Le Ghali-gate espagnol ! Un dossier toxique pour le Gouvernement espagnol

- Publié le Vendredi 7 Mai 2021 à 16:54



Tout d'abord, rappelons que le 05 mai 2021, des centaines de Marocains établis en Espagne ont tenu à manifester dans plusieurs villes de ce pays pour dénoncer l'attitude du Gouvernement espagnol ayant permis l'entrée clandestine en territoire espagnol, avec la complicité avéré de l'Etat algérien qui lui a fourni faux documents et logistique, du chef du polisario Brahim Ghali que la justice ibérique souhaite entendre pour plusieurs crimes graves qui lui son reprochés, allant du viol au terrorisme en passant par le génocide et des faits de tortures et de disparitions.


A Madrid, les manifestants ont brandi, devant les sièges du Ministère de la Justice et de l'Audience Nationale, des banderoles condamnant la position du Gouvernement espagnol vis-à-vis de cette affaire et scandé des slogans appelant à l’arrestation immédiate de Ghali pour répondre de ses méfaits. D'autres sit-in ont été tenus à Barcelone et à Tarragone pour les mêmes raisons.

L'accord passé entre les Gouvernements espagnol et algérien a fait de l'Espagne la grande perdante dans ce dossier.

En protégeant un criminel de guerre, un tortionnaire et un violeur, l'Espagne ternit irrémédiablement son image en tant que démocratie occidentale, qui a su vaincre et effacer les souvenirs du franquisme.

A noter que la Ministre espagnole des Affaires Etrangères, Arancha Gonzalez Laya, s’est contentée, dans sa déclaration laconique du 04 mai 2021, de répéter la même justification à savoir : « Nous avons donné les explications opportunes au Maroc sur les circonstances qui nous ont conduits à accueillir Brahim Ghali pour des raisons strictement humanitaires», ajoutant que « quand ces raisons humanitaires prendront fin, Brahim Ghali quittera évidemment l'Espagne ».

A signaler que l'Association Canarienne des Victimes du Terrorisme (ACAVITE) a demandé à la justice espagnole de procéder à la détention immédiate de Brahim Ghali, rappelant à la cheffe de la diplomatie qu’il y a 300 victimes canariennes du terrorisme du polisario qui attendent encore reconnaissance et réparation.

Par ailleurs, l'accueil du criminel Brahim Ghali en catimini en Espagne sous une fausse identité algérienne continue de faire des remous auprès des députés européens.

Après la réaction d’Eurodéputés du groupe socialiste et du PPE, c’est un député européen des Verts qui a crié au scandale, le 05 mai 2021, en pointant du doigt la complicité d’un État membre de l’Union Européenne avec le régime algérien qui a remis au génocidaire Brahim Ghali un vrai faux passeport diplomatique avec une fausse identité pour échapper à la justice espagnole.
Ainsi, l’eurodéputé Mounir Satouri a t'il souligné, d’emblée, que le scénario est digne d’un truculent roman d’espionnage, sur fond d’un conflit qui dure depuis plus de 45 ans, un cessez-le-feu qui se fragilise, des souffrances et des violations imposées aux populations civiles et une Union Européenne paralysée.

Pour cet eurodéputé, l'Espagne se doit de présenter ses excuses au Parlement Européen pour avoir étroitement secrètement collaboré avec un régime autoritaire à cette occasion.

L’accointance ainsi affichée avec le régime algérien vient plomber la crédibilité de la diplomatie européenne quand elle promeut le respect des Droits Humains vis-à-vis de son partenaire algérien, a noté le député européen.

Face à ce tollé, des sources judiciaires ont indiqué aux médias que Santiago Pedraz, Magistrat du Tribunal d'Instruction n° 5, relevant de l’Audience Nationale de Madrid, a accepté de recevoir, le 07 mai 2021, les déclarations de Sid Ahmed El Bellal Hedda, Ghali Sidi-Mohamed Adelyelil, Bachir Sayed, Mohamed El Khalil et Mohamed Salek Abdesamad, d'autres victimes du chef du polisario Brahim Ghali, car la convocation, prévue le 05 mai 2021, n'a pas été correctement exécutée.

Au final, nous sommes bien en face d’un cas de figure rare où une même institution confirme une information la veille et la dément le lendemain. Cela ressemble fortement à un rétropédalage.

Attendons de voir la suite de ce feuilleton qui promet !

Farid Mnebhi
Farid Mnebhi est un écrivain marocain, licencié Physique, titulaire d'une maîtrise en sciences... En savoir plus sur cet auteur