Maroc. Revue de presse quotidienne du 16/09/2021

Publié le Jeudi 16 Septembre 2021 à 14:41 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi:


Aujourd'hui le Maroc

La révolution de la durabilité en marche chez l'OCP. Conscient de la nécessité de concilier croissance économique et préservation des ressources, OCP mène depuis des années un vaste chantier de transformation durable intégrant la Sustainability dans sa stratégie globale. Leader mondial sur le marché des engrais phosphatés, le Groupe OCP a implémenté une stratégie qui lui permet de renforcer son statut de producteur d’engrais parmi les plus durables au monde, intégrant ainsi les Objectifs de développement durable (ODD) fixés par l’Organisation des Nations Unies. La politique de développement durable du Groupe est traduite en objectifs ambitieux qui évoluent en permanence pour accompagner la croissance et transformer les contraintes en opportunités.

Changement climatique: 1,9 million de Marocains risquent de migrer d’ici 2050. Dans une nouvelle édition du rapport Groundswell, la Banque mondiale estime que, si les responsables ne prennent aucune mesure en faveur du climat, 1,9 million de Marocains seraient amenés à migrer à l’intérieur du Royaume à l’horizon 2050. Le rapport met en exergue trois scénarios concernant la migration climatique interne : le scénario pessimiste (émissions élevées de gaz à effet de serre combinées à des trajectoires de développement inégales), le scénario de développement plus inclusif (émissions toujours élevées mais combinées à des trajectoires de développement améliorées) et le scénario plus favorable au climat (émissions de gaz à effet de serre réduites). Dans les deux premiers scénarios, les migrants climatiques vont constituer à l’horizon 2050 respectivement 21%, 52% du total des migrants internes au Maroc. Dans le cas du 3ème scénario, ils représentent 10% du total des migrants internes.

L’Economiste

Magistrature: la course aux élections démarre. Une année électorale par excellence. Après les élections des chambres professionnelles, parlementaires, communales et régionales, plus de 4.000 magistrats sont appelés à élire leurs représentants le 23 octobre prochain. C’est leur deuxième rendez-vous électoral depuis la consécration constitutionnelle de l’indépendance de la justice en 2011. Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a tracé une ligne de conduite pour les candidats. Exemplarité, probité, dignité, indépendance… Des valeurs que les candidats, et les élus heureux surtout, doivent défendre haut et fort. Les déclarations de candidatures doivent prendre fin ce vendredi.

Quand la construction va, les matériaux se requinquent. Après une première moitié de 2020 chaotique dans bien des cas, l’activité dans certains secteurs a enregistré un redressement spectaculaire. Après six mois, le chiffre d'affaires des professionnels des matériaux de construction s'est redressé de 34% à 9,5 milliards de DH. Avec près de 6 milliards de DH de revenus entre janvier et juin, les cimentiers font mieux qu'au premier semestre 2019. Dans la sidérurgie, Sonasid a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards de DH, soit 13% au-dessus de celui de 2019. En attendant les résultats complets de Ciments du Maroc et Sonasid, LafargeHolcim Maroc a dégagé un bénéfice de plus de 1 milliard de DH sur la période contre 431 millions de DH en 2020.

Le Matin

Akhanouch : Les contours du nouveau gouvernement seront tracés la semaine prochaine. Le Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, poursuit ses consultations pour former sa majorité gouvernementale. Après le PAM, l'Istiqlal, l’USFP, le MP et l’UC, le nouveau Chef de l’Exécutif a reçu le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, le secrétaire général du MDS, Abdessamad Archane, ainsi que celui du FFD, Mustapha Benali. Le Chef du gouvernement a également reçu les responsables de la Fédération de la Gauche démocratique. Le PJD a, quant à lui, décliné l’invitation du Chef du gouvernement. En tout cas, Aziz Akhanouch s’est montré optimiste à l’issue de ce premier round, indiquant que les contours du nouveau gouvernement seront tracés la semaine prochaine.

767,5 millions d’euros consentis par la BEI au Maroc depuis le début de la crise Covid-19.Depuis le début de la crise Covid-19 en 2020 jusqu’à mi-septembre 2021, la Banque européenne d’investissement (BEI) a signé des accords de financements pour 767,5 millions d’euros en faveur des secteurs public et privé marocains. Soit plus du double du niveau enregistré entre 2018 et 2019 (360 millions d'euros). Les prêts ont été consacrés à plusieurs secteurs, en priorité au renforcement de la santé publique, du système de garantie des financements et à l'appui aux TPME, notamment agricoles.

L’Opinion

Le Maroc soumet son rapport préliminaire sur la mise en œuvre de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Le Maroc a soumis son rapport préliminaire sur la mise en œuvre de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, a indiqué, mercredi, le ministère d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement. Dans un communiqué, le ministère a précisé que le Maroc a remis son rapport préliminaire au Comité des Nations Unies sur le suivi de la mise en œuvre de cette convention, en attendant sa programmation pour débat et dialogue interactif.

Médicaments: la pénurie fait polémique, la tutelle en quête d’alternative. Après la vitamine C et le Zinc, c'est au tour de l'Actemra de se faire rare dans les rayons des pharmacies et des services de soins intensifs des hôpitaux. Ce médicament, utilisé pour le traitement du cancer et qui a été approuvé, en juin dernier, par l'agence américaine Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement des cas Covid, connaît une rupture de stock mondiale, condamnant le Royaume à une pénurie sévère. Après la grande colère des pharmaciens et des professionnels de la Santé, les autorités sanitaires font la course contre la montre pour trouver une solution alternative.

Maroc Le Jour

Partenariat entre l'institution du Médiateur du Royaume et l'OAPAM. Une convention de partenariat et de coopération a été signée mardi à Rabat entre l'institution du Médiateur du Royaume et l'Organisation Alaouite pour la Promotion des Aveugles au Maroc (OAPAM), présidée par Son Altesse la Princesse Lalla Lamia Solh, dans le but de définir un cadre référentiel pour tisser et renforcer les relations de coopération et de partenariat entre les deux parties. En vertu de cette convention, signée par le médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, et le secrétaire général de l'OAPAM, Salaheddine Semmar, les domaines de coopération portent sur la réalisation d'études et d'initiatives en vue de simplifier et de faciliter l'accès des aveugles et malvoyants aux services et soins dont ils peuvent avoir besoin auprès des différentes administrations.

Formation du nouveau gouvernement : Pour un cabinet homogène et en phase avec les attentes des citoyens (universitaire). Les consultations en cours pour la formation du nouveau gouvernement portent l'espoir de l'émergence d'un cabinet "homogène et efficace" qui réponde aux aspirations des citoyens et soit à l'œuvre pour donner corps au Nouveau modèle de développement (NMD), a indiqué le professeur de droit constitutionnel et des sciences politiques à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, Mohamed El Abida. L'universitaire, qui était mardi l'invité de la matinale de la radio d'information marocaine "Rim Radio", a estimé que les partis qui vont constituer le nouveau gouvernement doivent œuvrer à répondre aux aspirations des citoyens, à réaliser le développement et à placer l'élément humain au centre de leurs préoccupations, ajoutant que les plateformes des formations politiques ont puisé leurs idées du NMD et de la Constitution de 2011.

Al Bayane

Industries manufacturières: Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021. L’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 19,9% au cours du deuxième trimestre 2021 par rapport à la même période de 2020, selon le HCP. Cette évolution résulte notamment de la hausse des indices respectifs des compartiments "Industrie automobile" de 85,3%, "Métallurgie" de 98,3%, "Fabrication de machines et équipements" de 83,0% et "Autres produits minéraux non métalliques" de 38,5%, "Industrie d’habillement" de 48,9% et "Industrie textile" de 44,3%, explique le HCP dans une note relative à l'indice de la production industrielle, énergétique et minière (IPIEM) du deuxième trimestre 2021.

Des rencontres B2B et des visites de terrain pour présenter aux investisseurs polonais le potentiel de Laâyoune. Des chefs entreprises polonaises ont tenu, mardi à Laâyoune, des rencontres B2B avec leurs pairs marocains et visité de grands projets pour prospecter les opportunités d’investissement dans les provinces du Sud du Royaume. Ces rencontres, organisées par le Centre régional d’investissement (CRI), vise à informer les membres de la mission économique polonaise en visite à Laâyoune des efforts de développements consentis par le Maroc au Sahara et des grands projets d’infrastructures réalisés dans différents secteurs à la faveur du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

Libération

Hausse de la charge de compensation à 12,67 MMDH à fin août. La charge de compensation s'est élevée à près de 12,67 milliards de dirhams (MMDH) à fin août 2021, en hausse de 31,7% par rapport à la même période de 2020, selon le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration. Dans la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) du mois d'août, le ministère explique cette évolution notamment par la hausse du cours du gaz butane qui a atteint une moyenne de 563 dollars/tonne, contre près de 355 dollars/tonne un an auparavant.

Covid-19: Les cas positifs poursuivent leur baisse. Le nombre des cas positifs de Covid-19 a poursuivi sa baisse pour la cinquième semaine consécutive, a annoncé le ministère de la Santé, faisant état de taux élevés des cas critiques et des décès. "L'étude des indicateurs relatifs au suivi de la situation épidémiologique, du 31 août au 13 septembre, montre que la tendance baissière se poursuit depuis cinq semaines en ce qui concerne les cas positifs de Covid-19", a déclaré le chef de la division des maladies transmissibles au ministère, Abdelkrim Meziane Bellefquih.

Al Massae

Le plafonnement des prix des tests PCR doit tenir compte des contraintes et du coût réel de leur pratique. Le plafonnement des prix des tests PCR de dépistage du virus Sars-Cov2 doit tenir compte des contraintes et du coût réel de la pratique de ces tests dans le contexte du pays, selon les directeurs des laboratoires d'analyses biologiques et médicales du secteur libéral représentés par leurs instances, le Conseil des pharmaciens biologistes et la chambre syndicale des biologistes. La grille tarifaire présentée dans le communiqué du département des affaires générales daté du 06 Septembre 2021 et portant sur le plafonnement des tests de diagnostic de la Covid-19 risque d'entamer fortement la qualité des résultats rendus et de décourager de nombreux laboratoires d'analyses médicales à initier ou maintenir l'effort de contribution au diagnostic de la Covid-19 par RT-PCR, s'il n'y a pas une baisse conséquente du coût de ces réactifs et consommables, selon deux communiqués distincts du Conseil des pharmaciens biologistes et de la chambre syndicale des biologistes.

Al Yaoum Al Maghribi

SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des FAR nomme le Général de Corps d'Armée, Belkhir El Farouk, Inspecteur Général des FAR et Commandant la Zone Sud. SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-major Général des Forces Armées Royales, a bien voulu nommer le Général de Corps d'Armée, Belkhir El Farouk, Inspecteur Général des FAR et Commandant la Zone Sud, indique l’État-major Général des FAR dans un communiqué. Durant sa carrière professionnelle, le Général de Corps d'Armée, Belkhir El Farouk a occupé plusieurs postes militaires importants, avant d'être nommé par SM le Roi, Inspecteur de l’Arme de l'Infanterie, puis Commandant la Zone Sud depuis 2017.

Assahra Al Maghribia

Hilale au SG de l’ONU et au Conseil de Sécurité: la marocanité du Sahara réaffirmée avec force lors des élections du 8 septembre. L'ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a adressé au Secrétaire général de l’ONU et à la Présidente et aux membres du Conseil de Sécurité, des lettres les informant des élections générales organisées le 8 septembre au Royaume, y compris au Sahara Marocain. "J’ai l’honneur de vous informer que le 08 septembre 2021 a été une journée historique pour le Maroc, marquée par la tenue, pour la première fois, d’élections générales -législatives, communales et régionales- sur l’ensemble du territoire national, y compris au Sahara Marocain", a souligné l’ambassadeur Hilale, ajoutant que "le taux de participation à l’échelle nationale a atteint 50,35%. Il s’agit d’un taux record en comparaison aux échéances électorales précédentes, et ce, malgré les contraintes imposées par la pandémie du Covid-19".

Al Ahdath Al Maghribia

Elections du 8 septembre: 12 personnes handicapées élus. Parmi les 120 personnes à mobilité réduite (PMR) qui se sont portées candidates aux élections générales du 8 septembre, soit plus que le triple des candidatures (36) présentées lors du scrutin législatif de 2016, seules 12 ont remporté des sièges, soit 10%, a indiqué le Collectif pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap. Présentant un rapport sur l’accessibilité des bureaux de vote pour les PMR, le secrétaire général du Collectif Abdelmajid Makni a précisé qu'il s'agit seulement de 1,76% de la totalité des candidatures, dont 13% de femmes.

Al Alam

Le Maroc a trouvé dans l'intelligence collective de ses propres citoyens une nouvelle source d'expertise politique (Directeur à l’UM6P). Le Maroc a trouvé une nouvelle source d'expertise politique: l'intelligence collective de ses propres citoyens, a souligné Lex Paulson, directeur de l’Ecole d’Intelligence Collective de l’UM6P dans un message publié sur le site "The africa report". Que signifiera le "développement national" dans un monde post-covid ? Comment les pays en développement trouveront-ils le modèle le mieux adapté à leur situation, et comment aligneront-ils tous les acteurs publics et privés nécessaires à son aboutissement ?, s'est-il interrogé, notant que la réponse du Maroc est "par l'intelligence collective de ses propres citoyens". Ces derniers mois ont vu la publication d'un rapport tant attendu de la Commission Spéciale sur le modèle de développement (CSMD), créée en 2019 par SM le Roi Mohammed VI, a-t-il rappelé.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le ministère de l'Education nationale publie un calendrier pédagogique pour le bon déroulement de la rentrée. Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé avoir publié un calendrier pédagogique pour assurer le bon déroulement de la rentrée scolaire 2021-2022. La mise en place de ce calendrier pédagogique intervient suite au communiqué du ministère daté du 10 septembre courant au sujet des préparatifs engagés en vue du démarrage effectif de l'année scolaire prévu le 1er octobre prochain, indique le ministère dans un communiqué. Ce programme d’action s’inscrit dans la mise en œuvre de la loi-cadre 51-17 pour la réforme du système d'éducation, de formation et de rechercher scientifique, à la lumière des défis à relever au cours de la prochaine année scolaire dans la perspective de bâtir l'école de la qualité et de la performance.

Bayane Al yaoum

Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE. La Commission européenne a décidé, mercredi, d’établir l’équivalence des certificats Covid-19 délivrés par le Maroc avec ceux de l’Union européenne (UE). «Aux fins de faciliter l’exercice du droit à la libre circulation au sein de l’Union, les certificats Covid-19 de vaccination et de test délivrés par le Royaume du Maroc conformément au système SGC’Cov sont considérés comme équivalents à ceux délivrés conformément au règlement (UE) 2021/953», lit-on dans le texte de la décision européenne.

Rissalat Al Oumma

Gouvernement espagnol : "Il existe actuellement une grande opportunité pour redéfinir les relations avec le Maroc". Le gouvernement espagnol a mis en avant l'existence d’une "grande opportunité" de redéfinir les relations avec le Maroc suite au discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation, à l'occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple. Dans une réponse écrite à une question du groupe parlementaire de Vox, publiée mardi, le gouvernement a fait valoir qu'"il existe actuellement une grande opportunité de redéfinir les relations bilatérales et les piliers sur lesquels elles sont basées". Dans ce sens, l'exécutif espagnol, conduit par Pedro Sanchez, a assuré qu'il œuvre pour édifier de "nouvelles et fermes relations avec le Maroc" permettant de consolider la "coopération bilatérale".