-t-il enchaîné, rappelant que la finalité étant de parvenir à une parfaite maîtrise de l'ensemble du territoire de la ville d'un point de vue sécuritaire et préventif et la préservation de la sécurité et la sérénité, à travers l'application scrupuleuse des dispositions exceptionnelles liées à la situation actuelle. 

Le gouvernement, rappelle-t-on, avait annoncé une série de mesures à partir du 23 décembre à 21h pour une durée de trois semaines.

Ces mesures portent sur la fermeture des restaurants, commerces, et grandes surfaces à 20h, couvre-feu nocturne à l'échelle nationale de 21h à 6h du matin, interdiction des fêtes et des rassemblements publics et privés, fermeture des restaurants dans les villes de Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger pendant trois semaines, et enfin le maintien des mesures annoncées précédemment.


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune