Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Vendredi 8 Octobre 2021 à 17:00 |

La croissance en Afrique du Sud devrait rebondir de -6,4% à 4,6% en 2021 (BM)


           

​Johannesburg - La croissance en Afrique du Sud devrait rebondir de -6,4 pour cent en 2020 à 4,6% en 2021, a révélé jeudi la Banque mondiale.


Cette révision à la hausse des prévisions de croissance de l'Afrique du Sud pour 2021 est due au fait que le produit intérieur brut (PIB) serait soutenu par un environnement mondial favorable, souligne la BM dans son rapport semestriel «Africa Pulse».

Il s'agit d'une perspective significative de la croissance du PIB par rapport à la projection de 4 %, prévue par la banque en juillet au plus fort des troubles civils et des émeutes dans le pays et plus encore par rapport à la prévision de croissance de 3 % d'avril, précise-t-on.

La Banque mondiale a expliqué que le plan de secours de 38,8 milliards de Rands pour soutenir les entreprises et le paiement mensuel de 350 Rands aux ménages touchés par la pandémie avaient stimulé l'activité économique.

Cependant, la Banque a averti que l'Afrique du Sud est confrontée à de nombreux défis à l'avenir, notamment un taux de chômage record de 34,4%. «L'augmentation des niveaux d'endettement pèse sur la capacité du gouvernement à résoudre les problèmes sociaux sans compromettre la viabilité de ses finances publiques», relève-t-elle.

«Résoudre les pénuries d'électricité, la corruption au sein du parti au pouvoir et les besoins pressants de réforme des marchés du travail et des produits restent des priorités pour stimuler la croissance potentielle», préconise la banque mondiale.

La Banque centrale sud-africaine avait auparavant prévue un taux de croissance de 5,3 % du PIB pour cette année, contre une prévision précédente de 4,2 %. Elle a indiqué que bien que le PIB ait enregistré un bond substantiel au deuxième trimestre de 2021, les données suggèrent que les effets négatifs des mesures de confinement et des troubles de juillet dernier se refléteront au second semestre.