Menu
              
MAP | Publié ici le Lundi 18 Avril 2022

Inondations en Afrique du Sud : déploiement de 10 000 soldats





Les forces de défense sud-africaine «SANDF» ont annoncé, lundi, avoir déployé 10 000 soldats dans la province de KwaZulu-Natal pour aider les autorités à gérer les conséquences de l'une des pires inondations à avoir frappé la région, faisant 443 morts jusqu'à présent.

Baptisé Operation Chariot, le déploiement de l’armée verra les soldats participer au soutien de la sécurité, aux travaux de nettoyage, à l'extraction, aux évaluations techniques et au transport d'équipements ou de biens de secours humanitaires.

Selon la SANDF, l'armée aidera en érigeant des logements sur le terrain, en fournissant de l'eau douce avec ses systèmes de purification d'eau et en déployant des électriciens et des techniciens pour rétablir l'électricité et l'approvisionnement en eau dans les zones touchées par les crues.

En outre, 4 hélicoptères et 2 avions participeront aux missions de recherche et de sauvetage, d'extraction, de reconnaissance, d’évaluation et de transport des secours humanitaires, indique-t-on de même source. Elle ajoute que les services de santé militaires sud-africains fourniront des infirmières, des psychologues, des travailleurs sociaux et des pharmaciens.

Plus de 440 personnes sont mortes, plus de 60 autres sont toujours portées disparues et des milliers de maisons ont été endommagées la semaine dernière par les inondations qui ont suivi des pluies torrentielles.

Le premier ministre du KwaZulu-Natal, Sihle Zikalala, a estimé le coût des dommages aux infrastructures routières à environ 5,6 milliards de Rands. Il a précisé que 13.556 ménages avaient été affectés, avec 8.329 maisons partiellement endommagées et 3.937 maisons complètement détruites.

Plus de 450 mm de pluies sont tombées dans certaines zones de la province de Kwa-Zulu-Natal en 48 heures, selon le service météorologique sud-africain, un niveau de précipitations comparé par des météorologues à celui "normalement associé aux cyclones".






Facebook
Twitter
Mobile
Rss