Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Les jeunes Marocains détenus en Libye seront rapatriés au Maroc prochainement (responsable libyen)

Publié le Jeudi 26 Août 2021 | Xinhua




Rabat - Le vice-président du Conseil présidentiel libyen, Abdallah Al-Lafi a annoncé, mercredi à Rabat, que les jeunes Marocains détenus en Libye seront rapatriés au Maroc prochainement, notant que le ministère libyen de l'Intérieur a assuré qu'ils sont dans un bon état de santé. "Nous assurons les familles que ces jeunes sont bien traités", a fait savoir M. Al-Lafi lors d'un point de presse conjoint avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, affirmant qu'il y aura des contacts entre la partie marocaine et le ministère libyen de l'Intérieur en vue de préparer leur retour dans le Royaume.

Par ailleurs, le responsable libyen a qualifié d'"excellente" sa rencontre avec M. Bourita, notant que plusieurs dossiers ont été discutés à cette occasion, dont la tenue, la semaine prochaine, de la Commission consulaire conjointe afin de surmonter les obstacles et difficultés en matière d'octroi de visas et de suivre le dossier du transport aérien. La rencontre, a-t-il poursuivi, a également porté sur la tenue, dans les prochains jours, d'un forum d'affaires maroco-libyen, qui contribuera à la consolidation des relations bilatérales. M. Al-Lafi a fait part du souhait de son pays de bénéficier de l'expérience marocaine en matière de réconciliation nationale, saluant le grand rôle joué par le Maroc, grâce au roi Mohammed VI, en faveur de la réconciliation politique en Libye et pour qu'il y ait des contacts entre les parties libyennes.

Pour sa part, le ministre marocain des Affaires étrangères a souligné que le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucun agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays. Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye, en accompagnant ses efforts et ceux de la communauté internationale, sans aucune ingérence ou agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, puisque cette question est capitale pour la région maghrébine qui fait face à plusieurs défis, a-t-il enchaîné. Il a, en outre, estimé que la situation actuelle en Libye est marquée par des difficultés au niveau du processus politique, notamment en ce qui concerne la préparation des élections et le respect des engagements relatifs aux aspects sécuritaires et militaires, faisant savoir que le Maroc, conscient de ces contraintes, demeure convaincu que la Libye et les Libyens sont capables de les transcender. Les élections libyennes sont une échéance importante pour consacrer la légitimité en Libye, a-t-il dit, rappelant le consensus libyen et international au sujet de cette légitimité qui doit être décidée par le peuple libyen, à travers un scrutin sain et transparent.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué avoir évoqué avec le responsable libyen la question de la réconciliation nationale qui demeure un facteur essentiel pour tourner la page du passé et favoriser la cohésion entre toutes les composantes du peuple libyen, soulignant que le Maroc, qui a mené un processus exemplaire dans ce domaine à travers l'Instance Equité et Réconciliation, est disposé à partager son expérience et à accompagner la Libye. Évoquant les relations bilatérales, M. Bourita a mis en évidence le souci constant du Maroc de préserver les liens solides entre les deux peuples frères et le contact permanent avec les institutions libyennes, à la faveur de la communauté de l'histoire et de l'unité du destin ainsi que des défis auxquels sont confrontés les deux pays dans la région maghrébine.