Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Les troubles en Afrique du Sud paralysent les chaînes d'approvisionnement du Zimbabwe (Confédération)

Publié le Lundi 26 Juillet 2021 | MAP



​Harare - Les troubles sociaux, qui ont secoué dernièrement plusieurs régions en Afrique du Sud, ont paralysé les chaînes d'approvisionnement du Zimbabwe, a indiqué lundi la Confédération des industries du Zimbabwe (CZI).


"La production sera durement affectée au Zimbabwe car nos entreprises dépendent fortement de l'Afrique du Sud pour se procurer les matières premières nécessaires", a indiqué la CZI dans son dernier rapport intitulé "L'impact des troubles sociaux en Afrique du Sud".

Selon le document, l'incendie des camions et la fermeture des routes en Afrique du Sud ont entraîné des perturbations graves de la chaîne d'approvisionnement. "Il y a eu des retards dans le mouvement des marchandises et, dans certains cas, un arrêt complet", explique-t-il.

Rappelant que la majorité des importations zimbabwéennes proviennent de l'Afrique du Sud, y compris les matières premières essentielles, la CZI a souligné que les entreprises du pays épuisaient leurs stocks tandis que les troubles se poursuivaient en Afrique du Sud.

Dans ce contexte, a-t-elle ajouté, "des pénuries de marchandises dans les centres commerciaux seront observées alors que la production locale commencera à baisser en raison du manque des matières premières, provoquant ainsi une hausse des prix".

Par ailleurs, le Zimbabwe sera confronté à une inflation alimentée par l’augmentation des prix des marchandises provenant de l'Afrique du Sud en raison des violences et des pillages qui ont affecté le pays, soutient le rapport.

Concernant les exportations zimbabwéennes, le document signale qu'elles seront fortement affectées à cause de la baisse de la demande sud-africaine et du risque d'utiliser ses routes et ses ports pour parvenir aux autres marchés internationaux.

Suite à l'incarcération de l'ex-président sud-africaine Jacob Zuma, pour outrage à la justice, de grandes villes comme Johannesburg, Durban et Pietermaritzburg ont été ravagées par des violences et des actes criminels qui ont pris racine dans la province du KwaZulu-Natal, puis se sont étendues vers d'autres régions du pays, notamment Gauteng, considérée comme la province la plus peuplée.