Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Maroc. Revue de presse quotidienne du 01/09/2021


MAP - MarocAfrik - le Mercredi 1 Septembre 2021 à 11:22 |

           

​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi:


Le Matin :

• Covid-19: l'épidémie en phase descendante après le pic atteint vers la mi-août. La vague épidémique de Covid-19 est en pleine phase descendante au Maroc après le pic atteint vers la mi-août, a indiqué mardi le ministère de la Santé. L'étude des données disponibles démontre que "la courbe de l'épidémie est entrée dans une phase descendante après une étape de flambée des cas pendant cinq semaines, avant d'atteindre un pic avant la mi-août 2021", a déclaré le chef de la division des maladies transmissibles au ministère, Abdelkrim Meziane Bellefquih qui présentait le bilan bimensuel (17-30 août) de la situation épidémique. La phase actuelle, encore à ses débuts, sera suivie d'une autre marquée par la baisse des cas critiques et de décès, a ajouté le responsable. Durant les deux dernières semaines, a-t-il expliqué.

• Les enseignants cadres des académies annoncent une série de grèves en pleine rentrée scolaire. Un nouveau bras de fer pointe à l’horizon entre le ministère de l’Éducation nationale et les enseignants contractuels. À quelques jours de la rentrée scolaire, ces derniers haussent le ton et appellent à une grève générale le 15 et 16 septembre qui sera ponctuée d’une forte mobilisation des enseignants contractuels au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra et un autre débrayage les 23, 24 et 25 septembre. En effet, malgré l’adoption en juillet dernier du projet de loi soumettant les cadres des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF) au régime des pensions civiles (RPC), la coordination des enseignants contractuels monte au créneau et appelle à la satisfaction des autres doléances, dont la principale demeure l’intégration dans la fonction publique.

L’Economiste :

• Tanger : la protection contre les inondations continue. Le spectre des inondations guette toujours Tanger, une ville qui est traversée par plusieurs cours d’eau. L’un d’entre eux, Oued Moghogha, a déjà déversé sa colère en inondant à deux reprises la ville lors des vingt dernières années. Le département de l’Eau, au sein du ministère de l’Équipement, vient de lancer une série d’actions pour la protection de la ville. Des appels d’offres ont été publiés la semaine dernière et concernent l'aménagement du cours de oued Boutrika. Le budget prévisionnel atteint les 15 millions de DH. Les travaux consistent dans l’aménagement des rives de l’oued sur une longueur de 550 mètres en plus des tâches connexes comme la déviation des réseaux existants en tout genre et surtout la captation des eaux des sources éventuelles récupérées au niveau des oueds concernés.


Aujourd’hui le Maroc :

• Covid-19 : coup d’envoi pour la vaccination des 12-17 ans. Le coup d'envoi officiel a été donné, mardi au Lycée Dar Essalam à Rabat, à l’opération de vaccination anti-Covid 19 au profit des élèves de la tranche d'âge 12-17 ans. Ciblant plus de trois millions élèves et stagiaires de l'enseignement public et privé, de l’enseignement originel, des écoles de missions étrangères et des établissements de la formation professionnelle, cette opération se déroulera dans 419 centres aménagés au sein des établissements d’enseignement, en plus d’unités mobiles dans le monde rural. Pour cette opération, supervisée par le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnel, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministère de la Santé, ce sont les vaccins Sinopharm et Pfizer qui ont été retenus, sur aval du Comité scientifique en charge de la Stratégie nationale de vaccination.

Maroc le Jour :

• Tanger : 53 centres aménagés pour la vaccination anti-Covid des élèves de 12 à 17 ans. L'Académie régionale de l’Éducation et de la formation (AREF) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a aménagé 53 centres pour accélérer l'opération de vaccination anti-Covid 19 des élèves âgés de 12 à 17 ans. L'aménagement de ces centres, répartis sur toutes les préfectures et les provinces de la région, a pour objectifs de garantir le bon déroulement de l'opération de vaccination et d'assurer une rentrée scolaire sûre en perspective d'atteindre l'immunité collective, précise l'AREF dans un communiqué. Les établissements qui abriteront l'opération de vaccination ont été choisis sur la base de critères précis, notamment l'immensité de la superficie de l'établissement de manière à accueillir les bénéficiaires dans le respect des mesures préventives adoptées, sa proximité de la population des communes cibles, et la facilité d'accès au centre de vaccination.

L’Opinion :


• Marrakech- Safi : Session de formation sur le marketing digital au profit de femmes entrepreneures. La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), en partenariat avec Le Centre Régional d'investissement (CRI) de Marrakech-Safi organisent à partir du 06 septembre prochain, une session de formation en ligne sur "le marketing digital et la communication de crise", au profit de femmes entrepreneures issues de la région Marrakech-Safi. Initiée dans le cadre du programme "Women in Business", financé par l’Union Européenne (UE), cette formation vise à permettre à quelque 100 femmes entrepreneures de la région de faire face aux contraintes du marché notamment, dans un monde économique en pleine mutation, et d’adapter leur business aux outils digitaux. Cette formation portera sur plusieurs thématiques, entre autres : "la présence sur le web", "le marketing au numérique", "le marketing en ligne", "les médias sociaux et marketing", et "la technique de l’e-mail marketing".

Al Bayane :

• Covid-19: Le Salon du Cheval d'El Jadida annulé. La prochaine édition du Salon du Cheval d'El Jadida, qui devait avoir lieu du 11 au 17 octobre, a été annulée en raison du contexte sanitaire lié à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), ont annoncé mardi les organisateurs. "Compte tenu de l'évolution du contexte sanitaire lié à la Covid-19 et des mesures qui demeurent en vigueur afin de limiter sa propagation, le comité organisateur du Salon du Cheval d’El Jadida a décidé d'annuler la prochaine édition de l'événement qui devait avoir lieu du 11 au 17 octobre", indiquent les organisateurs dans un communiqué. Le comité organisateur donne rendez-vous aux participants, éleveurs, visiteurs nationaux et internationaux ainsi qu’à tous les passionnés du cheval, en 2022 et se tient à leur disposition pour toute information.

Libération :

• La billetterie en ligne promise à un bel avenir. Au Maroc, la vente des billets en ligne est un secteur qui offre un énorme potentiel en faveur de l’optimisation de la gestion événementielle dans plusieurs domaines et pour tous les goûts, pourvu que le secteur de l’événementiel sportif, culturel ou encore de divertissement retrouve des couleurs. Certes une billetterie digitale s’avère plus que jamais efficace en termes de respect des mesures sanitaires. Acheter un ticket en ligne permet d'éviter de longues files d'attentes et des rassemblements inutiles aux points de vente des lieux des événements. Au-delà, ce secteur demeure prometteur à plus d'un titre.

• Industries manufacturières: hausse de 1,8% de l'indice des prix à la production en juillet. L'indice des prix à la production du secteur des "Industries manufacturières hors raffinage de pétrole" a enregistré une hausse de 1,8% au cours du mois de juillet 2021 par rapport à un mois auparavant, selon le Haut Commissariat au plan (HCP). Cette hausse est la résultante de la hausse de 7,5% des prix de l’"Industrie chimique" de 5,5% de la "fabrication d’équipements électriques", de 0,6% de l'"Industrie d’habillement", de 1,6% du "travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège" et de 0,1% dans la "fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements", indique le HCP dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle énergétique et minière (IPPIEM).

Al Yaoum Al Maghribi :

• Elections du 8 septembre: Les nouveaux amendements juridiques contribueront à élargir la représentativité des femmes. Les nouveaux amendements juridiques relatifs à la représentativité des femmes contribueront à élargir la participation de cette catégorie sociale lors des prochaines élections, a affirmé le professeur à la Faculté de droit de Settat, Hafid Younsi. Dans une analyse intitulée "les nouveaux amendements juridiques relatifs au renforcement de la représentativité féminine dans les mandats électoraux", Younsi a expliqué que l'augmentation de la représentativité des femmes est synonyme de la mise en œuvre réelle et législative des dispositions de la Constitution stipulant la consolidation de la participation politique des femmes. Les résultats des élections connaîtront, cette année, une représentativité plus importante des femmes, leur permettront d'occuper des postes que ce soit au niveau national ou territorial, grâce aux amendements juridiques opérés, ce qui est de nature à renforcer le capital du Maroc en matière de promotion de la situation des femmes dans tous les domaines, dont la politique, a-t-il estimé.

Bayane Al Yaoum :

• Le ministère de l'Energie élabore une feuille de route pour la valorisation énergétique de la biomasse. Le ministère de l'Energie, des mines et de l'environnement a annoncé, lundi, l'élaboration de la feuille de route pour la Valorisation Energétique de la Biomasse (VEB), visant l'utilisation durable de la biomasse en tant que source d'énergie renouvelable et respectueuse du climat. L'élaboration de cette feuille de route, en concertation avec toutes les parties prenantes, intervient "conformément aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et dans le cadre de l'exploration de nouvelles sources d'énergies renouvelables, notamment la valorisation énergétique de la biomasse", affirme le ministère dans un communiqué. Cette feuille de route vise l'utilisation durable de la biomasse en tant que source d'énergie renouvelable et respectueuse du climat, afin d'atteindre le triple impact positif sur les plans social, environnemental et économique, aussi bien à l'échelle nationale que régional et locale et ce, tout au long de la chaîne de valeur, depuis la collecte jusqu'à la valorisation finale de la ressource biomasse.

Al Alam :

• Le Maroc adhère à la Charte du Groupe arabe de coopération spatiale. Le Maroc a adhéré à la Charte du Groupe arabe de coopération spatiale lors de la récente visite effectuée par une délégation du Centre royal marocain de télédétection spatiale (CRTS), conduite par son DG Driss Al Haddani, à Abu-Dhabi. Après la signature de la charte par Al Haddani, le Royaume a ratifié officiellement la charte du Groupe de coopération spatiale arabe, une entité régionale axée sur le spatial créée en 2019 par cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis. Présidé par l'Agence spatiale des Émirats arabes unis, le groupe est chargé de coordonner les efforts spatiaux régionaux entre les 14 États membres : les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn, Oman, le Koweït, la Jordanie, l'Algérie, la Tunisie, le Soudan, l'Égypte, le Liban, le Maroc, l'Irak et la Mauritanie.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss