Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Vendredi 29 Octobre 2021 à 23:20 |

MAScIR: Moldiag lance le premier test de diagnostic moléculaire du cancer du sein, 100% marocain


           


Casablanca – La Fondation MAScIr a annoncé, vendredi, le lancement par Moldiag du premier test de diagnostic moléculaire du cancer du sein, 100% marocain.

Cette année, MAScIR saisit ce mois d’octobre, le mois international de la mobilisation contre le cancer du sein, pour s’engager auprès des professionnels de la santé et de la société civile dans la lutte contre ce fléau, indique un communiqué de la fondation.

En effet, malgré l’existence d’un traitement efficace au coût optimisé grâce à la mise sur le marché de Biosimilaires, le temps et le coût du diagnostic continuent d’être des freins pour une prise en charge thérapeutique précoce et adéquate de la maladie, poursuit la même source.

“Partant de ce constat et capitalisant sur la consolidation de leur expérience de plus de dix ans dans le développement de kits diagnostic, essentiellement à base de technologies moléculaires, les équipes de la Fondation MAScIR ont mis au point et validé biologiquement au Maroc et à l’international le premier test 100% marocain de diagnostic moléculaire du cancer du sein”, fait savoir MAScIr.

Ce test innovant, poursuit le communiqué, permet le diagnostic et la quantification de l’ARNm qui code pour la protéine HER2 en utilisant la technique RT-qPCR. Ce diagnostic et cette quantification permettent d’identifier le type de cancer détecté (statut HER2), étape indispensable à la prise d’une décision thérapeutique adaptée.

Et de noter que ce test a obtenu l’enregistrement et l’autorisation de production, délivrés par le ministère de la Santé, suite aux études qui ont montré sa précision, sa sensibilité, sa spécificité et la rapidité de disponibilité des résultats.
A travers la production de ces tests, MAScIR a pour ambition de contribuer à la sécurité sanitaire du Royaume. Cette action s’inscrit ainsi pleinement dans les stratégies nationales de généralisation de la couverture médicale, de maîtrise de technologies, de fabrication de produits de santé et de contribution aux stratégies continentales de santé publique.
Au Maroc, une femme sur huit risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. Avec près de 10.500 femmes diagnostiquées chaque année, le Maroc est particulièrement concerné par cette pathologie, caractérisée par l’incidence la plus élevée de tous les cancers sur le plan national, soit 36% des cancers et 28% des décès dus aux cancers chez la femme, rappelle le communiqué.

Conscient des enjeux sous-jacents, le Maroc mène la lutte contre ce type de cancer dans le cadre de ses politiques de santé publique. A cet effet, le Ministère de la Santé du Royaume implémente depuis 2010 un plan National de Prévention et de Contrôle des Cancers avec le soutien actif de la Fondation Lalla Salma de Lutte contre le cancer. Ce plan, cité en exemple au niveau international, inscrit le dépistage et la détection précoce des cancers du sein comme priorité nationale.

MAScIR est une institution de recherche appliquée, relevant de l’écosystème des laboratoires scientifiques de l’Université Polytechnique Mohammed VI.

MAScIR vise à promouvoir et à développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées, notamment dans le secteur de la biologie médicale. A ce jour, elle a pu déposer près de 190 brevets avec des extensions au niveau régional africain, produire quelques 700 articles scientifiques dans des revues de renommée internationale et mener plus d’une centaine de projets et réalisations auprès d’industriels nationaux et étrangers, montrant ainsi sa maturité et ses capacités en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée.