Maroc. Revue de presse quotidienne du 21/09/2021

Publié le Mardi 21 Septembre 2021 à 09:53 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mardi :


Le Matin :

• Le Gabon célèbre à Laâyoune le 61è anniversaire de son indépendance. L’ambassade du Gabon à Rabat a choisi la ville de Laâyoune pour célébrer le 61ème anniversaire de l’indépendance de ce pays africain ami, qui avait ouvert en janvier 2020 un consulat général dans la capitale du Sahara marocain. Un programme riche a été conçu pour cette célébration organisée samedi et dimanche sous le signe "Le Gabon à Laâyoune", dont des prestations artistiques reflétant le riche patrimoine culturel gabonais, une exposition de produits gabonais, des dons de kits scolaires et des visites de plusieurs projets à Laâyoune. Pour le 1er conseiller de l’ambassade du Gabon à Rabat, Tatiana Maghouya Iga Iga, Laâyoune est une ville "en pleine expansion" et il s’agit de donner un contenu à la présence consulaire gabonaise au Sahara marocain et montrer aux autres pays amis du Maroc que cette région connaît un développement très rapide.

• L’Université Ibn Tofaïl poursuit sur sa lancée au niveau international. L’Université Ibn Tofaïl de Kénitra (UIT) a le vent en poupe. Cet établissement ne cesse de consolider, ces dernières années, son positionnement à l’international et ses performances lui ont valu la reconnaissance des milieux scientifiques internationaux spécialisés. Cette volonté d’évolution n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’une stratégie ayant pour objectif ultime de rendre l’université marocaine plus compétitive et en phase avec les défis d’un nouveau monde où la qualité de la formation et de l’enseignement est la règle d’or. Grâce à ce travail de fond, l’Université Ibn Tofaïl vient d’accéder à la 800e place au niveau mondial et s’est classée première au niveau national par la prestigieuse revue «Times Higher Education» (The by Subject 2022), dans son dernier numéro publié le 16 septembre dernier.

L’Économiste :

• Aéroports : Les MRE ont permis de récupérer 65% du trafic. C'était espéré. Le trafic aérien a réussi à se refaire une santé durant l'été dernier grâce au retour des MRE. Le bilan de l'ONDA indique que plus de 31.000 vols transportant près de 3,5 millions de passagers internationaux ont atterri sur les tarmacs des aéroports marocains et ce, du 15 juin au 31 août dernier. Des vols spéciaux programmés entre autres pour permettre aux MRE de rentrer au bercail. Ces mouvements aériens représentent un taux de récupération du trafic de 65% par rapport à la même période de 2019. Par site, c'est l'aéroport de Casablanca/Mohammed V qui a réalisé le plus gros volume en accueillant près de 1,5 million de passagers internationaux, récupérant ainsi 58% du trafic de 2019. L'aéroport de Marrakech se classe avec 565.680 passagers enregistrant un taux de récupération de 46%. D'autres sites aéroportuaires ont même dépassé leur trafic de 2019. Il s'agit notamment des aéroports de Tétouan, Nador, Tanger, Al Hoceima ou encore Oujda.

• Recrutement : une solution pour éviter les erreurs de casting. Après deux années de R&D, Rekrute.com lance une "Solution intelligente de recrutement affinitaire, KapacityRevealer". La solution permet à la fois de vérifier l'adéquation technique du candidat et le matching comportemental. Les employeurs peuvent ainsi disposer d'une analyse 360° du profil recherché, ainsi que d'un scoring d'adéquation au poste. Les candidats, pour leur part, peuvent bénéficier d'un test de personnalité professionnel gratuit.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Le Maroc signe la "Convention de Macolin" sur la manipulation des compétitions sportives. Le Maroc a signé la Convention sur la manipulation des compétitions sportives dite "Convention de Macolin", un instrument juridique international ayant pour objectif de prévenir, détecter et sanctionner la manipulation des compétitions sportives et de renforcer la coopération entre les autorités publiques concernées avec les organisations sportives et les opérateurs de paris sportifs. La convention a été signée, au siège du Conseil de l’Europe à Strasbourg, par l’ambassadeur du Royaume en France, Chakib Benmoussa, et le Secrétaire Général adjoint du Conseil de l’Europe Bjorn Berge, en présence notamment du consul général du Maroc dans la ville alsacienne Driss El Kaissi. A cette occasion, Benmoussa a remis les pleins pouvoirs originaux à Berge.

• Bientôt deux unités de production d’orge hydroponique à Dakhla. Bonne nouvelle pour les éleveurs de la région de Dakhla. Elle sera bientôt dotée de deux unités de production d’orge hydroponique. Dans les détails et dans le cadre de la déclinaison de la nouvelle stratégie de développement agricole «Génération Green» 2020-2030, la Direction régionale de l’agriculture de Dakhla-Oued Eddahab s’est engagée à réaliser des projets permettant l’émergence d’une classe moyenne agricole et l’encouragement des jeunes investisseurs dans le domaine agricole. Dans ce cadre et afin de permettre la création et le développement des sociétés de services agricoles dans la région de Dakhla Oued Eddahab, deux projets concernant la production d’orge hydroponique et l’abreuvement du cheptel par camions-citernes ont été proposés et dont l’objectif est la création de l’emploi via les services para-agricoles et l’insertion au tissu économique local et développement de l’entrepreneuriat au profit des jeunes de la région.

Maroc Le Jour :

• Province d’Al Haouz : L’INDH au service de l’éducation. L'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a eu pour effet depuis son lancement officiel de donner une forte impulsion au secteur de l’éducation et de la formation au plan national comme au niveau de la province d’Al Haouz, et ce, dans le cadre des efforts visant à promouvoir la scolarisation et à lutter efficacement contre la déperdition scolaire. Cette contribution de l'Initiative demeure nettement remarquable comme en témoignent ses multiples programmes, à la fois, pragmatiques et si ambitieux, en l'ocurence son premier programme portant sur le rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base, qui vise l’équipement et la mise en place au niveau des douars répartis sur l’ensemble du territoire national, de services de base, notamment en matière d'éducation et de formation.

• OMPIC: 82.797 certificats négatifs délivrés à fin juillet. L'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a délivré un total de 82.797 certificats négatifs (CN) à fin juillet 2021, soit une hausse de 46% par rapport à la même période de 2020. Les dénominations sociales qui servent à désigner les personnes morales, représentent 93% des certificats négatifs délivrés par l’OMPIC, précise l'Office dans un récent bulletin sur la propriété industrielle et commerciale au Maroc. Une répartition régionale montre que la région Casablanca-Settat arrive en tête du classement par rapport aux intentions de création d’entreprises, avec 28.074 (33%) CN délivrés. Vient en 2ème position la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 14.398 (17%) certificats délivrés. En 3ème position, figure la région Marrakech-Safi avec 9.280 (11%) certificats délivrés, suivie de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 9.115 (11%) certificats délivrés.

Al Bayane :

• L’Agence de presse algérienne APS annonçait, en grande pompe ces derniers jours, la reprise des relations entre deux pays d’Amérique du sud et la chimérique rasd, une reprise qu’elle qualifie de « nouvelle victoire » du polisario. La présumée « victoire » est en fait une diversion outre-atlantique pour cacher les multiples coups de massue que les pantins de Tindouf et leurs maîtres à Alger ne cessent de recevoir, sur le terrain et dans les arènes diplomatiques sur l’ensemble des continents. Ce que l’APS a omis de rappeler dans ses dépêches euphoriques, c’est la nature idéologique des deux gouvernements en place au Pérou et en Bolivie, parce que c’est de ces deux pays qu’il s’agit. Deux gouvernements qui se nourrissent encore des idées marxistes, qui évoluent dans les schémas idéologiques des années 60 et 70 du siècle passé, et qui ignorent que la guerre froide a fini depuis des décennies et que le mur de Berlin est un musée à ciel ouvert qui témoigne de la faillite stridente de l’idéologie.

• Covid-19: la vague liée au variant Delta en phase descendante depuis 5 semaines. La vague actuelle liée au variant Delta est en phase descendante depuis cinq semaines, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Merabet. "Sauf surprise, l'amélioration continuera la semaine prochaine", a souligné Merabet sur son compte LinkedIn dans un bref commentaire sur la situation épidémiologique de Covid-19 intitulé: "le Maroc passe du niveau rouge au niveau orange". Après huit semaines consécutives de transmission élevée du SARS-CoV-2 (niveau de criticité rouge), le Maroc passe cette semaine au niveau modéré de transmission du SARS-CoV-2: niveau de criticité orange, a-t-il relevé, notant que trois régions sont au niveau vert, cinq au niveau orange et quatre au niveau rouge.

L’Opinion :

• VTT: le "Titan Desert MTB Marathon", du 10 au 15 octobre au Maroc. La prochaine édition de la course internationale de vélos tout terrain (VTT) "Titan Desert MTB Marathon" aura lieu du 10 au 15 octobre prochain au Maroc, apprend-on auprès des organisateurs. Cette épreuve, l'une des courses de référence dans le monde, connaîtra la participation de plusieurs champions de cette discipline, notamment Josep Betalú, qui détient quatre victoires, Julen Zubero et Roberto Bou, ainsi que les anciens cyclistes professionnels Melcior Mauri, Abraham Olano et Sylvain Chavanel, précise-t-on. Lors de cette édition, les coureurs devront franchir deux premières étapes montagneuses, puis enchaîner avec un « marathon » sans aucune aide à la navigation avant d'achever leur course dans le désert de Merzouga, sur des pistes sablonneuses et des tronçons rocailleux.

• Azilal: Campagne médicale multidisciplinaire au profit de 460 habitants de Bin El Ouidane. La délégation provinciale de la santé d'Azilal a organisé, samedi, une campagne médicale multidisciplinaire au profit de 460 habitants de la commune de Bin El Ouidane dans la province d’Azilal. Cette initiative a été organisée à l’école Aït Halouane en collaboration avec Rotaract-Club Hippocrate Casablanca et en coordination avec la direction régionale de la santé Béni Mellal-Khénifra ainsi qu'avec le soutien des autorités provinciales et locales. Elle a pour objectifs d’assurer la continuité des services de santé, renforcer les établissements de soins de santé primaires et développer l’offre de santé mobile en particulier en milieu rural.

Libération :

• Hausse de 33% en valeur des Produits de la pêche commercialisés au niveau du port de Safi à fin août dernier. Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré durant les 08 premiers mois de l’année en cours, une hausse de 33% en valeur par rapport à la même période de l’année écoulée. Selon des données de l’Office National des Pêches (ONP), les produits de mer commercialisés au niveau du port de Safi ont affiché à fin août 2021 une hausse de 33% en valeur (247.891 KDH) et une baisse de 14% en poids (33.991 tonnes), comparativement à la même période de l’année dernière (186.891 KDH en valeur pour 39.489 tonnes).

• La pièce théâtrale marocaine «Sta f sta» primée en Jordanie. La 19ème édition du Festival Sayf Azzarkae du théâtre arabe en Jordanie a pris fin samedi avec la cérémonie de remise des prix aux représentations théâtrales gagnantes, dont la pièce marocaine «Sta f sta». La pièce, écrite par l'auteur grec Dimitri Basatas et mise en scène par Anwar Hassani, a remporté le prix de la meilleure actrice dans un second rôle, qui a été décerné à Fadwa Kaddouri. La pièce traite d'un ensemble de contradictions liées à la vie quotidienne de la société humaine, qui oscille entre pauvreté, besoin, aisance, surabondance, responsabilité et insouciance sous une forme comique.

Al Massae

Le Conseil national de l'USFP se félicite de sa participation au gouvernement. Le Conseil national de l'USFP s'est félicité de la participation du parti au prochain gouvernement, pourvu qu'il reçoive une offre acceptable conforme à l'ambition de former un gouvernement solidaire, cohérent et fort sur la base de la priorité de la question sociale et d’un État juste et fort. Le conseil a indiqué avoir autorisé la direction du parti à gérer la prochaine étape, y compris la position du parti dans la prochaine carte politique et l’orientation qu'il devrait prendre conformément à ses choix politiques et de pensée, soulignant que l’objectif principal de sa participation à l’exécutif prochain c’est de concrétiser son choix axé sur "Le Maroc d'abord, une nouvelle alternance à vocation sociale-démocrate".

Un membre du comité scientifique plaide pour l’allégement des restrictions. Azeddine Ibrahimi, membre du comité scientifique, a appelé à un assouplissement des restrictions imposées par l’épidémie de coronavirus, disant ne pas comprendre pourquoi les restrictions n'étaient pas levées ou au moins assouplies pour un ensemble d'activités. Il a souligné qu’il faudrait vivre avec le virus, qui sera toujours là, jugeant nécessaire de retourner progressivement à une vie normale. Ibrahimi a également noté que la majorité a été vaccinée et qu’il n’y pas de raison de maintenir encore davantage les restrictions.

Al Ahdath Al Maghribia

Le Maroc se rapproche de l'immunité collective. Le Royaume va progressivement vers la réalisation d'une immunité collective contre l'épidémie de coronavirus. Le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique a indiqué que le Maroc est devenu l'un des pays du continent qui ont atteint l'objectif mondial de vaccination, alors que les spécialistes ont déclaré que le Maroc est sur le point d'atteindre l'immunité collective, fixée dans la stratégie nationale de vaccination par la vaccination de 80% des citoyens et résidents. Selon plusieurs membres du comité scientifique, 70% des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la covid-19, alors que 58% ont reçu les deux doses.

Les primes d'assurance en hausse à fin juillet dernier. Le secteur de l'assurance poursuit sa bonne performance, et confirme mois après mois la reprise du secteur pour toutes les compagnies d'assurance opérant dans le secteur dans le Royaume. Cette performance confirme le rythme positif que le secteur de l'assurance a commencé à enregistrer, dont les indicateurs ont commencé à apparaître au cours de la dernière période, notamment les résultats du premier trimestre de l'année. L'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale a affirmé que les primes émises par les compagnies d'assurances et de réassurance ont atteint près de 32,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet 2021, en hausse de 10,5%, comparativement à la même période de l'année précédente.

Al Alam

Ryanair lance trois nouvelles liaisons vers le Maroc depuis l'Espagne. La compagnie irlandaise Ryanair a annoncé le lancement de trois nouvelles liaisons entre l’Espagne et le Maroc à partir de novembre prochain. Ainsi, Ryanair a décidé de relier l’aéroport de Barcelone-El Prat avec ceux de Rabat, Agadir et Oujda. Les dessertes seront effectuées deux fois par semaine, précise la même source. Le lancement de ces nouvelles dessertes s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la compagnie de renforcer sa présence au Maroc. Le conseiller délégué de Ryanair, Eddie Wilson, s’est dit ravi d’annoncer le programme d'hiver 2021 de la compagnie avec 10 nouvelles liaisons au départ de Barcelone, dont trois vers le Maroc.

Aéroport Marrakech-Ménara: Plus de 560.000 passagers internationaux entre le 15 juin et le 31 août. L'aéroport Marrakech-Ménara a enregistré, du 15 juin au 31 août 2021, un volume de trafic commercial international de 565.680 passagers, accueillis à travers 4.842 vols internationaux, selon l'Office national des aéroports (ONDA). Ce volume représente un taux de récupération par rapport à la même période de l'année 2019 de 46 pc pour les passagers et 61% pour les mouvements, précise l'ONDA dans son bilan du trafic aérien commercial pour la période allant du 15 juin au 31 août 2021.

Al Yaoum Al Maghribi

Le Maroc, un partenaire "très important" de l'UE. Le Maroc est un partenaire "très important" de l'Union européenne (UE), a affirmé lundi à Rabat le vice-président du groupe Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen, Andrey Kovatchev. Dans une déclaration à la presse à l'issue d'entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, l’eurodéputé bulgare, également rapporteur pour le Maroc au sein des Commissions des Affaires étrangères et du Commerce international au Parlement européen, a dit attendre la formation du nouveau gouvernement au Maroc pour que les deux parties puissent poursuivre le renforcement des "bonnes" relations les liant dans tous les domaines, politiques, économiques, sécuritaires et du commerce.

L'essor de développement dans les provinces du sud, fruit de la vision de SM le Roi (mission économique polonaise). L'essor de développement que connaissent les provinces du sud du Royaume est le fruit de la vision de SM le Roi Mohammed VI, ont souligné les membres de la mission économique polonaise, qui s'est rendue dans ces provinces du 12 au 19 septembre. Dans un communiqué au nom de la mission, composée de plusieurs entreprises polonaises, son président, Robert Jędrzejczyk s'est dit émerveillé par ce que la mission a constaté sur place, notamment les chantiers structurants qui ont vu le jour depuis deux décennies ou ceux qui s'ouvrent actuellement dans le Royaume.

Assahra Al Maghribia

Le Maroc candidat à la présidence de la 6ème session de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement. Le Maroc se porte candidat pour représenter l'Afrique et présider la sixième session de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement, prévue en février 2022, a annoncé le ministre de l'Energie, des mines et de l'environnement, Aziz Rabbah. La candidature du Maroc s'inscrit dans le cadre de l'engagement du Royaume et ses contributions multiples et effectives dans les efforts régionaux et internationaux en faveur de la préservation de l'environnement et du développement durable, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI. Cette annonce a été faite lors de la participation de Rabbah aux travaux de la Conférence Ministérielle Africaine sur l'Environnement (CMAE) qui s'est tenue virtuellement le 16 septembre sur le thème ''Assurer le bien-être et la durabilité des populations en Afrique''.

Présentation jeudi d'un rapport tripartite sur le développement du secteur privé au Maroc. La Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) présenteront, jeudi prochain, leur premier rapport conjoint intitulé "Développement du secteur privé au Maroc : défis et opportunités en temps de pandémie de Covid-19". Le rapport, qui sera présenté en visioconférence dans le cadre d'une conférence-débat, constitue "la première analyse commune à trois institutions financières internationales", indique un communiqué conjoint de la BAD, la BEI et la BERD. Ce rapport relève les défis auxquels sont confrontées les entreprises marocaines dans le contexte actuel de crise sanitaire, économique et sociale. Il expose également les opportunités qui leur sont offertes.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Afif : la campagne de vaccination des 12-17 ans se déroule bien, pas de complications indésirables. Moulay Said Afif, membre du Comité scientifique de la vaccination, a déclaré au journal que tous les enfants vaccinés des 12-117 sont en bonne santé et qu’aucune complication indésirable n'a été enregistrée dans leurs rangs. Le responsable de la Fédération nationale de la santé a expliqué que la campagne de vaccination se poursuit loin des craintes soulevées par certains, ce qui dénote la “bonne décision” des autorités sanitaires de vacciner cette catégorie d’âge afin d'élever le niveau d'immunité collective et d'éviter les conséquences désastreuses en cas d'infection.

Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita a eu, dimanche, un entretien téléphonique avec son homologue mauritanien, Ismaël Ould Cheikh Ahmed. Selon l'agence d’information mauritanienne "AMI", l'entretien a été l’occasion pour les deux responsables de passer en revue les excellentes relations bilatérales. Les deux ministres ont exprimé leur grande satisfaction du niveau des relations fraternelles et de la coopération entre les deux pays frères.

Bayane Al Yaoum

64ème Conférence générale de l'AIEA sous présidence marocaine : un bilan riche en réalisations. La 64è Conférence générale de l’AIEA, dont la présidence a été assurée au cours des douze derniers mois par le Maroc, a été marquée par de multiples et importantes actions et réalisations ayant trait aux domaines de la science, de la technologie, de la sûreté et de la sécurité nucléaires, ainsi qu’à la coopération entre l’agence et l’Afrique et au renforcement des capacités nationales sur le continent africain. Intervenant, lundi, lors la séance d’ouverture de la 65ème session de la Conférence générale de l’AIEA, l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane, président de la 64è session de ladite Conférence, a relevé que « la présidence du Maroc au nom du Groupe Afrique a été marquée par l’adoption par consensus de nouvelles résolutions ».

Alzheimer: 200.000 personnes atteintes. Au Maroc, le nombre des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer et de démence est estimé à 200.000 cas, selon le président de l’Association Maroc Alzheimer, Mustapha El Alaoui Faris. Les projections épidémiologiques donnent 280.000 cas en 2030 et 400.000 cas en 2050, a-t-il fait savoir. Il a, en outre, souligné que 80% des patients sont âgés de plus de 75 ans, notant que la maladie peut atteindre des personnes âgées de moins de 65% mais avec un faible pourcentage dans 5% des cas.

Rissalat Al Oumma

Rapport international: les efforts du Maroc pour atteindre l'objectif de l'accord sur le climat "presque suffisants". Le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre l'objectif de l'Accord de Paris sur le climat de 2015, de limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2, de préférence à 1,5 degré Celsius, par rapport au niveau préindustriel, selon un rapport préparé par Climate Action Tracker (CAT), consortium scientifique qui suit les actions des gouvernements vis-à-vis de l'Accord de Paris. Selon ce rapport, le Maroc a obtenu une note presque suffisante pour son travail et ses efforts visant à atteindre les objectifs climatiques. Il est le seul pays de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord à être classé dans cette catégorie, avec six autres pays qui ont obtenu la même notation, à savoir le Costa Rica, le Kenya, l'Éthiopie, le Népal, le Nigéria et le Royaume-Uni.

Elections du 8 septembre: la lettre de Hilale au Conseil de sécurité et au SG distribuée aux 193 Etats membres de l’ONU. Le Secrétariat général des Nations Unies vient de publier, en tant que document officiel du Conseil de Sécurité, dans les six langues de l’organisation, la lettre adressée le 10 septembre dernier, par l’ambassadeur Représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, au Conseil de Sécurité et au Secrétaire général de l’ONU, portant sur le déroulement des élections générales le 8 septembre au Royaume, y compris au Sahara marocain. Ce document souligne que le taux de participation élevé des populations du Sahara marocain est «une nouvelle confirmation, par les urnes, de l’attachement indéfectible des citoyens des Provinces du Sud à leur marocanité ». Dans cette lettre, qui a été distribuée aux 193 États membres des Nations Unies, et désormais consignée dans les annales de l’ONU, l’ambassadeur Hilale a informé la communauté internationale «que le 08 septembre 2021 a été une journée historique pour le Maroc, marquée par la tenue, pour la première fois, d’élections générales -législatives, communales et régionales- sur l’ensemble du territoire national, y compris au Sahara marocain".