Maroc. Revue de presse hebdomadaire du 25/09/2021

Publié le Samedi 25 Septembre 2021 à 11:00 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire :


La Vie Éco

Rapidité, efficacité et homogénéité: le credo de la nouvelle majorité. En à peine un peu plus d'une semaine, le chef de gouvernement désigné Aziz Akhannouch a réussi à réunir sa majorité composée uniquement de trois partis, à savoir le RNI, le PAM et l’Istiqlal. Ce qui illustre la détermination du futur exécutif à entrer en action sans plus tarder. Les chantiers en cours ou en instance de lancement sont, entre autres, aussi nombreux que complexes et gigantesques. En même temps, Akhannouch aura tenu l’une de ses premières promesses électorales, à savoir une majorité restreinte et un gouvernement ramassé. Les résultats des élections du 8 septembre ont été, certes, un facteur déterminant ayant facilité la tâche du chef de gouvernement désigné, mais sa personnalité y est également pour beaucoup.

Grand rush sur la création d'entreprises en 2021! La création d'entreprises continue sur son trend haussier. Selon les données de l'office marocain de la propriété industrielle et commerciale, l'immatriculation au registre du commerce, considéré comme l’acte de naissance de l'entreprise, affiche une dynamique positive, avec 57.661 entreprises immatriculées à fin juin 2021, soit un taux d'évolution de 84% par rapport à la même période de 2020. Cette évolution est attribuée aux créations de personnes morales qui ont enregistré une augmentation de 113%. Le stock des entreprises immatriculées au registre de commerce s'élève à plus de 1.643.000 entreprises, selon la même source.

Finances News Hebdo

Réforme fiscale: entre perplexité et impératifs économiques et sociaux. La situation des finances publiques, fortement chahutées par la crise liée à la Covid-19, commande plus que jamais une profonde réforme de la fiscalité. La refonte du système fiscal est une ancienne doléance des professionnels (experts-comptables), des particuliers et des entreprises créatrices de richesse et pourvoyeuses d’emplois. Le gouvernement sortant, qui s’est abstenu de prendre de courageuses mesures fiscales pourtant nécessaires au regard des aspirations de développement légitimes du pays, a attendu pratiquement la fin de son mandat pour publier au Bulletin officiel la loi-cadre n°69-19 portant réforme fiscale. Ainsi, il incombe au futur attelage gouvernemental dirigé par Aziz Akhannouch de porter les réformes urgentes, dont celles allant dans le sens d’une justice fiscale et de l’élargissement de l’assiette fiscale.

Financement des études supérieures: les banques déclinent une large gamme de produits. Le financement des études supérieures étant une préoccupation majeure pour les parents qui préfèrent inscrire leurs enfants dans des universités ou des écoles prestigieuses, le crédit bancaire reste la solution idoine pour financer ces études. Certaines banques proposent des formules réservées aux étudiants, selon le profil et le type d'enseignement à suivre. Des universités et de grandes écoles ont scellé des partenariats avec les banques pour bénéficier de taux préférentiels et de conditions de remboursement avantageuses. Pour répondre à une demande croissante, l’État a créé un fonds baptisé "Enseignement plus", dont la gestion a été confiée à la Caisse centrale de garantie. Ce dispositif permet de garantir les prêts à hauteur de 250.000 DH.

Le Reporter

Gestion déléguée: le rappel à l’ordre du ministère de l’Intérieur. Une circulaire du ministre de l'Intérieur a appelé les walis et les gouverneurs à accélérer la mise en place par les instances en charge de la gestion déléguée de la distribution de l'électricité, de l’eau potable et de l'assainissement liquide, des cahiers de charges pour la gestion déléguée dans un délai de trois mois. Ces cahiers de charges s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la décision ministérielle datée du 21 juin 2021, relative à la mise en place de systèmes conjoints de la gestion déléguée. Ces derniers doivent être adoptés quelque soit l’approche de gestion de ce service, selon cette circulaire.

RNI-PAM-PI, un trio qui a tout pour relever le défi! C'est la première fois au Maroc qu’un gouvernement est formé de trois partis seulement. Les observateurs y voient un bon signe de bon augure, selon eux, d’une future majorité plus soudée, mais aussi et surtout plus cohérente que les deux précédentes dirigées par le PJD. L'expérience a montré qu’un gouvernement n’est pas toujours une bonne idée, dans la mesure où cela donne lieu très souvent à des désaccords entre les composantes de l’exécutif. Des divergences peuvent parfois donner lieu à de véritables blocages dans l’action gouvernementale. Cette fois-ci, tout a été mis en œuvre dans un seul et unique objectif, celui de former une équipe gouvernementale capable de concrétiser les attentes des citoyens et mettre en œuvre les grands chantiers structurants tels que le nouveau modèle de développement 2021-2035.

Challenge

Bank Al Maghrib (BAM) devrait renouveler en l’état, lors de son Conseil prévu le 28 septembre courant, sa politique monétaire, en gardant notamment son taux directeur et sa réserve obligatoire à respectivement 1,5% et 0%, selon BMCE Capital Global Research (BKGR). Dans un "Flash Strategy", en perspective du troisième Conseil monétaire de BAM au titre de l’année 2021, les analystes de BKGR expliquent que l’économie nationale a profité de la politique monétaire accommodante conduite par la Banque Centrale depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le soutien monétaire de BAM transparaît principalement dans le maintien de l’équilibre du marché monétaire à travers notamment la satisfaction de 100% de la demande hebdomadaire des Banques sous forme d’avances à 7 jours, rappellent les analystes.

Bachelor: un nouveau souffle à la formation. Mohammed Khalfaoui, Secrétaire général du département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a jugé judicieux d’opter pour le système du Bachelor pour rompre définitivement avec certaines pratiques improductives favorisées par une université ouverte à tous, et ainsi tirer profit des acquis et améliorer davantage le niveau de la recherche et de la formation. Pour le responsable, le nouveau système permettra une meilleure intégration professionnelle des étudiants, une spécialisation des enseignements et l'internationalisation de l'enseignement supérieur.

La Nouvelle Tribune

FRMF: seuls les supporters vaccinés peuvent accéder aux stades de foot. Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a évoqué cette semaine un retour progressif des supporters lors des prochaines journées. Il a appelé les présidents et responsables des clubs à prendre les mesures nécessaires et des mesures préventives liées au Covid 19, afin de faire réussir l'opération de retour des supporters dans les stades. Lors de cette réunion, il a été procédé à l'adoption du projet du programme de formation élaboré par la Commission technique et administrative et qui entrera en vigueur dès cette saison.

IFC s’associe à l’ACAPS pour promouvoir l’assurance numérique. La Société financière internationale (IFC) et l'Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) ont annoncé avoir conclu un partenariat visant à définir des orientations stratégiques, favorisant l’accélération de la numérisation du secteur de l’assurance au Maroc. Il s'agit de permettre au secteur de s’adapter aux grandes tendances liées au numérique, mais aussi de renforcer l’inclusion financière et de réduire les vulnérabilités. IFC accompagnera l’ACAPS dans l’élaboration d’une feuille de route pour accélérer la transformation numérique du secteur de l’assurance et ainsi tirer profit du développement rapide de l’économie numérique sur le continent.

Al Ayyam

Les transferts des Marocains du monde battent tous les records. Les transferts des fonds effectués par les Marocains résidant à l'étranger (MRE) vont certainement battre tous les records cette année, ce qui créera un surplus de devises pour les banques. C’est ce qui explique, d’ailleurs, pourquoi Bank Al-Maghrib a annoncé ces derniers jours son intention d'opérer des adjudications d’achat de devises afin d’absorber les excédents actuels et d’assurer ainsi le bon fonctionnement de ce marché. Malgré la baisse des recettes du Maroc en devises à partir du tourisme, les devises ont atteint un niveau élevé cette année, en raison des transferts croissants des Marocains du monde. Selon l’agence Bloomberg, les avoirs en devises des banques marocaines ont atteint 10 milliards de dirhams (1,1 milliard de dollars), leur plus haut niveau cette année.

Le trio RNI-PAM-PI domine la présidence des conseils des régions. Les résultats définitifs des élections des conseils régionaux ont révélé une domination totale du trio composant la majorité, à savoir le RNI, le PAM et le PI. Chaque parti a remporté les présidences de quatre régions. Ainsi le RNI préside désormais les régions du Nord, de Draa-Tafilalet, de Souss-Massa et de Guelmim-Oued Noun. Les régions de l'Est, de Beni Mellal-Khénifra, de Rabat-Salé-Kénitra et de Marrakech-Safi seront présidées par le parti du tracteur, tandis que celles de Fès-Meknès, de Casablanca-Settat, de Laâyoune Sakia El Hamra et de Dakhla et Oued Ed-Dahab ont été remportées par le parti de la Balance.