Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Maroc. Revue de presse quotidienne du 13/09/2021

Publié le Lundi 13 Septembre 2021 | MAP



​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de lundi :


Le Matin :

• Deux camionneurs marocains tués et un autre blessé par des éléments armés au Mali. Deux camionneurs marocains ont été tués et un autre a été blessé, samedi au Mali, par des hommes armés, a-t-on appris auprès de l'ambassade du Maroc à Bamako, ajoutant qu'un quatrième chauffeur a survécu à cette attaque. L'incident a eu lieu au niveau de la commune de Didiéni, située à environ 300 Km de Bamako, lorsque les chauffeurs marocains se dirigeaient vers la capitale malienne à bord de camions transportant des marchandises, avant qu'ils ne soient attaqués par balles par un groupe d'éléments armés qui se cachaient derrière les arbres au bord de la route, indique-t-on de même source. Le chauffeur blessé, dont l'état de santé ne suscite pas d'inquiétude, a été transféré vers un hôpital local pour recevoir les soins nécessaires.

• Scrutin du 8 septembre: La CEN-SAD salue un processus électoral "exemplaire". La Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) a salué la tenue "exemplaire" des élections communales, régionales et législatives du 8 septembre. "La CEN-SAD se joint aux observateurs internationaux pour saluer la tenue exemplaire du processus électoral", a souligné vendredi l’organisation régionale dans un communiqué, se félicitant de "l’engagement patriotique et la maturité politique des acteurs politiques et citoyens marocains dans cet exercice démocratique national". Conformément aux prescriptions de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEN-SAD à l’effet de soutenir les Etats membres de ladite communauté dans le processus démocratique et l’Etat de droit, "la CEN-SAD a suivi avec satisfaction le déroulement des élections législatives, régionales et communales qui se sont tenues au Royaume du Maroc, le 8 septembre 2021", indique le communiqué.

L’Economiste :

• Tata Motors s'implante au Maroc. Tata Motors, le constructeur automobile mondial d'origine indienne, se positionne sur le marché marocain. Dans sa stratégie de développement sur le continent africain, le groupe ouvre son premier showroom Tata Motors à Casablanca avec une unité complète de service après-vente. Pour cette phase de lancement, la marque commercialise deux modèles utilitaires, un pick-up et une camionnette. Présent dans plus de 125 pays, le groupe indien est l'un des leaders mondiaux de l'industrie de la construction de véhicules. • Casa-Settat: La course pour la présidence des conseils ouverte. Le dépôt des candidatures pour l'élection des présidents des Conseils de la région et de la commune et des membres du Conseil de la préfecture de Casablanca, a débuté samedi 11 septembre au niveau de la région Casablanca-Settat. Les candidats ont jusqu'au mercredi 15 septembre pour présenter leurs dossiers. La tenue de la séance d'élection du président, des vice-présidents, du secrétaire du Conseil et de son adjoint se déroulera du 16 au 25 septembre, conformément aux dispositions de la loi organique n°111.14 relative aux régions et de la loi organique n° 113.14 relative aux communes.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Le CRI de Dakhla organise le Business Day. Le Centre régional d’investissement de Dakhla Oued-Eddahab organise aujourd’hui le «Business Day» en présentiel à Dakhla, afin de venir à la rencontre de la délégation de Pologne en mission économique au Maroc. Organisée en partenariat avec l’ambassade du Royaume en Pologne et la wilaya de la région, l’objectif de cette rencontre est d’échanger avec la délégation polonaise, étudier les diverses possibilités de collaboration entre les deux pays et explorer toutes les pistes d’opportunités et de co-investissement dans la région de Dakhla. Cette journée sera une occasion propice pour les acteurs économiques et chefs d’entreprises polonais de s’arrêter de visu sur les opportunités d’investissements et d’affaires dans différents secteurs productifs de la région de Dakhla Oued-Eddahab, tels que l’agro-industrie, la pêche et les énergies renouvelables.

• Des cours de révision programmés pour les élèves à partir de ce lundi. Durant les semaines qui précèdent la rentrée scolaire, les élèves ne seront pas en vacances. Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé que des cours de révision seront programmés à partir d’aujourd’hui pour les trois cycles scolaires au profit de tous les élèves des secteurs public et privé. En effet, le ministère a indiqué dans un communiqué «le début de la diffusion télévisée et via la plateforme électronique et l’application mobile TelmidTICE, à compter du 13 septembre, des séances de révision et d’appui pour les trois cycles scolaires et au profit de tous les élèves des secteurs public et privé, selon une programmation spécifique».

Maroc Le Jour :

• La diaspora marocaine se réjouit du succès des élections du 8 septembre. La diaspora marocaine en Suisse a salué la bonne organisation et le succès du triple scrutin législatif, régional et communal organisé le 8 septembre dans le Royaume. Des experts dans différents domaines et des acteurs associatifs d'origine marocaine ont souligné dans un communiqué que la diaspora marocaine en Suisse a suivi de près les élections du 8 septembre, et salue la bonne organisation de ce rendez-vous électoral illustrant l’ancrage de la pratique démocratique dans le pays. La diaspora marocaine en Suisse a réitéré, par ailleurs, sa mobilisation continue en vue d’apporter sa pierre à l'œuvre de développement socio-économique dans le Royaume.

• Dakhla: rencontre sur l'opération de vaccination des élèves. Une rencontre de coordination et de communication s'est tenue, à Dakhla, en vue de réussir l'opération de vaccination des élèves de 12 à 17 ans contre le nouveau Coronavirus (Covid-19) et d'assurer une rentrée scolaire sûre. Présidée par le secrétaire général de la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab, Moulay Ismail Haykal, cette rencontre s'inscrit dans le cadre des mesures visant à réaliser l’immunité collective et faire face à la pandémie, à travers la vaccination de plus de 10.000 élèves qui poursuivent leurs études dans divers établissements de l’enseignement public et privé de la région. S’exprimant à cette occasion, M. Haykal a souligné que cette rencontre vise à coordonner les efforts des différents intervenants, dans le but de mettre en place une stratégie régionale susceptible d’accélérer la cadence de la vaccination des élèves.

L’Opinion :

• 3ème dose de vaccin : les experts rassurent et plaident pour la généralisation. Alors que la campagne nationale de vaccination va bon train, couvrant plus de 50% de la population, les autorités sanitaires semblent déterminées à autoriser l'administration d'une 3ème dose pour les personnes vaccinées contre le coronavirus afin de contrer la propagation rapide et meurtrière du variant Delta. Une mesure qui concerne, dans un premier temps, les frontliners (médecins, aides-soignants, forces de l’ordre, personnel de l'Education, etc.) et les personnes atteintes de maladies chroniques, et qui sera, très probablement, généralisée à l'ensemble de la population en vue d'atteindre la très attendue immunité collective.

• Saisie de 6.200 Kg de pétards et feux d'artifice importés sans déclaration. La Direction des douanes du port de Casablanca a annoncé vendredi avoir saisi 6200 Kg de pétards et feux d’artifice importés sans déclaration. La même source a précisé dans un communiqué avoir mis en échec jeudi une tentative d’importation de 446 cartons renfermant 814.344 unités de feux d’artifice et de pétards d’un poids net global de 6200 Kg, soumise à autorisation d’importation. Ce lot de marchandises a été saisi lors d’un contrôle frontalier grâce aux mesures de ciblage et de vérification physique. Les articles saisis ont été minutieusement dissimulés dans deux conteneurs contenant 46 000 Kg de luzerne fourragère importés de l’Espagne.

Al Bayane :

• L'implication des femmes dans les élections du 8 septembre est un fait remarquablement "positif". En plus du taux de participation important au scrutin du 8 septembre courant, l’implication des femmes dans ces élections est un fait remarquablement « positif », a estimé l’homme politique et diplomate argentin, Humberto Roggero. « Il s’agit d’une très bonne nouvelle, puisque 30% des candidatures étaient celles des femmes. C’est un fait très positif », a insisté l’ex-député argentin dans une déclaration à la MAP. Ce fait « prouve encore une fois la participation active de la femme marocaine aux décisions dans les sphères politiques. C’est l’information la plus importante à mon avis », a ajouté Humberto Roggero.

• Rabat: Ouverture d'une enquête judiciaire au sujet d'un couple et d'un mineur suspectés d'homicide volontaire. La brigade criminelle préfectorale de Rabat a ouvert samedi une enquête sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un couple et à l'enfant mineur de l'un d'entre eux, soupçonnés d'homicide volontaire sur ascendant. Selon les premiers éléments de l'enquête, le principal mis en cause (43 ans) est suspecté d'homicide volontaire après l'usage de moyens de torture sur sa mère de 67 ans, avec l'éventuelle complicité de sa femme et de son fils mineur, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Libération :

• Trente-huit pays participent au Forum international des narrateurs de Sharjah, dont le Maroc. La 21e édition du Forum international des narrateurs de Sharjah, prévue du 22 au 30 septembre, connaîtra la participation de 38 pays, dont le Maroc, a annoncé l'Institut de Sharjah pour le patrimoine. Cette édition qui jette la lumière sur le genre littéraire des fables, sera marquée par de nombreuses rencontres-débats et d’ateliers de formation, avec la participation d'une pléiade d'experts, de chercheurs et d'écrivains, en plus d'une exposition, un panel intellectuel, des événements virtuels et des ateliers dédiés aux enfants. Du côté marocain, trois entités participent à cette manifestation culturelle, à savoir l'association Mounia Marrakech pour la renaissance et la préservation du patrimoine marocain, l'association Rencontres pour l'éducation et les cultures et l'Ecole du conte de Marrakech.

• Élections 2021: Des représentations diplomatiques au Maroc saluent "un exercice démocratique" réussi. Plusieurs représentations diplomatiques accréditées au Maroc ont salué le bon déroulement des élections générales tenues le 8 septembre dans l'ensemble du territoire national, y voyant un "exercice démocratique" réussi. Dans des tweets, ces chancelleries ont tenu à féliciter les autorités et le peuple marocains pour la réussite de ce triple scrutin, qui a enregistré un taux de participation dépassant les 50%, dans le contexte difficile de la pandémie. L’ambassade du Royaume-Uni a exprimé sa joie de participer à l’observation de ces élections, se disant prête à travailler avec le prochain gouvernement pour approfondir les liens historiques entre les deux Royaumes. Pour sa part, l’ambassade d’Italie à Rabat a qualifié les élections du 8 septembre de "grand exercice de démocratie", souhaitant succès aux élus. Elle a fait part, dans ce cadre, de l’esprit du partenariat et d’amitié fraternelle qui unissent les deux peuples marocain et italien.

Al Massae

Le RNI commence aujourd'hui ses consultations pour former le gouvernement. Les consultations pour la formation du futur gouvernement seront engagées dès la semaine prochaine, a indiqué, samedi à Rabat, le membre du bureau politique du parti Rassemblement national des indépendants (RNI), Rachid Talbi Alami. Ces consultations vont concerner tous les partis qui ont obtenu des sièges au Parlement pour la formation d'une coalition en vue de constituer la prochaine équipe gouvernementale, a souligné Talbi Alami lors d'un point de presse. Aziz Akhannouch, président du RNI, qui a été chargé vendredi par SM le Roi de former son gouvernement, tiendra des réunions avec divers partis politiques pour savoir s'ils veulent participer ou pas à la majorité, avant qu'il n'entame un nouveau cycle de négociations pour s'entendre sur la répartition des portefeuilles ministériels, a-t-il ajouté.

Élections du 8 septembre: la Cour Constitutionnelle reçoit les recours. La Cour Constitutionnelle (CC) a annoncé, vendredi, qu'elle entamera la réception des recours électoraux au cours des 30 jours suivant l'annonce des résultats du scrutin du 8 septembre pour l'élection des membres de la Chambre des représentants."Sur la base de la loi organique n°066.13 relative à la Cour Constitutionnelle, en particulier l'article 32, cette Cour porte à la connaissance de l'ensemble des électeurs et des candidats concernés, ainsi que des gouverneurs et walis des régions, qu'elle entamera la réception des recours électoraux tout au long des trente (30) jours suivant la date de la proclamation du résultat du scrutin, qui s'est déroulé le 8 septembre 2021 pour l'élection des membres de la Chambre des représentants", indique un communiqué de la CC

Al Yaoum Al Maghribi

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d'une majorité cohérente et homogène. Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents, a indiqué Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI), que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu vendredi au Palais Royal de Fès et nommé chef de gouvernement. «Nous allons engager, à partir de ce jour, des consultations avec les partis, avec lesquels nous serons en accord dans le futur, pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents», a assuré Akhannouch dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le Souverain.

BKGR souligne "l'orientation favorable" de l'économie marocaine. BMCE Capital Global Research (BKGR) a mis en exergue dans son "Strategy" du mois d'août "l'orientation favorable" de l'économie nationale, corroboré notamment par la révision à la hausse des prévisions de croissance pour cette année pour se situer entre 5,5% et 5,8% contre 4% prévu initialement. Dans sa publication, BKGR indique que cette orientation favorable n’aurait assurément pas été possible "sans la politique monétaire accommodante" menée par la Banque centrale laquelle devrait être maintenue lors du prochain Conseil de Bank Al-Maghrib prévu au cours du mois de septembre. Au niveau monétaire, BKGR relève que l’inflation continue d’évoluer à rythme très faible comme en atteste la hausse des prix de +0,4% en août en glissement mensuel.

Assahra Al Maghribia

Education-formation-enseignement: Une série de mesures pour assurer le démarrage effectif au 1er octobre. Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé, vendredi, que plusieurs mesures pédagogiques et organisationnelles ont été prises en prévision du démarrage effectif des cours le 1er octobre. Ces mesures concernent les départements de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et celui de la formation professionnelle, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le PAM disposé à servir l'intérêt général depuis toutes les positions, sans aucune ligne rouge. Le Parti authenticité et modernité (PAM) a affirmé être disposé à servir l'intérêt général depuis toutes les positions, et qu'il n'a pas tracé de lignes rouges. Les membres du bureau politique ont réitéré " les appels exprimés par le parti depuis le 4e congrès tenu en février 2020, qui consistent à abandonner les lignes rouges", tout en soulignant l'importance du respect du programme électoral du parti, de ses grandes orientations et de ses principes démocratiques modernistes", indique un communiqué du bureau politique du parti, publié au terme d'une réunion tenue vendredi, sous la présidence du secrétaire général du parti, Abdellatif Ouahbi.

Al Ahdath Al Maghribia

L'UE souligne la participation accrue des citoyens au scrutin du 8 septembre. L'Union européenne (UE) a affirmé, samedi, avoir suivi "avec beaucoup d'attention" la tenue des élections au Maroc en notant "la participation accrue" des citoyens à ces échéances."L'UE a suivi la tenue des élections nationales, régionales et locales au Maroc avec beaucoup d’attention et nous avons noté une participation accrue", a souligné le porte-parole de l'UE Peter Stano. "L'UE a hâte de s'engager avec le nouveau gouvernement, les autorités et le parlement marocains, afin de continuer à renforcer notre partenariat euro-marocain pour une prospérité partagée dans tous les domaines d'intérêt, conformément à la déclaration conjointe de 2019", a ajouté le porte-parole de l'UE. Fespaco-2021: trois films marocains en lice pour la compétition officielle. Trois films marocains sont en lice pour la compétition officielle du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO-2021), dont la 27ème édition est prévue du 16 au 23 octobre, ont annoncé jeudi les organisateurs sur le site officiel du festival. Il s'agit de "Oliver Black" de Tawfik Baba qui concourra pour la récompense suprême, l'Etalon d'or du Yénnenga, dans la catégorie "Fictions long métrage". "Dans la maison" de Karima Saidi sera, quant à lui, en lice dans la catégorie "documentaire long métrage". Dans la compétition "courts métrages (fiction et documentaire), Karim Boukhari participe avec son film "Aziya".

Al Alam

Le Parti de l'Istiqlal insiste sur la nécessité d'un gouvernement fort et cohérent. Le Comité Exécutif du Parti de l'Istiqlal a affirmé que la prochaine étape nécessite l'existence d'un gouvernement fort, solidaire, cohérent et capable de mettre en œuvre efficacement le nouveau modèle de développement. Ce gouvernement doit également être en mesure de faire une rupture avec la crise économique et sociale, restaurer la confiance dans les institutions et semer de l'espoir dans l’esprit des jeunes et des femmes. Il doit également être capable de faire justice au monde rural, aux zones frontalières et à la classe moyenne, réduire les inégalités sociales et territoriales, combattre la pauvreté et la précarité, et conforter le front intérieur pour faire face aux défis extérieurs auxquels le Maroc est confronté.

Le Maroc a besoin de plus de 180 épidémiologistes. La célébration de la journée mondiale de l'épidémiologie de terrain est une occasion d'attirer l'attention des décideurs sur l'importance de cette discipline, pour la développer davantage et répondre au mieux aux besoins du pays, a souligné l'association nationale d'épidémiologie du terrain (ANET). L'agence gouvernementale américaine des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommande un épidémiologiste de terrain pour 200.000 habitants, rappelle l'ANET, relevant que le Maroc a besoin d'au moins 182 épidémiologistes du terrain répartis équitablement sur l'ensemble des régions, provinces et préfectures du pays.

Bayane Al Yaoum

La bonne gouvernance et la régionalisation, essentielles pour le développement du système de santé. Le Dr Moulay Said Afif a souligné que la santé est un des chantiers les plus importants sur lesquels le prochain gouvernement doit se concentrer en toute responsabilité, d'autant plus que la feuille de route est disponible et claire, grâce aux chantiers de la protection sociale, dont la partie liée à la généralisation de la couverture médicale, qui répond aux attentes d’un large pan de la population. Le chef de la Fédération nationale de la santé a déclaré au journal que le droit à la santé, prévu à l’article 31 de la Constitution, exige une bonne mise en œuvre et le souci d'éviter toutes les failles antérieures qui empêchaient l'amélioration du système de santé et l’accès des citoyens aux soins.

ONU: le Représentant de la Libye met en exergue le rôle du Maroc pour la résolution du conflit libyen. Lors de la réunion consacrée, vendredi, par le Conseil de Sécurité de l’ONU à l’examen des derniers développements en Libye, l’ambassadeur Représentant permanent de la Libye auprès des Nations Unies à New York, Taher El-Sonni a mis en relief le rôle important joué par le Maroc pour la résolution du conflit dans ce pays maghrébin. "Dans le cadre de nos discussions sur le rôle des pays voisins, je voudrais remercier le Maroc pour ses efforts continus et pour avoir abrité à maintes reprises les partis politiques libyens afin de créer un environnement propice à la réalisation d'un règlement politique", a déclaré El-Sonni.

Bayane Al Yaoum

Scrutin du 8 septembre : L'exception marocaine, encore une fois, objet de toutes les attentions et louanges (Politologue). En réussissant le pari d’organiser démocratiquement et dans un contexte de pandémie mondiale inédit, des élections législatives qui vont donner naissance à une nouvelle majorité avec un nouveau projet politique plus en phase avec les désirs d’épanouissement des Marocains, le Maroc se retrouve, "encore une fois" au centre de "toutes les attentions et de tous les louanges", affirme le politologue Mustapha Tossa. Dans une analyse publiée, samedi, sur le site Atlasinfo, l’éditorialiste tire les leçons d’"une consultation électorale à multiples segments".

Les élections confortent le Maroc dans sa pratique démocratique au Sahara et affaiblit davantage la thèse séparatiste. Les élections organisées mercredi dernier au Maroc confortent le Royaume dans sa pratique démocratique, notamment au Sahara, et "affaiblit davantage la thèse séparatiste des dirigeants autoritaires à Alger et dans les camps de Tindouf", a indiqué l'expert brésilien en relations internationales, Altair de Sousa Maia. "La thèse des séparatistes qui contrôlent les camps de Tindouf par le feu et le sang sur le territoire algérien, a subi un véritable revers au vu des résultats des élections que vient d’organiser le Maroc, particulièrement la participation massive des populations du sud dans le processus électoral", a-t-il souligné.

Rissalat Al Oumma

Vaccins contre coronavirus : Le Maroc conserve la tête du classement en Afrique et se classe 25ème dans le monde. Le nombre total de vaccins proposés à la distribution dans le monde s'élevait samedi à plus de cinq milliards et 69 millions de doses, réparties dans 184 pays à travers le monde, avec un taux de vaccination quotidien moyen de 33,5 millions de doses, a rapporté l'agence Bloomberg. La part du Maroc du total de doses de vaccin anti-covid distribuées dans le monde, à ce jour, a atteint 36 271 200 doses, ce qui signifie qu’une moyenne quotidienne de 250.506 personnes bénéficient de la vaccination, a-t-elle souligné. Selon la même source, 55,9% de Marocains ont reçu la première dose du vaccin, tandis que 46% les deux doses, ce qui place ainsi le Maroc au premier rang des pays africains, en termes de distribution de doses du vaccin anti-Covid. Le Royaume est également 25ème au niveau mondial en termes de bénéficiaires du vaccin contre ce virus.