Menu
              
MAP NEWSLETTERS | Publié ici le Mercredi 9 Février 2022

Maroc-OCI: Les échanges dépassent 9 Md$ en 2020





Les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires des Etats membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) ont atteint plus de 9 milliards de dollars américains en 2020, a fait savoir, mardi à Rabat, le directeur des relations commerciales internationales au ministère de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Benjelloun.
“Malgré le ralentissement du commerce international causé par les fermetures et les mesures de précaution, le Maroc a atteint un niveau important des échanges commerciaux avec ses partenaires dans les pays membres de l’OCI, estimé à plus de 9 milliards de dollars américains “, a indiqué M. Benjelloun, qui intervenait à l’ouverture de la 20ème réunion des Conseillers économiques auprès des Ambassades des États membres de l’OCI accréditées au Maroc.
Conformément à sa ferme volonté de renforcer les relations économiques et commerciales avec les États membres de l’OCI, “le Maroc travaille sincèrement pour la réussite des différents efforts visant à renforcer le commerce intrarégional et l’investissement, en plus de la conception de projets communs entre nos pays sur la base de l’intérêt mutuel”, a-t-il soutenu, lors de cette rencontre initiée par le Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC).
M. Benjelloun a, par ailleurs, souligné que la situation sanitaire internationale actuelle, qui a eu un impact négatif sur diverses activités économiques et commerciales, oblige les pays à coordonner leurs efforts et capacités afin de surmonter les répercussions de cette crise et d’atteindre leurs objectifs communs, conformément au programme décennal de l’OCI.
Il a, à cet égard, relevé que la diplomatie économique peut être un outil important pour atteindre ces objectifs, particulièrement en définissant les opportunités commerciales et économiques disponibles et en fournissant le terrain propice pour attirer davantage d’investissements afin de répondre aux aspirations des différents opérateurs économiques.
Compte tenu de l’importance de cette donnée, M. Benjelloun a souligné que le Maroc a œuvré au renforcement de la performance de sa diplomatie économique dans le cadre des différentes mesures prises au niveau interne visant, notamment, à développer les infrastructures nécessaires liées à la réalisation des objectifs de développement durable en s’appuyant sur de nombreuses approches, notamment le développement des échanges et des investissements avec divers partenaires, en plus de son expérience réussie dans la maîtrise de l’épidémie et la lutte contre ses répercussions.
Tenue annuellement, cette réunion vise à présenter les derniers développements de l’action islamique commune dans le domaine du commerce et de l’investissement afin de recueillir le soutien des pays membres au programme de travail du centre et de consolider une coopération fructueuse entre les États membres.
Ont pris part à cette réunion les responsables chargés des affaires économiques et commerciales au sein des Ambassades des Etats Membres de l’OCI accréditées au Royaume du Maroc ainsi que les représentants du ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, du ministère de l’Industrie et du Commerce, du Bureau Régional du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) à Rabat, et de l’Institut de Normalisation et de Métrologie pour les Pays Islamiques (SMIIC).
Il s’agit également des représentants de l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, du Bureau sous-régional de la CEA en Afrique du Nord Rabat, du Secrétariat Général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), de l’Organisation Arabe pour le Développement Industriel et des Mines (OADIM) et des organismes marocains tels que l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), PORTNET et la Maison de l’Artisan.



Tags : Maroc - OCI