Menu
              
MAP | Publié ici le Jeudi 17 Mars 2022

Gestion de l’eau:partage entre le Maroc et Israël





Le vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Maroc-Israël (CCIMI), Jamal Belahrach, a appelé à un partage d’expériences et de savoir-faire entre le Maroc et Israël en matière de gestion de l’eau au service du secteur agricole.
Le premier Symposium Maroc-Israël sur l’agriculture et la pisciculture, qui se tient à Ait Melloul, près d’Agadir, est la plateforme idoine pour ce partage, eu égard à l’expérience d’Israël dans la gestion de la rareté des ressources hydriques, a indiqué M. Belahrach, qui était l’invité de l’émission “Questions d’actu” de Medi1TV.
Il s’agit d’un sujet d’actualité pour le Royaume dans ce contexte marqué par la sécheresse et le déficit pluviométrique qui affectent les agriculteurs, a fait observer le vice-président de la CCIMI.
Le Symposium Maroc-Israël réunit les opérateurs majeurs du secteur agricole national et une dizaine d’entreprises israéliennes à travers des rencontres B2B, a-t-il poursuivi, ajoutant que des Joint-ventures verront le jour à l’issue de cette rencontre.
Le Maroc peut également partager son expérience avec Israël en matière de production et de transformation dans le secteur agricole, a relevé M. Belahrach, rappelant le rôle de la CCIMI consistant à jeter des ponts entre les opérateurs marocains et israéliens pour contribuer à la croissance économique dans les deux pays.
De son côté, Moundir Zniber, Président de Gaia Energy, a mis en avant le grand savoir-faire d’Israël dans des secteurs primordiaux pour le Royaume, tels que les énergies et l’Agriculture.
Les modèles agricoles adaptés au climat désertique font partie des grands enjeux actuels en ce contexte de sécheresse et de changements climatiques, a-t-il souligné, ajoutant qu’Israël développe, depuis des années, des technologies très avancées en termes d’agriculture, pour aboutir à des semences résilientes au climat désertique.
Le symposium Maroc-Israël sur l’agriculture et la pisciculture, vise à faciliter l’échange d’informations et de connaissances entre les professionnels des deux pays et fera état de l’évolution du secteur des fruits et légumes et de la pisciculture, selon la CCIMI.
Le symposium, qui se tient les 16 et 17 mars à l’Institut Agrovétérinaire (IAV) Hassan II à Aït Melloul (campus d’Agadir), abordera en priorité la problématique liée à l’eau et à l’utilisation des nouvelles technologies pour l’optimisation de l’irrigation, enjeu vital pour le secteur.