Menu
              
MAP | Publié ici le Mardi 15 Février 2022

Lancement du projet d’installation d’équipements de compostage au Jardin d’Essais Botaniques de Rabat





Rabat – Un projet conjoint pour l’installation d’équipements de compostage au Jardin d’Essais Botaniques de Rabat a été lancé, lundi, par les ambassades du Groupe Visegrad et l’Institut national de recherche agronomique (INRA).
Ce projet, initié par les pays du Visegrad représentés au Maroc (Pologne, Tchéquie et la Hongrie) et l’INRA, vise a appuyé le programme de fonctionnement de l’Unité de compostage et la gestion des déchets verts dans le contexte d’une économie centrale circulaire, ont indiqué les initiateurs de ce projet dans un communiqué.
“C’est un projet pilote entre le Groupe Visegrad et l’INRA qui marquera un début de partenariat multilatérale au Maroc”, a fait savoir l’ambassadeur de Hongrie, Miklós Tromler dans une déclaration citée par le communiqué. “Nous en sommes fiers et espérons que cette initiative sensibilisera toutes les parties prenantes dont la jeunesse, pour la protection de l’environnement et le développement durable”, a-t-il dit.
Dans la même lignée, le directeur de l’INRA a relevé que “le projet a un double objectif, d’une part, le recyclage de la matière végétale du jardin et l’enrichissement du sol par la matière organique pour réduire l’utilisation d’intrants qui coûtent chers et dont l’utilisation excessive pourrait nuire à l’environnement et d’autre part, à travers les projets de recherche, en vue d’améliorer le processus de compostage qui va contribuer à une agriculture plus durable”.
Il a en outre salué le Groupe Visegrad pour sa contribution au projet qui “s’inscrit parfaitement dans le cadre de la stratégie nationale Génération Green”.
Pour sa part, l’ambassadeur de Pologne, Krzysztof Karwowski, a exprimé ses vœux de voir “ce premier projet commun”, marqué “le début d’une longue coopération avec divers partenaires marocains”.
Pour la partie Tchèque, l’ambassadeur de la République Ladislav Škeřík a affirmé l’importance de ce projet de coopération scientifique et technique dans le cadre du Visegrad pour son pays. “Je crois que cette coopération ouvrira la porte à d’autres projets agricoles entre nos pays et approfondira l’amitié et la coopération entre les cinq partenaires impliqués”, a-t-il dit.
Les priorités principales de la présidence hongroise du Groupe, qui dure jusqu’au 30 juin 2022, sont en adéquation sur plusieurs volets avec celles de cet important projet, notamment la protection de l’environnement, le recyclage, le compostage, la sensibilisation de la jeunesse en la matière et le partage de savoir-faire entre les pays du Visegrad et le Maroc, a-t-on noté de même source.