Menu
              
MAP FINANCE | Publié ici le Lundi 28 Février 2022

Lancement du dialogue économique entre le Maroc et Shandong





Le Maroc et la province chinoise de Shandong ont lancé, lundi, un dialogue sur les moyens de renforcer le partenariat économique entre le Royaume et cette province considérée comme l’un des principaux moteurs de l’économie de la Chine.
Cette session, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de la province du Shandong baptisée « Pont vers l’Afrique », a vu la participation des représentants de plus de 80 sociétés chinoises venus s’enquérir des opportunités d’investissement au Maroc.
Dans une allocution à l’ouverture de cette session, l’ambassadeur du Maroc en Chine, Aziz Mekouar, a souligné que ce genre de rencontres est de nature à approfondir les liens d’amitié et de compréhension mutuelle entre les deux pays.
Il s’est dit honoré que le Maroc ait été le premier pays africain convié à la naissance de la nouvelle plateforme « Pont vers l’Afrique » qui puise, a-t-il indiqué, sa force dans les liens fraternels et séculaires entre la Chine et le continent africain.
Le « Dialogue Maroc-Shandong », le premier du genre entre le Royaume et une province chinoise, puise, quant à lui, son essence dans l’excellence des relations entre le Maroc et la Chine, a souligné l’ambassadeur, notant que ces relations ont toujours été empreintes d’amitié, de compréhension et de respect mutuel.
Rappelant la récente célébration du 63ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la Chine, M. Mekouar a relevé que SM le Roi Mohammed VI et le Président Xi Jinping avaient déjà mis en place, en mai 2016, les jalons du renouveau de cette relation exemplaire lors de la visite du Souverain à Pékin.
Lors de cette visite, les deux Chefs d’États ont scellé un Partenariat Stratégique multidimensionnel à la hauteur de leurs ambitions respectives, a-t-il ajouté, relevant que d’importantes étapes ont été franchies depuis la mise en place de ce Partenariat.
Le diplomate a notamment cité, dans ce contexte, l’adhésion du Royaume à l’initiative de la Ceinture et la Route en 2017 et à la signature le 5 janvier 2022 du Plan de Mise en Œuvre pour la Construction Conjointe de la Ceinture et la Route.
Le dialogue entre les deux pays s’inscrit dans la continuité de leur rapprochement permanent, a-t-il dit, relevant que ce dialogue porte en lui la promesse d’élever les relations économiques au niveau de l’excellence des liens politiques entre Rabat et Pékin.
Si la Chine est depuis plusieurs années le troisième partenaire commercial du Maroc, les échanges commerciaux bilatéraux n’ont toutefois pas encore atteint leur vrai potentiel, a fait observer M. Mekouar, soulignant que le dialogue que « nous instituons, et plus particulièrement son format novateur, constitue une opportunité sans précédent ».
Il permettra d’identifier et d’opérationnaliser des pistes de coopération autrefois inexplorées, a poursuivi l’ambassadeur, se disant optimiste quant au succès de cette nouvelle formule de consultation d’autant plus qu’elle démarre dans une des régions les plus dynamiques de Chine.
« C’est un nouveau paradigme de coopération qui est aujourd’hui à l’essai », a dit M. Mekouar, ajoutant que d’autres provinces marocaines et chinoises pourraient bénéficier de ce nouveau dialogue.
Au-delà des retombées économiques, cette nouvelle approche est à même de bâtir des ponts culturels et de contribuer à une meilleure compréhension entre les deux peuples, a-t-il encore dit, soulignant que ce premier dialogue sera déterminant pour la future mise en œuvre des actions et projets conjoints qui se dégageront des consultations.
Pour sa part, Mme Yang PeiPei, Conseillère économique de l’ambassade de Chine à Rabat, a indiqué que la rencontre offre un espace d’échange fructueux entre les différents intervenants sur les opportunités d’affaires au Maroc et fructifier le grand potentiel de la coopération sino-marocaine à travers la plateforme « Pont vers l’Afrique ».
Elle a relevé que le Maroc jouit d’une position géostratégique qui lui permet de jouer pleinement le rôle de trait d’union entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique.
Rappelant les avancées enregistrées par le Maroc dans de nombreux secteurs de l’activité économique dont l’agriculture, la pêche, l’automobile, le tourisme et les énergies renouvelables, la diplomate chinoise a souligné que le Maroc a adopté récemment un nouveau modèle de développement qui a permis de réaliser des résultats positifs.
La signature en janvier dernier du Plan de Mise en Œuvre pour la Construction Conjointe de la Ceinture et la Route ouvre un nouveau chapitre dans la coopération économique sino-marocaine, a-t-elle dit.
Citant des statistiques des douanes chinoises, la diplomate a fait savoir que le volume du commerce bilatéral entre le Maroc et la Chine a atteint un record en 2021 pour s’élever à 6,52 milliards de dollars, avec une croissance de 36,6 pc en glissement annuel.
Les importations chinoises en provenance du Maroc ont, quant à elles, augmenté de 38,5 pc, s’est-elle félicitée.
Mme Yang n’a pas manqué de saluer les efforts déployés par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.
D’importants résultats positifs ont été réalisés dans le cadre de cette lutte, a-t-elle dit, soulignant la coopération entre le Maroc et la Chine dans la recherche et le développement de vaccins.
Au début de la session de dialogue, les participants ont suivi deux films institutionnels retraçant les diverses potentialités économiques du Maroc et de la province de Shandong.
Cette première édition du dialogue entre le Maroc et la province de Shandong, organisée sous le label des “Dialogues Économiques Maroc-Chine” que lance l’ambassade du Maroc en Chine en 2022, a été axée sur les secteurs de la construction, l’automobile, la machinerie et la fabrication, l’exploration minière, les exportations agricoles et l’industrie pharmaceutique et chimique.
« Pont vers l’Afrique » est une plateforme de services lancée par la province de Shandong dans le but d’accélérer la concrétisation des acquis de la 81ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine et d’amplifier l’ouverture de la province de Shandong sur le monde.
En tant que hub qui rassemblent différents acteurs gouvernementaux, industriels, académiques, financiers, économiques engagés dans la coopération avec l’Afrique, la plate-forme s’assigne comme objectif de faire de Shandong une province idéale pour l’organisation des activités dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine.
Avec plus de 100 millions d’habitants, le Shandong est l’une des provinces les plus peuplées de Chine. C’est également la troisième « puissance économique provinciale » de ce pays avec un Produit Intérieur Brut de 129 milliards de dollars US en 2021.
La province abonde en ressources naturelles et ses réserves en minerai sont parmi les plus importantes du pays. Sur les 500 plus grandes entreprises chinoises, 48 ont leur siège au Shandong. Ses industries de l’alimentation, de fabrication de papier, d’extraction d’or et de fabrication de pneus sont les plus importantes de Chine en termes de chiffre d’affaires.
L’industrie légère, la manufacture de machines et la production des matériaux de construction se classent au deuxième rang national, et les secteurs automobile et métallurgique au troisième.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss