Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Le Rwanda s'associe à la SFI pour développer la fabrication de vaccins

Publié le Samedi 4 Septembre 2021 | MAP



​Kigali - L’Office rwandais de développement (RDB) et la Société financière internationale (SFI) ont signé, vendredi, un protocole d’accord visant à développer la capacité de fabrication de vaccins au Rwanda.


Dans le cadre de ce partenariat, la SFI aidera le Rwanda à mener des études de diagnostic et de faisabilité pour s’assurer que les cadres techniques et politiques nécessaires à l’établissement d’une chaîne d’approvisionnement pour la fabrication de vaccins dans ce pays sont en place en vue de produire des vaccins destinés à être utilisés au Rwanda et exportés à travers l’Afrique.

"Le Rwanda vise à produire des vaccins de haute qualité pour le marché africain. Une installation de production comme celle envisagée dans cet accord de collaboration fait progresser cet objectif. Nous sommes heureux d’avoir la SFI comme partenaire stratégique", a déclaré Zephanie Niyonkuru, directrice générale adjointe du RDB au terme de la signature du protocole d’accord.

De son côté, le directeur régional par intérim de l’industrie manufacturière, de l’agroalimentaire et des services de la SFI au Moyen-Orient et en Afrique, Samuel Dzotefe, a souligné qu’"une Afrique résiliente doit développer et maintenir son propre approvisionnement fiable en vaccins et son industrie de la santé".

"Ce partenariat avec l’Office rwandais de développement est une étape essentielle pour aider l’Afrique à renforcer ses capacités de production de vaccins afin de répondre au Covid-19 et aux futures pandémies", a-t-il ajouté.

Selon les autorités rwandaises, ce partenariat s’attachera à soutenir l’association récemment annoncée par le Rwanda avec BioNTech, le laboratoire américain de biotechnologie, afin d’étudier la possibilité d’établir une capacité de fabrication de bout en bout pour les vaccins à ARNm.

D’autres installations potentielles de production de vaccins et de produits pharmaceutiques, notamment une installation de remplissage et de finition, devraient être implantées avec BioNTech dans la zone économique spéciale de Kigali.

L’Afrique dépend d’autres pays pour 99% de son approvisionnement en vaccins. L’Union Africaine et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies visent à ce que 60% des vaccins de routine soient produits localement d’ici 2040.