Maroc. Revue de presse quotidienne de ce mardi du 02/09/2021

Publié le Jeudi 2 Septembre 2021 à 10:56 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de jeudi :


Le Matin :

• L'APCE observera les élections législatives au Maroc. Une délégation de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), composée de 11 membres et conduite par Alberto Ribolla (Italie), se rendra au Maroc du 6 au 9 septembre pour y observer le déroulement des élections législatives. La mission de l'APCE rencontrera notamment le Président de la délégation APCE du Parlement marocain, partenaire pour la démocratie auprès de l’Assemblée, le Directeur du Département en charge des questions électorales au ministère de l’Intérieur, des représentants du Conseil National des Droits de l’homme (CNDH) et de la Haute autorité pour la Communication audiovisuelle (HACA), ainsi que des représentants de la communauté internationale, de la société civile et des médias, avant d'observer le scrutin le mercredi 8 septembre, indique un communiqué du Conseil de l’Europe.

• Le Brésil réitère sa volonté d'accélérer la négociation de l’accord de libre-échange Maroc-Mercosur. Le Brésil, qui assure la présidence pro tempore du Marché commun du sud (Mercosur), a réitéré sa volonté de donner un coup d’accélérateur à la négociation de l’accord de libre-échange entre ce bloc régional et le Maroc. Le ministère brésilien des Affaires étrangères (Itamaraty), cité par l’agence de presse ANBA, a indiqué qu'"à travers son ambassade à Rabat, il consulte les autorités marocaines sur la possibilité de reprendre les négociations commerciales avec le Mercosur, interrompu en 2018". "Le gouvernement brésilien souhaite reprendre les négociations sur les accords de libre-échange entre le Mercosur et les pays arabes comme le Maroc, la Tunisie et le Liban", ajoute la même source.

L’Economiste :

• Élections générales : Ce que dit le code du travail. Depuis le début de la campagne électorale, certaines entreprises s’interrogent sur les droits des salariés candidats. Le code du travail n’a pas prévu de dispositions particulières. L’employeur n’est pas obligé d’accorder à son salarié candidat des permissions d’absence pour préparer son dossier de candidature ni pour participer à la campagne électorale. En revanche, une fois élu, l’employeur est tenu de lui accorder des journées d’absence non payées pour assister aux réunions de la commune, de l’arrondissement ou du Parlement.

• Le déficit commercial en hausse de 17,9% à fin juillet. Le déficit commercial s'est établi à 117,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet 2021, en hausse de 17,9% par rapport à la même période de l'année 2020, selon l'Office des Changes. Au titre des sept premiers mois de l'année 2021, les exportations se sont situées à 174,38 MMDH (+23,2%), soit le plus haut niveau atteint durant la même période au titre des cinq dernières années, précise l'Office dans ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet, notant que les importations ont augmenté de 21% à 291,76 MMDH. Ainsi, le taux de couverture s'est amélioré de 1,1 point à 59,8% à fin juillet 2021, ajoute la même source.

Aujourd’hui le Maroc :

• Médecins étrangers : Quelles sont les nationalités qui seront privilégiées? Le compte à rebours commence pour l’arrivée des premiers médecins étrangers au Maroc. En effet, le cadre légal a déjà pris forme avec l’adoption d’une nouvelle loi sur l’exercice de la médecine au Maroc et la publication il y a quelques jours d’un décret sur l’exercice des médecins étrangers au Maroc. Une question commence alors à se poser: quelles sont les nationalités qui seront privilégiées? Il faut dire que l’assouplissement des règles permettant aux étrangers d’exercer au Maroc suscite déjà la convoitise. Il y a tout d’abord la langue et la proximité géographique. Les médecins des pays maghrébins, arabes et africains francophones partent déjà favoris. Il faut préciser qu’un pays comme le Liban affiche déjà l’ambition de permettre à des compétences libanaises de s’installer durablement au Maroc.

• Covax : le Maroc reçoit 650.400 doses du vaccin AstraZeneca. Le Maroc a reçu 650.400 doses du vaccin AstraZeneca dans le cadre de l’initiative internationale Covax. Ces nouvelles doses qui ont été livrées mardi soir vont permettre de poursuivre la campagne nationale de vaccination à un rythme soutenu. Signalons qu’il s’agit de la troisième livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax. Le Maroc avait reçu auparavant 1.608.000 doses du vaccin AstraZeneca et 302.400 doses du vaccin Janssen, ce qui représente un total de 1.910.400 doses livrées à ce jour. Dans un communiqué mercredi 1er septembre, le ministre de la santé Khalid Ait Taleb se félicite de la réception de cette livraison. «Ce nouveau lot est essentiel au maintien et à la poursuite de notre programme de vaccination, et il nous permettra de revenir à une vie normale le plus rapidement possible», a déclaré le ministre.

Maroc le Jour :

• Migration/Pacte de Marrakech : L’Afrique est acteur central. L’Afrique s’est positionnée comme un acteur central de la mise en œuvre du Pacte Mondial pour des Migrations Sûres, Ordonnées et Régulières (pacte de Marrakech), a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. "Alors même que la migration africaine est stigmatisée, surchargée de préjugés et associée à des conceptions binaires, l’Afrique s’est positionnée comme un acteur central de la mise en œuvre du Pacte", a souligné le ministre à l’ouverture de la première réunion intergouvernementale pour l'Examen régional du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Bourita, qui présidait cette conférence tenue virtuellement, a précisé que des grandes mesures africaines récentes sont des marqueurs à cet égard , citant notamment la mise en place effective de l’Observatoire Africain des Migrations dont le siège a été inauguré le 18 décembre 2020 à Rabat.

• Béni Mellal-Khénifra: vers la vaccination de 220.000 élèves âgés de 12 à 17 ans contre le Covid-19. L'opération de vaccination des élèves âgés de 12 à 17 ans profitera à quelque 220.000 élèves au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra, a annoncé le Directeur de l'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) de Béni Mellal- Khénifra, Mustapha Slifani. Dans une déclaration à M24, la chaîne d'information en continu de la MAP à l'occasion du lancement de cette opération au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra, M. Slifani a indiqué que 27 centres de vaccination ont été aménagés au sein de divers établissements scolaires répartis sur les cinq provinces en vue de réussir la campagne de vaccination destinées aux élèves de la tranche d'âge 12-17 ans.

Al Bayane :

• Lancement du site NWL-FAAPA, espace de communication des femmes leaders des agences de presse africaines. Le réseau des femmes leaders des agences de presse africaines (NWL) a lancé, mercredi, son site web (http://nwl.faapa.info), en application des recommandations de la dernière Assemblée Générale de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), qui est présidée par Khalil Hachimi Idrissi, Directeur Général de la MAP. Espace de communication et de partage destiné aux journalistes et femmes leaders de cette Fédération panafricaine, ce site ergonomique se veut un véritable vecteur entre toutes les personnes intéressées par la question du leadership féminin. Il a pour ambition d'être un portail évolutif et interactif et de dynamiser la communication et l'échange d'informations entre les différents acteurs et partenaires du réseau des femmes leaders.

• La vaccination des enfants ne présente aucun danger pour leur santé. La vaccination des enfants ne présente aucun danger pour leur santé, a indiqué le chef de la Société de pédiatrie - antenne de Rabat, Khalid Bouhmouch, appelant les parents à consulter les médecins accrédités dans les centres de vaccination, à se baser sur des études scientifiques internationales, et à rester à l'écart des fakes news qui circulent sur les réseaux sociaux. Bouhmouch, qui était l'invité mardi de la matinale de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO", a déclaré que les données, informations et études scientifiques réalisées sur ce sujet confirment que la vaccination protège l'enfant et augmente son immunité jusqu'à 100%. Il a en outre relevé que la campagne de vaccination des élèves de 12 à 17 ans permettra d'atteindre l'immunité collective souhaitée et de revenir à une vie normale.

L’Opinion :

• Fès-Meknès : 61 centres de vaccination anti-Covid aménagés pour les élèves de 12-17 ans. Un total de 61 centres de vaccination contre la Covid-19 ont été aménagés par l'Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Fès-Meknès pour vacciner les 357.056 élèves âgés entre 12 et 17 ans au niveau de la région. Parmi ces structures, 31 centres administrent le vaccin "Pfizer" et les 30 autres "Sinopharm", selon des données rendues publiques par l’AREF, qui a donné mardi le coup d’envoi de l'opération de vaccination contre la Covid19 de cette tranche d’âge. Les centres de vaccination sont répartis sur les préfectures de Fès (5 centres), de Meknès (8), les provinces de Taza (6), Taounate (6), Boulemane (10), El Hajeb (4), Ifrane (11), Sefrou (5) et Moulay Yaccoub (7).

• Al Hoceima: Hausse de 2,9% de l'IPC en juillet. L'Indice des prix à la consommation (IPC) à Al Hoceima a enregistré, au cours du mois de juillet dernier, une hausse de 2,9%, par rapport au même mois de l'année précédente, et d'environ 1,8% en glissement mensuel. Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 3,1% en juillet dernier, par rapport à juillet 2020, indique un communiqué de la direction régionale du Haut-commissariat au plan (HCP) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, notant que cette variation est le résultat de la hausse des prix des matières qui composent les sections "les huiles et graisses" (+16,4%), "les légumes" (+7,2%), "poisson et fruits de mer" (+6,8%), "tabac" (+4,9%), "les viandes" (+4,8%), "lait, fromage et œufs" (+2,8%), "sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie" (+1,5%), et "le pain et les céréales" (+1%).

Libération :

• Les relations entre le Maroc et l’Australie connaissent un développement remarquable dans divers domaines. Les relations entre le Maroc et l’Australie connaissent un développement remarquable dans divers domaines, a souligné l’ambassadeur du Royaume à Canberra, Karim Medrek. En 2021, les deux pays vont célébrer le 45e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques, a noté le diplomate dans une interview accordée au site d’informations "Australian Herald" publiée mercredi. Cet anniversaire constitue l'occasion de réfléchir à l'évolution de cette relation et au rapprochement de nos deux pays amis, a-t-il affirmé, ajoutant que c’est également une opportunité pour saisir les opportunités de coopération existantes, notamment dans le domaine économique.

• La bataille de Boufekrane, une épopée épique dans la lutte pour l'indépendance. Le peuple marocain et la famille de la résistance célèbrent, jeudi, le 84-ème anniversaire de la bataille de Boufekrane, en tant qu'épopée glorieuse dans la lutte pour la liberté du Maroc et le recouvrement de son indépendance. Cette bataille héroïque, dite aussi bataille d'eau douce, est gravée à jamais dans la mémoire collective nationale. Elle est une occasion de se remémorer les énormes sacrifices consentis par le peuple marocain pour s’affranchir du joug de l’occupation et préserver les constantes de la nation. Cet évènement historique rappelle le soulèvement en masse au mois de septembre 1937 des valeureux habitants de la ville de Meknès et de ses environnants contre les autorités coloniales françaises, suite à la promulgation de l’arrêté viziriel inique datant du 12 novembre 1936 qui visait à changer la canalisation des eaux de Boufekrane pour irriguer les domaines des colons, et priver ainsi les Meknassis d’arroser leurs terres.

Al Yaoum Al Maghribi :

• La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19 compromet les efforts de lutte contre la pandémie. La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19, à l'instar des tests PCR et des pass vaccinaux, compromet les efforts des autorités publiques dans leur lutte contre la pandémie, a affirmé le secrétaire général de la présidence du ministère public, Hicham Bellaoui. Le responsable, qui était l'invité mercredi matin de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO", a indiqué que ce phénomène constitue une menace pour la santé des citoyens, particulièrement durant cette période marquée par la propagation du variant Delta, soulignant la pleine implication de la présidence du ministère public dans la lutte contre ce phénomène dangereux. Le ministère public a adressé une circulaire aux procureurs généraux du Roi près les cours d'appel et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instances les appelant à lutter contre certains cas de falsification des documents Covid-19, a-t-il expliqué.

Assahraa Al Maghribiya :

• Observation des élections 2021: 19 organisations et instances internationales accréditées. Dix-neuf organisations et instances internationales, représentées par plus de 100 observateurs, ont été accréditées à l'occasion des élections du 8 septembre, a annoncé le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Retenues après instruction de leur dossier, sur la base des conditions requises, ces organisations et instances d’Afrique, d’Europe et d’Asie exerceraient leur mission d’observation dans les circonscriptions électorales de leur choix, au niveau des douze régions du Royaume, affirme le CNDH dans un communiqué. Selon la même source, il s’agit, entre autres, de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, de l’Organisation internationale de la francophonie, de la Chambre civile russe, du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil d’Europe, de Gender Concerns International, de Nouvelles perspectives, du Conseil national de régulation de l'audiovisuel au Sénégal, du Conseil supérieur de la communication au Burkina Faso, du Centre africain pour la prévention des conflits, du Cercle Eugène Delacroix, de Dynamic Maroc et du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• Bourses arabes: la BVC signe l'une des meilleures performances au T2-2021. La Bourse de Casablanca figure parmi les places boursières arabes ayant affiché bonne mine au cours du deuxième trimestre de l'année 2021, selon le Fonds Monétaire Arabe (FMA). L'indice des cours boursiers de la cote casablancaise a enregistré la quatrième plus forte hausse, soit 5,51%, devancée par les Bourses d'Arabie Saoudite (+5,7%), d'Amman (+7,93%) et de Beyrouth (+11,66%), précise le FMA dans son récent rapport sur la performance des marchés boursiers arabes. L'indice composite AMF-COM s'est hissé, globalement, de 5,5% au terme de T2-2021, reflétant le maintien de la tendance haussière des bourses arabes observée depuis fin 2020. Les indices boursiers ont profité de la bonne tenue des investissements étrangers et la poursuite de l'amélioration des indices des places financières mondiales.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Dépôt des candidatures à l’élection des représentants des magistrats à compter du 13 septembre. Les candidatures à l'élection des représentants des magistrats au sein du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), prévue le 23 octobre prochain, seront ouvertes à partir du 13 septembre courant, a annoncé le conseil. Dans un communiqué, le CSPJ indique les candidatures doivent être déposées jusqu'au 17 septembre au secrétariat général du conseil, en échange d'un récépissé faisant mention du nom du candidat, de la date et de l'heure du dépôt. Les candidats sont invités à signer la charte déontologique de l'élection des représentants des magistrats au CSPJ, élaborée avec la participation des associations professionnelles des magistrats. Cette signature sera mentionnée sur le site web du conseil supérieur conformément au texte de la charte.

Al Alam :

• Marrakech- Safi : Session de formation sur le marketing digital au profit de femmes entrepreneures. La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), en partenariat avec Le Centre Régional d'investissement (CRI) de Marrakech-Safi organisent à partir du 06 septembre prochain, une session de formation en ligne sur "le marketing digital et la communication de crise", au profit de femmes entrepreneures issues de la région Marrakech-Safi. Initiée dans le cadre du programme "Women in Business", financé par l’Union Européenne (UE), cette formation vise à permettre à quelque 100 femmes entrepreneures de la région de faire face aux contraintes du marché notamment, dans un monde économique en pleine mutation, et d’adapter leur business aux outils digitaux. Cette formation portera sur plusieurs thématiques, entre autres : "la présence sur le web", "le marketing au numérique", "le marketing en ligne", "les médias sociaux et marketing", et "la technique de l’e-mail marketing".

Rissalat Al Oumma :

• Casablanca : deux individus arrêtés pour tentative présumée d'enlèvement et de vol avec violence. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté, mardi après-midi, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST), deux individus, dont un chauffeur d'une ambulance privée aux antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une tentative d'enlèvement et de vol avec violence, à l’encontre d'une dame exerçant comme cadre technicien au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca. Dans un communiqué, la Direction générale de la Sureté nationale (DGSN) indique que les services de la préfecture de police de Casablanca ont été alertés, lundi, de cette tentative d'enlèvement et de vol avec violence ciblant la voiture de la victime qui s'est fait blesser alors qu'elle cherchait à fuir en sautant du véhicule.

Al Massae :

• Pilatus/Sabca: Partenariat pour le montage à Casablanca des aérostructures de l’aéronef PC-12. Les deux opérateurs de l’Aéronautique Pilatus et Sabca ont signé un contrat pour le montage complet à Casablanca des aérostructures de l’aéronef PC-12. Ce contrat marque le début d'un nouveau partenariat à long terme entre Pilatus et Sabca et constitue "une étape importante qui tire parti de l’écosystème aérospatial au Maroc", indique un communiqué conjoint de Sabca et le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Économie Verte et Numérique. Ce projet d’un investissement de plus de 180 millions de dirhams (17 millions d'euros) consiste en la construction d'une nouvelle usine de 16.000 m² qui abritera la ligne d'assemblage d'aérostructures du PC-12 au technopole de Nouaceur, fait savoir le communiqué, ajoutant que pour la mise à disposition des ressources qualifiées pour le programme PC 12, une collaboration étroite a été établie avec l'Institut des Métiers de l'Aéronautique.

Bayane Al Yaoum :

• Port d'Agadir: Hausse de 18,2% du trafic en 2020. Le port d'Agadir a enregistré une hausse de 18,2% en termes de trafic portuaire en 2020, (6 millions de tonnes en 2020 contre 5,1 millions en 2019). Selon le rapport de la performance portuaire au titre de 2020, cette variante est la résultante de l’augmentation des importations (+13,9%), des exportations (+ 24,4%) et du cabotage (16,7%). La progression du trafic global de ce port est attribuable au fort rebond de 62,3% du trafic du clinker, avec un volume de 1.137.023 tonnes en 2020. De même, cette hausse est la résultante d’une évolution positive des importations des céréales (+36,8%) et des aliments de bétail (+9,1%), dont les volumes ont atteint respectivement 945.523 tonnes et 311.308 tonnes, ainsi qu’une forte hausse de 86,9% des importations du charbon, soit environ 180.527 tonnes.