JIV-20220 : Cinq questions à la chargée de la coordination du Programme des VNU au Maghreb, Olfa Borsali Ben Hamida

MAP - ​Sofia El Aouni - Publié le Samedi 5 Décembre 2020 à 17:00




Rabat - Célébrée le 5 décembre de chaque année, la Journée internationale des volontaires (JIV), aussi connue comme Journée mondiale du bénévolat, est une occasion pour mettre en exergue les efforts et sacrifices des volontaires et bénévoles à travers le monde, dans l’atteinte des objectifs mondiaux pour un équilibre des aspects sociaux, économiques et environnementaux.
JIV-20220 : Cinq questions à la chargée de la coordination du Programme des VNU au Maghreb, Olfa Borsali Ben Hamida
A cette occasion, la chargée de la coordination du Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) au Maghreb (Maroc, Tunisie, Libye et Algérie), Olfa Borsali Ben Hamida, a accordé à la MAP un entretien exclusif dans lequel elle revient sur l’importance du volontariat dans un monde moderne, ses enjeux et la place des volontaires marocains dans le système des Nations unies.

1. Qu’est ce que le programme des volontaires des Nations unies (VNU) ? 

Instauré par l’Assemblée Générale en 1970, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est une entité onusienne établie, qui promeut le volontariat au service de la paix et du développement dans le monde. Engagé à l’échelle de 130 pays avec une présence directe sur le terrain dans plus de 80 pays, le programme VNU est administré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Siégeant à Bonn (Allemagne), le programme VNU a déployé en 2020 plus de 9.000 volontaires des Nations unies, âgé de 18 ans et plus, à l’échelle nationale et internationale, au sein des agences, fonds et programmes de l’ONU, dont 1.022 en appui à la crise sanitaire de la Covid-19.

Le Programme dispose de quatre mécanismes de financement, soutenus par les partenaires financiers du Programme (gouvernements donateurs, secteur privé, fondations, etc...), notamment le Fonds Volontaire Spécial, le Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires, le partage des coûts et le programme de financement intégral. 

2. Quelle est la particularité du programme VNU ? Le volontariat tel que promu par le Programme VNU est un engagement à plein temps avec les agences, fonds et programmes des Nations unies, assimilé à une opportunité d’emploi à durée déterminée, au niveau national comme à l’étranger, où le volontaire des Nations unies assume – à titre volontaire – une fonction à part entière, avec des tâches qui lui sont dévolues et des résultats attendus à la fin de son affectation, ceci moyennant une indemnité mensuelle, des allocations d’installation et de réinstallation et une allocation d’apprentissage.

3. Combien de volontaires marocains sont-ils déployés dans le cadre de ce programme ? 

En 2020, 46 Marocain(e)s ont servi en tant que volontaires des Nations unies : 36 à l’échelle nationale, avec les agences, fonds et programmes des Nations unies au Maroc, et 10 à l’échelle internationale (Burundi, RDC, Jordanie, Kenya, Rwanda, Sud Soudan, Tunisie et Turquie).

Le pourcentage reste très faible : 10 volontaires Marocain(e)s sont déployés à l’échelle internationale pour un total de 9.144 volontaires. 

4. Quel impact de l'expérience VNU dans l’ascension professionnelle du volontaire ? 

Le volontariat avec l’ONU est une porte d’entrée au Système de Développement des Nations Unies et à travers cet accès, une opportunité hors pair pour renforcer les capacités techniques et non techniques du volontaire à travers la diversité des thématiques, partenariats et réseaux auxquels il est exposé. Il renforce ainsi l’employabilité des volontaires. Une enquête récente a démontré la corrélation positive entre les affectations de VNU et l’évolution (souvent rapide) de carrière. L’intégration du volontariat dans les processus de paix et de développement a eu un regain d’intérêt de la communauté internationale depuis quelques années, eu égard à l’impact, hélas non mesuré bien qu’estimé, du volontariat dans l’accélération du développement. Les agences, fonds et programmes des Nations unies collaborent avec le Programme VNU pour l’intégration du volontariat comme levier d’accélération de l’Agenda 2030 et ce, à travers des opportunités données à des volontaires pour soutenir ces dynamiques.

5. Quel était le rôle des volontaires dans le contexte du Covid-19 ? 

Les volontaires du monde entier se sont mobilisés pour soutenir les efforts de sensibilisation et de réponse à la Covid-19 (dans des conditions parfois difficiles). C’est ainsi que la JIV-2020 se veut une occasion pour reconnaître la valeur et l’impact du volontariat en situation de crise.

Au vu de la situation sanitaire, la célébration sera essentiellement virtuelle. Une campagne @UNVMaghreb est également en cours sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter.



Source : https://www.maafrique.com/JIV-20220-Cinq-questions...

Le Fil | Tribune