Maroc. Revue de presse hebdomadaire du 11/09/2021

Publié le Samedi 11 Septembre 2021 à 08:56 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale hebdomadaire :


La Vie Éco :

• Le RNI, prêt à travailler avec les partis qui partagent sa vision et ses principes. Le RNI, arrivé en tête lors des élections législatives du 8 septembre, est prêt à œuvrer avec confiance et responsabilité avec l'ensemble des partis qui partagent ses principes et sa vision pour relever les différents défis sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, selon le président du RNI Aziz Akhannouch. Lors d’une conférence de presse au lendemain de l'annonce des résultats partiels de ces élections, Akhannouch a relevé que le programme électoral du parti, qui comprend 5 engagements et 25 mesures, constituera la base des négociations avec les partis nationaux en vue de former une majorité forte et cohérente pouvant opérer une rupture avec le passé sur la base d’une vision commune et d’un programme gouvernemental allant de pair avec la vision de SM le Roi et des attentes des Marocains.

• Les élections, c’est de l'argent mais pas comme tout le monde l’entend...Le PJD perd 9,5 millions de DH de rentrées annuelles. C’est approximativement la somme contractuelle que lui versait l’ensemble de ses députés. N'ayant recueilli que 13 sièges, il doit également restituer à l'Etat une bonne partie des aides qui ont été versées sur la base d’un total de 125 sièges. Pire encore, les aides de l’Etat versés au parti vont diminuer de 90%. Selon les dernières statistiques publiées par la Cour des comptes et qui portent sur l'année 2019, le PJD a reçu environ 17,6 millions de DH de subventions publiques. La même année, les aides représentaient plus de 42% des ressources financières du parti.

Challenge :

• DEPF : l’économie nationale devrait retrouver sa vigueur en 2021. Dans sa dernière note de conjoncture, la Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF) assure que les indicateurs conjoncturels disponibles attestent de la poursuite de la reprise de l’activité économique en 2021. Cette dynamique s’est nourrie du redressement de la valeur ajoutée agricole et de la poursuite de la reprise des activités industrielles, sans oublier l’impact positif des mesures de relance et d’assouplissement initiées par les pouvoirs publics. • Elections du 8 septembre: une nouvelle carte politique se dessine. Le PJD a subi un cuisant revers aux législatives du 8 septembre, la victoire revenant au RNI, qui ne devrait avoir aucun mal à constituer la future majorité gouvernementale. Il n’empêche que les résultats ont dessiné une nouvelle carte politique avec des perdants et des gagnants. Déjà, les tractations entre émissaires ont commencé et beaucoup de scénarios ont été esquissés par les observateurs.

Finances News Hebdo :

• Immobilier: Les prix de location se contractent. La tendance globale des prix de la location marque une baisse au second trimestre 2021, avec toutefois les logements meublés qui continuent d’évoluer sur un trend haussier. En effet, selon les données publiées par le «tensiomètre locatif» de Mubawab, un appartement vide se loue en moyenne à 7.300 DH par mois au Maroc, en baisse de -3% en glissement trimestriel. Ainsi, dans le segment des appartements proposés à la location, les loyers les plus chers se situent toujours dans les villes de Bouskoura, Rabat et Casablanca, avec respectivement 10.600, 9.400 et 7.800 DH. Tandis que les loyers les moins chers se trouvent dans les villes de Tiflet, Chichaoua et Settat, avec respectivement 1.450, 1.500 et 1.850 DH.

• Elections du 8 septembre: victoire du RNI, débâcle du PJD. Les résultats de ces élections, qui ont permis au RNI de surclasser tous les autres partis, sont bien différents des simulations faites depuis des semaines, même par les formations qui enregistrent aujourd’hui d'excellents scores. Le RNI qui avait 37 députés, voit donc ses effectifs plus que doubler. Le PJD, lui, accuse un effondrement total. Mais, la participation électorale de 50,35% avec 8.789.676 votants appelle plusieurs observations. La première est que c'est là le meilleur taux depuis une vingtaine d'années par rapport aux 37% de 2002, aux 50% de 2007, aux 45,40% de 2011 et aux 42,3% de 2016. La seconde a trait à la présence des jeunes, autour de 2,2 millions de jeunes parmi les inscrits.

Le Temps :

• Hexcel démarre l’extension de son usine à Casablanca. Le groupe américain Hexcel a posé le 1er septembre courant, la première pierre des travaux d'extension de son site marocain. Située dans la zone franche aéronautique MidParc de Nouaceur, près de l'aéroport de Casablanca, cette usine, vouée à la production de « nids d'abeilles» usinés, doublera à terme sa surface de production pour atteindre 24.000 m2. Hexcel a posé la première pierre en 2016 pour une inauguration effective en 2018 de son usine de Casablanca. Depuis lors, le groupe américain transforme, sur ce site, les matériaux nids d'abeilles» légers en pièces usinées pour renforcer des structures dans le domaine de l'aéronautique, plus particulièrement pour les structures d'avion, les nacelles de moteur et les pales d'hélicoptère. L’entreprise emploi aujourd’hui 120 salariés marocains et prévoit d’atteindre à terme plus de 400 collaborateurs.

• Le flux net des IDE augmente de 9% à fin juillet. Le flux net des investissements directs étrangers (IDE) a atteint 10,68 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de cette année, en hausse de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l'Office de Change. Cette évolution est attribuable à une hausse des recettes de 10,5% à 17,3 MMDH, plus importante que celle des dépenses (13% à 6,63 MMDH), précise l'Office dans ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet. Les investissements directs marocains à l'étranger (IDME) se sont situés à 11,15 MMDH, soit le plus haut niveau atteint durant la même période au titre des cinq dernières années, affichant une hausse de 6,2 MMDH par rapport à la même période de 2020.