Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Maroc. Revue de presse quotidienne du 14/09/2021

Publié le Mardi 14 Septembre 2021 | MAP



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mardi :


Le Matin :

• Bamako: La ministre malienne de la Santé au chevet du camionneur marocain blessé samedi dans une attaque armée. La ministre malienne de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré, accompagnée de l'ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, a rendu visite lundi au chauffeur marocain, admis dans une clinique de Bamako, suite à l'attaque criminelle ayant visé samedi des camionneurs marocains, dont deux ont été tués. Sangaré s'est enquise lors de cette visite de l'état de santé du camionneur marocain et des conditions de son traitement et a suivi des explications fournies par le staff médical. Le gouvernement malien, à travers le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, avait présenté ses condoléances à l'ambassadeur du Maroc, après la mort des deux chauffeurs marocains, et a fait part, à cette occasion, de sa solidarité suite à cette attaque.

• Vers la vaccination des enfants SDF, les non-scolarisés et les sans documents d’identification contre le coronavirus? Les enfants sans-abri seraient-ils les grands oubliés de la campagne de vaccination anti-Covid-19 au Maroc? La réponse n’est pas tranchée, car si la réflexion est déjà engagée pour intégrer cette frange de la population dans l’opération de vaccination, elle se heurte malheureusement à plusieurs contraintes, à commencer par la difficulté qui se pose au niveau de l’identification des bénéficiaires. Les SDF, les enfants non scolarisés et toutes les personnes qui ne disposent pas de documents d’identification sont difficiles à recenser et donc à intégrer dans les listes des bénéficiaires de la vaccination, a souligné Dr Said Afif, membre du Comité scientifique et technique de la vaccination, faisant savoir que «les autorités compétentes sont en train de travailler sur ce sujet».

L’Economiste :

• Rentrée scolaire cahoteuse pour les librairies. Report de la rentrée scolaire au 1er octobre oblige, les libraires sont en train de se tourner les pouces faute de clients. «Nous nous étions approvisionnés en fournitures et en livres scolaires avec l'idée que la rentrée aurait lieu le 10 septembre. A cause du report, nous nous retrouvons sans aucune activité et donc sans recettes. Sans oublier les nombreux problèmes auxquels les libraires doivent faire face», souligne Mohamed Barni, président de l'Association marocaine des libraires (AMAL). «Le report de la rentrée scolaire se traduit par une baisse d'activité chez les libraires et chez leurs clients à leur tour. Ce qui devrait entraîner des problèmes de trésorerie», explique pour sa part Jalil Benddane, président de l'Association des fabricants de cahier au Maroc (AFCM).

• La Tunisie recrute 100 étudiants marocains. Dans le cadre du programme maroco-tunisien d'échange d'étudiants, la Tunisie accorde 100 places pédagogiques avec bourse à des bacheliers marocains (lauréats des sessions 2020 et 2021). Ils pourront poursuivre leurs études en médecine générale, dentaire, pharmacie, ingénierie, architecture et comptabilité & administration des Entreprises. Les candidats doivent justifier d'une moyenne supérieure ou égale à 13/20, et ne doivent pas avoir une note inférieure à 10/20 dans l'examen national du bac dans les matières scientifiques principales. La date limite de dépôt des candidatures en ligne a été fixée au 17 septembre 2021 à 11h59.

Maroc Le Jour :

• Le Maroc et l'Afrique du Sud appelés à renforcer leur coopération dans l'intérêt du continent. Il est désormais plus important pour le Maroc et l'Afrique du Sud de travailler ensemble pour multiplier, réciproquement, les opportunités de mieux comprendre les réalités politiques, économiques et géopolitiques de l'autre, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. «Je crois fermement que le renforcement des liens entre l'Afrique du Sud et le Maroc sera dans l'intérêt du continent», a déclaré Bourita dans un entretien exclusif accordé à "The Star", l'un des plus grands journaux sud-africains. Il a indiqué que le Maroc est convaincu que travailler ensemble, de manière saine et équilibrée, renforcera l'Afrique sur la scène internationale, notant que «le Royaume a appelé à une solidarité, une coopération et une coordination plus efficaces en Afrique, afin de permettre à notre continent d'être plus résilient et mieux préparé aux contingences et aux urgences».

• La participation massive au scrutin fournit à l'exécutif un soutien populaire. La participation massive aux élections fournit au prochain gouvernement un soutien populaire et une légitimité lui permettant de travailler dans de meilleures conditions, a estimé le professeur en droit public à l'université Chouaib Doukkali d'El Jadida, Rachid Lebker. La participation aux élections, dont le taux dépasse les 50 pc, traduit le travail de longue date mené par les partis politiques arrivés en tête, à travers les réseaux sociaux, ciblant essentiellement la catégorie des jeunes, a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP. Sur la formation du prochain gouvernement, il a estimé que cette opération ne va pas durer longtemps, comme ce fut le cas lors des élections de 2016, eu égard au rapprochement des 3 premiers partis.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Le Souss-Massa veut rénover ses structures touristiques rurales. Les établissements d’hébergement touristique ruraux de la région Souss-Massa ont jusqu’au 30 septembre pour bénéficier de la subvention dédiée à la rénovation et la mise à niveau des hôtels. Dans les détails, la Société de développement touristique Souss-Massa (SDR) a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour bénéficier de la subvention dédiée à la rénovation et la mise à niveau des établissements d’hébergement touristique ruraux de la région Souss-Massa. Ledit programme prévoit l’octroi d’une subvention financière à hauteur de 50% du coût total de la rénovation de l’établissement, plafonnée à 400.000,00 dirhams et d’un accompagnement technique personnalisé.

• Le Parlement pourrait être contrôlé par la prochaine majorité. Depuis 2011, la Chambre des représentants est dominée par la majorité gouvernementale alors que la Chambre des conseillers est contrôlée par l’opposition parlementaire. La situation risque ainsi de changer pour la prochaine législature. Au regard des résultats dans les élections législatives, régionales, communales ainsi que celle des Chambres professionnelles, les mêmes partis politiques dominent les différents classements. Si la composition de la première Chambre est désormais connue, celle de la deuxième ne sera connue que dans les prochaines semaines. Une représentativité qui devra automatiquement refléter les résultats des élections régionales et communales sans oublier celle des Chambres professionnelles.

L’Opinion :

• Kénitra : vers un campus “intelligent” à l’Université Ibn Tofail. A grands pas, l'Université Ibn Tofail, dans la ville de Kénitra, s'oriente vers la transformation en une université intelligente qui s'appuie principalement sur des sources d'énergies renouvelables pour exploiter ses installations. En mettant en œuvre plusieurs projets de développement et d'environnement prometteurs pour la production et l'utilisation d'énergies renouvelables, l'université a réussi à réduire de 40 % les factures d'énergie consommées sur le campus. « Le projet contribue à sensibiliser les étudiants et les professeurs à l'importance de réduire l'utilisation des voitures et des motos pour réduire la pollution de l'air », a indiqué Azzedine El Midaoui, président de l'Université.

• Tiznit/INDH: renforcement de l’offre de santé par l’acquisition de trois unités médicales mobiles. Trois unités médicales mobiles ont été remises, vendredi, au profit des zones rurales relevant des cercles de Tiznit, Tafraout et Anzi. Une enveloppe totale de 1.196.500 DH a été mobilisée pour l'acquisition de ces véhicules dans le cadre du programme relatif au rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base de la 3è phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH). L'acquisition de ces unités s'inscrit dans le cadre des efforts consentis pour soutenir le secteur de la santé et rapprocher les soins des citoyens.

Al Bayane :

• Le Maroc conforte son expérience démocratique dans la sérénité et le calme sous le règne de Sa Majesté le Roi. Le Maroc conforte son expérience démocratique dans la sérénité et le calme sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, écrit dimanche le journaliste et écrivain libanais Khairallah Khairallah. «Cette expérience dont les fondements ont été jetés par la Constitution de 2011 fait son chemin dans le calme et la sérénité sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI», a souligné Khairallah dans un article publié dans le journal londonien à grand tirage «Al-Arab » et relayé par d'autres journaux et sites d'information arabes. Il a déclaré que ce calme et cette sérénité, qui caractérisent l'expérience marocaine unique dans une région agitée, contribuent indubitablement à la consécration du Maroc en tant que oasis de paix, de sécurité et de prospérité en Afrique du Nord et au-delà.

• Le dirham quasi-stable face à l'euro et au dollar. Le dirham est resté quasi-stable face à l'euro et au dollar américain, durant la période allant du 02 au 08 septembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au 3 septembre 2021, l’encours des avoirs officiels de réserve de BAM s’est établi à 312,4 milliards de dirhams (MMDH), en quasi-stagnation d’une semaine à l’autre et en hausse de 5,3% en glissement annuel, indique BAM Dans son bulletin des indicateurs hebdomadaires. Les interventions de Bank Al-Maghrib ressort, quant à elles, à 94,4 MMDH, dont 35,9 MDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres, 30,9 MMDH sous forme d’opérations de pension livrée, 26,7 MMDH dans le cadre des programmes de soutien au financement de la TPME et 1 MMDH au titre des opérations de swap de change.

Libération :

• La diaspora marocaine se réjouit du succès des élections du 8 septembre. La diaspora marocaine en Suisse a salué la bonne organisation et le succès du triple scrutin législatif, régional et communal organisé le 8 septembre dans le Royaume. Des experts dans différents domaines et des acteurs associatifs d'origine marocaine ont souligné dans un communiqué que la diaspora marocaine en Suisse a suivi de près les élections du 8 septembre, et salue la bonne organisation de ce rendez-vous électoral illustrant l’ancrage de la pratique démocratique dans le pays. La diaspora marocaine en Suisse a réitéré, par ailleurs, sa mobilisation continue en vue d’apporter sa pierre à l'œuvre de développement socio-économique dans le Royaume.

• Les cours de révision et de consolidation destinés aux trois cycles de l'enseignement seront diffusés sur les chaînes nationales à partir de lundi, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La chaîne Laayoune TV assurera la diffusion des cours adressés aux élèves du primaire de 08h00 à 18h00, tandis que la chaîne Al Amazighia diffusera les cours qui concernent le niveau secondaire collégial de 08h00 à 12h00, précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que la chaîne Athaqafiya assurera la diffusion des cours du secondaire qualifiant de 08h00 à 18h00. La même source a ajouté que le ministère annoncera quotidiennement la grille détaillée des programmes de chaque chaîne, via le site men.gov.ma et sur les pages officielles du ministère sur les réseaux sociaux.

Al Massae

Formation du gouvernement: Akhannouch entame ses consultations avec le PAM. Aziz Akhannouch, président du RNI, qui a été chargé par SM le Roi de former son gouvernement, a inauguré ses premières rencontres avec Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM, qui était accompagné de Fatima Zahra El Mansouri, chef du Conseil national du parti du tracteur. "Nous avons échangé des idées sur une possible coalition gouvernementale. Nous avons reçu des signaux positifs, et on va poursuivre le dialogue", a dit Ouahbi.

Justice: dépôt des candidatures pour l'élection des représentants des magistrats au sein du CSPJ. L'opération de dépôt des candidatures à l'élection des représentants des magistrats au sein du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), au titre de 2022-2026, a été lancée lundi à Rabat. Le dépôt des candidatures en vue de cette élection, prévue le 23 octobre prochain, se poursuivra jusqu'au 17 septembre au secrétariat général du conseil, en échange d'un récépissé faisant mention du nom du candidat, de la date et de l'heure du dépôt. Parallèlement au dépôt de leur candidature, les magistrats sont invités à signer la charte déontologique de l'élection des représentants des magistrats au CSPJ, élaborée avec la participation des associations professionnelles du secteur de la justice.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Les recettes fiscales génèrent 144 milliards de dirhams pour le trésor. La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 40,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin août 2021, contre un déficit de 43,6 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR). Dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d'août, la TGR a fait état d'une hausse des recettes ordinaires brutes de 4,4% à 167,5 MMDH et des dépenses ordinaires émises de 7,1%, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 7,2 MMDH. Les recettes fiscales, quant à elles, se sont améliorées de 10,1%, après s'être établies à 143,7 milliards de dirhams au lieu des 130,4 milliards de dirhams enregistrés au cours de la même période l'an dernier.

Hausse de 26,6% des recettes douanières nettes à fin août 2021. Les recettes douanières nettes se sont établies à près de 45,79 milliards de dirhams (MMDH) à fin août 2021, en hausse de 26,6% par rapport à leur niveau à fin août 2020, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Cette évolution tient compte de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 60 millions de dirhams (MDH) à fin août 2021 contre 66 MDH un an auparavant, indique la TGR dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d' août.

Bayane Al Yaoum

Afif : Jusqu'à présent, aucune recommandation pour vacciner les enfants des 3-12 ans. Said Afif, membre du comité scientifique et technique de la vaccination, a démenti que le comité ait recommandé la vaccination des enfants entre 3 et 12 ans, expliquant dans un communiqué que le comité n'avait encore émis aucune recommandation à cet égard. Il a par ailleurs affirmé que la vaccination des élèves entre 12 et 17 ans va bon train. Il a également souligné que le Royaume cherchait à sécuriser la rentrée universitaire et scolaire et s'apprêtait à ouvrir d'autres centres de santé permanents et mobiles afin d'accélérer le rythme de la vaccination. Said Afif a d'autre part indiqué que le comité a effectivement recommandé d’administrer une troisième dose du vaccin aux cadres de santé et aux personnes âgées qui souffrent de maladies chroniques.

L'implication des femmes dans les élections du 8 septembre est un fait remarquablement "positif" (politicien et diplomate argentin). En plus du taux de participation important au scrutin du 8 septembre courant, l’implication des femmes dans ces élections est un fait remarquablement « positif », a estimé l’homme politique et diplomate argentin, Humberto Roggero. « Il s’agit d’une très bonne nouvelle, puisque 30% des candidatures étaient celles des femmes. C’est un fait très positif », a insisté l’ex-député argentin. Ce fait « prouve encore une fois la participation active de la femme marocaine aux décisions dans les sphères politiques. C’est l’information la plus importante à mon avis », a ajouté Humberto Roggero.

Al Ahdath Al Maghribia

L’opérateur marocain Meksa et l’Allemand VEKA sur la voie de dynamiser la filière PVC. Meksa, opérateur marocain des systèmes de fenêtres en PVC, et le groupe allemand VEKA, opérateur mondial de la fenêtre PVC, ont présenté leurs feuilles de route et fait part de leurs ambitions nationales et continentales pour renforcer la filière du PVC. Porter à 20% la part de marché de la fenêtre PVC dans les cinq prochaines années, sur le marché marocain, tout en adressant plus de vingt pays du continent africain, à partir du royaume est l’objet principal la feuille de route de l’opérateur marocain Meksa, via son partenariat commercial avec l’opérateur mondial Veka. Pour confirmer le partenariat et les perspectives de coopération entre les deux sociétés, une conférence de presse a été récemment organisée à Casablanca, au cours de laquelle ont été présentées les grandes lignes de la feuille de route à mettre en œuvre au cours de la période à venir.

BKGR souligne "l'orientation favorable" de l'économie marocaine. BMCE Capital Global Research (BKGR) a mis en exergue dans son "Strategy" du mois d'août "l'orientation favorable" de l'économie nationale, corroboré notamment par la révision à la hausse des prévisions de croissance pour cette année pour se situer entre 5,5% et 5,8% contre 4% prévu initialement. Dans sa publication, BKGR indique que cette orientation favorable n’aurait assurément pas été possible "sans la politique monétaire accommodante" menée par la Banque centrale laquelle devrait être maintenue lors du prochain Conseil de Bank Al-Maghrib prévu au cours du mois de septembre.

Al Alam

Formation du nouveau gouvernement: l'offre présentée par Akhannouch sera examinée par les organes décisionnels du PI (Baraka). L’offre présentée par le chef du gouvernement désigné Aziz Akhannouch sera examinée par les organes décisionnels du parti de l’Istiqlal, notamment le Conseil national, a affirmé, lundi, son secrétaire général, Nizar Baraka. Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses consultations avec Akhannouch au sujet de la formation du nouveau gouvernement, Baraka a affirmé que cette rencontre a été l’occasion de mener un véritable débat, animé en cela par l’esprit de patriotisme et la ferme volonté, sur les moyens à même de répondre aux attentes des citoyens, de rétablir leur confiance et de concevoir l'avenir sur la base du nouveau modèle de développement.

Grâce à une politique ambitieuse d'investissement, le Maroc "a réussi à construire une économie dynamique soutenue par une croissance continue" (agence Ecofin). Grâce à une politique ambitieuse d'investissement, le Royaume du Maroc "a réussi à construire une économie dynamique soutenue par une croissance continue", a écrit l'agence d'information économique africaine "Ecofin", soulignant toutefois que l'actuel modèle économique "semble avoir des limites auxquelles les membres de la future coalition gouvernementale devront trouver des solutions". "En deux décennies, le Maroc a connu des transformations socio-politiques, mais surtout économiques, qui lui ont permis de se hisser au rang de champion africain", ajoute l'agence.

Al Yaoum Al Maghribi

Akhannouch se désengage entièrement de la gestion du holding familial. Aziz Akhannouch a annoncé lundi avoir entamé "un processus immédiat de retrait de toute gestion au sein du holding familial", suite à sa nomination par SM le Roi, chef de gouvernement. Dès son premier mandat en tant que ministre, Akhannouch avait déjà suspendu toute activité professionnelle ou commerciale, notamment la participation dans les organes de direction, de gestion et d'administration des entreprises privées du groupe familial, rappelle un communiqué du chef du gouvernement désigné.

Le retour du Maroc à l'UA lui a permis de renforcer ses liens avec les pays africains d'une manière sans précédent (Bourita). Bien avant le retour du Royaume du Maroc à l'Union africaine (UA), les liens n'ont jamais été rompus avec les pays africains, mais ils se sont renforcés d'une manière sans précédent, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. «Le retour du Maroc à l'UA ne lui a permis que de conforter son engagement envers l'Afrique et de le traduire au niveau multilatéral (…), sachant que durant cette période, le Maroc a signé près de 1.000 accords de coopération avec les pays africains», a déclaré Bourita dans un entretien exclusif publié lundi par "The Star", l'un des plus grands journaux sud-africains.

Assahra Al Maghribia

Diaspora : Le Maroc pour une politique commune africaine. Le Maroc plaide pour l'harmonisation d’une politique commune africaine pour la diaspora, a indiqué lundi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita."Si le Maroc plaide pour l’harmonisation d’une politique commune africaine pour la diaspora, c’est aussi parce qu’il a pris conscience du potentiel de richesse que peut représenter sa propre diaspora, avoisinant actuellement 15% de la population totale", a dit Bourita lors de la 2ème réunion virtuelle du Haut Comité de l’Agenda de la "Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine", une initiative portée par le Togo.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc deuxième pays arabe à attirer les investissements touristiques. Le Maroc est deuxième dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique sur la liste des pays qui ont attiré le plus les projets d'investissements touristiques directs étrangers, au cours de la période entre 2016 et 2020, selon un rapport sur les investissements touristiques pour l'année 2021, publié par FDI Intelligence. Le nombre de projets que le Maroc a attirés dans le domaine du tourisme a ainsi atteint 22 projets, sur les 263 nouveaux projets d'investissements directs étrangers au Moyen-Orient et en Afrique, selon la même source. Figurant en tête de liste, les Emirats arabe Unis ont attiré 78 projets, alors que l’Egypte occupe la 3ème position avec 20 projets.