La reprise des mécanismes de coopération entre le Maroc et Israël : une décision historique

- Publié le Mercredi 23 Décembre 2020 à 13:17



Le premier vol direct reliant Tel Aviv à Rabat, parti de l’aéroport Ben Gourion, portant le numéro LY555, a bien atterri à l’aéroport de Rabat, le mardi 22 décembre 2020.


Pour cette mémorable occasion l’avion de la compagnie israélienne El Al a été décoré d’une Khmissa (main de Fatma), symbole du lien et de l'attachement forts et constants entre le Maroc et ses ressortissants en Israël, car, au- delà de la religion, il existe beaucoup de choses culturelles que les citoyens marocains, musulmans et leurs compatriotes de religion juive partagent ensemble depuis des siècles, ainsi que d'un message de Paix, écrit en trois langues (en anglais, en hébreu et en arabe),

L’avion israélien transportait à son bord la délégation américano-israélienne conduite par le Conseiller Principal et gendre du Président Trump, Jared Kushner, Conseiller de Trump, et comprenant Avi Berkowitz, représentant du Président américain pour les Relations Internationales, le Conseiller à la Sécurité Nationale du Premier Ministre israélien, Meir Ben-Shabbat, et d’autres hauts responsables israéliens, sans oublier les nombreux journalistes israéliens venus pour immortaliser ces retrouvailles maroco-israéliennes.

Après son arrivée à Rabat, la délégation américano-israélienne s’est rendue au Mausolée Mohammed V où elle s’est recueillie sur les tombes des défunts Rois Mohammed V et Hassan II, grands protecteurs des Juifs, puis Messieurs Jared Kushner et Meir Ben-Shabbat ont déposé une gerbe de fleurs et ont signé le Livre d’Or.

Par la suite, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, a reçu en audience au Palais Royal de Rabat Messieurs Jared Kushner, Meir Ben-Shabbat, et Avrahm Joel Berkowitz, Assistant Spécial du Président des États-Unis d’Amérique et Représentant Spécial pour les négociations internationales.

Au cours de cette audience, Sa Majesté le Roi a réitéré sa pleine satisfaction quant aux résultats historiques de l’entretien que le Souverain a eu, le 10 décembre 2020, avec le Président Trump.

La proclamation présidentielle reconnaissant la marocanité du Sahara, ainsi que des mesures annoncées pour la reprise des mécanismes de coopération avec Israël constituent des développements majeurs pour le renforcement de la paix et de la stabilité régionale.

Ces mesures concernent l’autorisation des compagnies aériennes israéliennes pour transporter des membres de la communauté juive marocaine et des touristes israéliens vers le Maroc, la pleine reprise des contacts et des relations diplomatiques et officielles avec Israël au niveau approprié, la promotion d’une coopération économique bilatérale dynamique et innovante et l’action en vue de la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à Tel Aviv.

Le Roi du Maroc a, enfin, réitéré la position cohérente, constante et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne, basée sur la solution à deux Etats vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité, les négociations entre les parties palestinienne et israélienne comme seul moyen de parvenir à un règlement global et définitif et l'attachement du Souverain marocain, Président du Comité d'Al Qods, à la sauvegarde du caractère musulman de la Ville Sainte.

A l’issue de cette audience, une Déclaration Conjointe entre le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’État d’Israël a été signée devant Sa Majesté le Roi par le Chef du Gouvernement marocain et Messieurs Jared Kushner et Meir Ben-Shabbat.

De cette Déclaration Conjointe, on retiendra que les deux parties s’engagent à poursuivre la coopération dans les domaines du commerce, de la finance et de l’investissement, en matière d’innovation et de technologie, d’aviation civile , de visas et de services consulaires, de tourisme, d'eau, d'agriculture et de sécurité alimentaire, de développement, d’énergie et de télécommunications et dans d’autres secteurs qui pourraient être définis d’un commun et de procéder à la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à Tel-Aviv.

A noter que les Israéliens sont heureux de renouer avec ce grand pays musulman qu’est le Maroc et espèrent que les choses deviendront plus faciles car il faut remarquer que les « Accords d'Abraham » sont un processus qui met fin à une situation aberrante car Israël n'a pas de contentieux territoriaux ou autres avec ces Etats adhérents auxdits Accords.

Fait rare dans le monde arabe, le Maroc a toujours revendiqué « l’affluent juif » de son histoire et, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, Casablanca accueille notamment un « Musée du Judaïsme Marocain ».

Farid Mnebhi
Farid Mnebhi est un écrivain marocain, licencié Physique, titulaire d'une maîtrise en sciences... En savoir plus sur cet auteur