Menu
              
Jeune Afrique | Publié ici le Mardi 19 Avril 2022

Goïta, Ouattara, Tebboune, Kagame… Qui gagne, qui perd si Marine Le Pen est élue ? Par François Soudan





Marine Le Pen qui, comme son père, a toujours veillé à ne pas froisser le Maroc, pourrait rapidement adopter une position de reconnaissance pleine et entière de la souveraineté du royaume sur l’ex-Sahara occidental, à l’instar de l’administration américaine. Ce n’est pas certain, Marine Le Pen ayant toujours dit beaucoup de bien de son père, le défunt maréchal, qui fut le seul chef d’État africain à la recevoir en 2017. Habile, Marine Le Pen a profité d’une conférence de presse le 13 avril pour tendre la main au Sénégalais Macky Sall, en promettant que, elle présidente, elle ferait tout pour que le pays de la Teranga se voit décerner un siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.