Menu
              
MAP | Publié ici le Mardi 25 Janvier 2022

Les médias espagnols évoquent les couacs de l’approvisionnement en gaz algérien




Madrid – Plusieurs médias espagnols rapportent que l’approvisionnement de leur pays en gaz algérien subit des coupures récurrentes depuis la fermeture unilatérale par Alger du gazoduc GME.


“La semaine dernière, le seul pipeline encore opérationnel en provenance d’Algérie a enregistré un débit réduit pendant pas moins de 36 heures d’affilée en pleine vague de froid”, écrit le quotidien “Okdiario”.
Citant un communiqué de l’opérateur gazier espagnol “Enagas”, le journal parle de “restrictions du côté algérien”.
“L’Espagne n’a pas reçu tous les approvisionnements en gaz prévus cet hiver. Le débit acheminé par Medgaz, le seul encore en service à partir de l’Algérie, a subi quelques revers en fin d’année qui ont entraîné des réductions des importations allant jusqu’à 14,5 %», précise, de son côté, le portail “Economia digital”.
Le gouvernement espagnol a reconnu que le gazoduc Medgaz a enregistré plusieurs coupures d’approvisionnement fin 2021, qui ont réduit les importations en provenance de l’Algérie. Le 28 novembre dernier, les approvisionnements ont marqué une baisse de 14,5 % , fait noter la publication.
A rappeler que l’Algérie mène, depuis fin octobre 2021, un véritable chantage gazier contre l’Europe dans le contexte critique de la flambée des prix de l’énergie et en pleine saison hivernale.
Nombreux observateurs estiment qu’il s’agit d’une énième manœuvre vile d’intimidation de la part du régime algérien visant à dissuader les pays européens à s’inscrire dans la dynamique positive que connait la question du Sahara marocain, renforcée par la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur ses territoires sahraouis.