Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Le Parti des travailleurs dénonce l'extradition d'un réfugié algérien

Publié le Mardi 31 Août 2021 | TAP




Tunis - Le Parti des travailleurs a dénoncé, lundi, l'extradition du réfugié algérien Souleiman Bouhafs aux autorités de son pays, malgré l'obtention officielle de l'asile politique en Tunisie, qualifiant cette procédure d'extradition de "dangereuse et déplorable".

Dans un communiqué, le parti a tenu le président de la République pour responsable de cette extradition, ajoutant que « le chef de l'Etat avait pris en main tous les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, sans aucun contrôle ". Pour le Parti des travailleurs, l'extradition de Bouhafs, confirmée par des organisations des droits de l'homme et des médias, vient s'ajouter à d'autres violations que subissent des milliers de femmes et d'hommes tunisiens en dehors du cadre de la loi et de la justice. " Ces pratiques témoignant que le président Kais Saied "représente aujourd'hui un réel danger pour les droits et libertés en Tunisie », estime le parti dans le même communiqué. Par ailleurs, le partia invité toutes les forces démocratiques et progressistes à faire face à ces violations, mettant en garde contre tout retour à la dictature ou à la tyrannie. Les autorités tunisiennes n'ont pas, jusque-là, confirmé l'extradition de Souleiman Bouhafs, qui a obtenu le statut de réfugié du Haut-Commissariat aux Réfugiés en Tunisie. Ce statut est valable jusqu'en septembre 2022.

Bouhafs appartient à un mouvement politique algérien qualifié que les autorités algériennes d'organisation terroriste.