Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Xinhua - le Vendredi 15 Octobre 2021 à 11:20 |

La pandémie de COVID-19 est une "incroyable opportunité" de repenser la voie de développement de l'Afrique, selon un responsable de l'UA


           

Addis-Abeba - Le commissaire de l'Union africaine (UA) aux Infrastructures et à l'Energie, Amani Abou-Zeid, a déclaré jeudi que la pandémie de COVID-19 était une "incroyable opportunité" de repenser la voie de développement de l'Afrique.


Le commissaire a tenu ces propos lors d'une conférence de presse en marge de la 39e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, qui réunissait les ministres africains des Affaires étrangères à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. "Nous avons envisagé cette crise mondiale (la pandémie de COVID-19) comme un énorme défi pour le monde entier.

Mais pour nous, en Afrique, cela pourrait aussi être une incroyable opportunité de repenser notre voie et nos projets de développement, de mieux utiliser les technologies, notamment numériques, et de revoir la façon dont nous faisons des affaires dans tous les secteurs", a indiqué M. Abou-Zeid. "C'est exactement ce que nous faisons depuis mars 2020", a ajouté le commissaire de l'UA.

L'accélération de la transition numérique sur le continent africain a été l'un des principaux objectifs des 55 membres du bloc panafricain au cours de l'année écoulée, a-t-il affirmé. Parmi les autres aspirations du continent, on peut aussi mentionner la création d'un marché unique du transport aérien africain et le développement du secteur de l'énergie. La réunion des ministres des Affaires étrangères africains, qui se tient les 14 et 15 octobre au siège de l'UA à Addis-Abeba, est leur première réunion physique après près de deux années de réunions virtuelles en raison de la COVID-19.

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'UA, a souligné jeudi dans son discours d'ouverture que la COVID-19 et divers autres défis affectaient gravement les efforts de développement de l'Afrique. "Les effets combinés des attaques terroristes et de la pandémie de COVID-19 exacerbent les risques de famine et de malnutrition qui pèsent sur notre continent", a indiqué M. Mahamat lors de la réunion du Conseil exécutif de l'UA.