Menu
              
MAP | Publié ici le Dimanche 13 Février 2022

Le Rwanda célèbre la journée des Héros Nationaux





Le 1er février de chaque année, les Rwandais du monde entier célèbrent le Jour des Héros Nationaux. C’est l’occasion, d’une part, de réfléchir aux fils et aux filles de ce pays qui ont fait le sacrifice ultime pour faire du Rwanda un pays uni et pacifique.
D’autre part, il s’agit d’une renaissance du patriotisme et d’un sentiment d’appartenance pour les citoyens rwandais qui s’engagent à respecter les valeurs de l’héroïsme et d’autres actes de bravoure, indique un communiqué de l’Ambassade du Rwanda au Maroc.
Le Rwanda existe depuis des milliers d’années et a toujours eu des hommes et des femmes courageux qui ont fait preuve d’excellents actes d’héroïsme. Avant l’arrivée des colonisateurs, le Rwanda était un royaume bien dirigé par un seul roi, un seul peuple les rwandais, un seul territoire, une seule langue, une seule culture, une seule armée. Le Rwanda avait la coutume d’honorer officiellement ses héros ‘‘INTWARI’’ par des médailles ceux qui combattaient victorieusement sur les champs de bataille ou qui réalisaient des actions méritoires d’intérêt national.
Le thème de cette année, “Notre héroïsme, notre dignité”, montre à quel point le Rwanda valorise l’héroïsme dans le développement du pays. Le Rwanda est une nation résiliente, non pas grâce à d’énormes ressources naturelles mais grâce à la vision du leadership éclairé du Rwanda dont l’une des politiques qui donne des résultats est la participation active de toutes les couches jusqu’au fin fond de la société.
En célébrant cette journée, “nous honorons tous ceux qui se sont sacrifiés pour construire le pays, pour le libérer et à l’exemple du Front Patriotique Rwandais +FPR+ qui ont stoppé le génocide perpétré contre les Tutsis en 1994 au Rwanda et ensuite se sont associés à tout le peuple rwandais pour reconstruire un pays magnifique, un peuple réconcilié avec lui -même qui progresse rapidement”, poursuit le communiqué.
Après le génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda, le gouvernement d’unité nationale a promu les valeurs d’héroïsme qui avaient longtemps caractérisé la société rwandaise. Ces valeurs sont, entre autres, le patriotisme, l’unité, l’intégrité, l’humanité, le travail et la collaboration. Les héros ont posé cette fondation à partir de laquelle le pays a commencé à progresser jusqu’à nos jours.
“Le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994 qui a non seulement emporté plus d’un million de victimes innocents, il avait également détruit nos valeurs mais aussi plongé le pays dans un gouffre. Mais, grâce au bon leadership de S.E. Paul Kagame, le Président de la République du Rwanda, le pays connait des progrès incontestables”, souligne la même source.
S’exprimant à l’occasion de la 20ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsis, le Président Kagame a rappelé que le Rwanda a fait trois choix fondamentaux qui nous guident encore aujourd’hui : “nous avons choisi de rester ensemble, nous avons choisi d’être responsables envers nous-mêmes et nous avons choisi de voir grand.” Ces principes sont inscrits dans le cœur de chaque Rwandais et sont essentiels pour atteindre l’objectif ambitieux du pays, qui est de devenir un pays à revenu moyen supérieur d’ici 2035 et un pays à revenu élevé d’ici 2050.
La Vision 2050 du Rwanda articule l’orientation stratégique à long terme pour “le Rwanda que nous voulons” et les voies à suivre pour réaliser cette ambition. Reconnaissant que la réalisation de ces aspirations nécessitera une action audacieuse et décisive, la Vision 2050 sert de plan critique de planification et de politique pour guider les efforts de tous les acteurs du développement du Rwanda, y compris le gouvernement, le secteur privé, les citoyens, la diaspora, la société civile et les organisations confessionnelles, les partenaires du développement, les institutions universitaires et de recherche, et les partis politiques.
“Nous ne voulons pas être un pays ou un peuple du statu quo. La Vision 2020 concernait ce que nous devions faire pour survivre et retrouver notre dignité. Mais la Vision 2050 doit concerner l’avenir que nous choisissons, parce que nous le pouvons, et parce que nous le méritons…” a déclaré le président Kagame en 2015.
Sur l’égalité des genres et l’émancipation des femmes, le Rwanda reconnaît le rôle des femmes dans le développement du pays et promeut la Participation et le leadership des femmes dans la prise de décision. Aujourd’hui, le Rwanda compte le pourcentage le plus élevé de femmes au parlement dans le monde et est classé au 7ème rang mondial par le Global Gender Gap Report 2021 du pays le plus égalitaire en termes de genre. Cette performance est stimulée par la Constitution, qui met en œuvre un quota de genre dans les postes élus.
En plus, La sécurité du Rwanda est une priorité et le pays a récemment été désigné comme le sixième pays le plus sûr du monde et le pays le plus sûr d’Afrique pour les voyageurs solitaires.
Le Rwanda est l’un des rares, sinon le seul, pays particulier au monde qui est mandaté par la constitution pour participer aux missions de maintien de la paix dans le monde et pour soutenir les communautés affectées. Le Rwanda occupe actuellement la troisième place parmi les pays qui fournissent le plus de troupes aux Missions de Maintien de la Paix des Nations Unies.
Informé par l’histoire tragique du génocide de 1994 perpétré contre les Tutsis et motivé par une forte croyance nationale que les vrais amis et partenaires sont ceux qui sont à vos côtés en cas de besoin, le Rwanda a décidé de contribuer au maintien de la paix et de la stabilité chaque fois que cela est nécessaire.
En conclusion, le Rwanda est un pays aux aspirations ambitieuses et les héros que nous célébrons aujourd’hui nous ont laissé un héritage de faire du Rwanda un pays meilleur qu’auparavant et, comme l’a dit Son Excellence le Président Paul Kagame : ‘‘Les Rwandais ne seront pas satisfaits de vivre de salaire en salaire, de récolte en récolte, sans accumuler de richesse et desécurité financière. Ils veulent vivre près des familles qu’ils aiment et les voir s’épanouir. Ils veulent avoir accès à une éducation de niveau international, ici même, chez eux. Ils aspirent à parcourir le monde à la recherche de nouvelles idées et expériences, sans être gênés par les obstacles. Puis ils rentrent fièrement au Rwanda, car il n’y a pas d’autre endroit où ils aimeraient vivre. Si cela vous semble juste, alors nous sommes ensemble. C’est-à-dire : Pas seuls, mais tous ensemble.”