Maroc. Revue de presse quotidienne du 27/09/2021

Publié le Lundi 27 Septembre 2021 à 09:54 | MAP


​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de lundi :


Le Matin :

• Sous le leadership de SM le Roi, le Maroc a toujours fait preuve d'inventivité pour adresser la question d’énergie. Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a toujours fait preuve d’inventivité pour adresser la question de l’énergie, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Le Royaume a avancé à grands pas sur la voie d’une énergie moderne, durable et fiable; une énergie abordable et qui se situe dans la droite ligne des Objectifs de Développement durable, a souligné Bourita dans le discours du Maroc au Dialogue de haut niveau sur l’énergie, tenu ce vendredi, par vidéoconférence en marge de la 76è Assemblée Générale des Nations Unies. Il a également relevé que le Maroc, entre la nécessité de concilier le besoin croissant en énergie et l’impératif de réduire la pollution, a choisi la voie des énergies renouvelables; "celle qui allie développement économique et protection environnementale”.

• L'expérience marocaine d’investissement en Ethiopie et en Afrique mise en avant à Addis-Abeba. L’expérience marocaine d’investissement en Ethiopie et le potentiel des entreprises marocaines en Afrique dans le cadre de la coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi Mohammed VI, ont été mis en avant vendredi soir à Addis-Abeba lors du lancement de la première édition de la plateforme de réseautage pour les investisseurs étrangers dans ce pays de l’Afrique de l’Est. Premier pays à être invité à cette importante série de consultations et d’interaction entre les investisseurs étrangers et les autorités compétentes éthiopiennes à l’initiative de la Commission éthiopienne des investissement, le Royaume a été applaudi pour les réalisations grandioses entreprises sous le leadership de Sa Majesté le Roi dans les domaines politique, industriel et agricole, outre les réalisations en matière d’énergie, de santé, de finance, d'infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires et de recherche scientifique, mises en exergue dans un documentaire projeté devant un parterre d’investisseurs, diplomates accrédités à Addis-Abeba, décideurs éthiopiens et représentants des médias.

L’Economiste :

• Les enfants non scolarisés bientôt vaccinés. Les enfants de 12 à 17 ans non scolarisés ne figurent pas dans la plateforme Massar du ministère de l'Education. Par conséquent, ils ne sont pas éligibles à la campagne de vaccination en cours. Le département de l'Intérieur est en train de peaufiner un dispositif dédié. Le challenge est de pouvoir identifier cette tranche d'âge. Le même problème s'était posé pour les bacheliers qui, une fois qu'ils ont obtenu leur baccalauréat, ne sont plus listés dans Massar. Le ministère de l'Education a ouvert le système pour qu' ils soient rapidement vaccinés. • L'Académie de la francophonie scientifique sera basée au Maroc. C'est l'une des annonces phares de la 1ère édition de la Francophonie Scientifique, tenue du 21 au 24 septembre derniers à Bucarest: l'installation de la nouvelle Académie Internationale de la Francophonie Scientifique au Maroc. L'événement, organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), a également connu la nomination de Awatif Hayar, présidente de l'Université de Casablanca, en tant que membre représentant universitaire au sein du nouveau conseil d'administration de l'AUF (2021- 2025). Le président de l'Université de Béni Mellal, Nabil Hmina, pour sa part, a été désigné membre suppléant.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Pass sanitaire français : une 3ème dose de Pfizer ou Moderna pour les Marocains vaccinés avec Sinopharm. Les Marocains et les Français résidant à l’étranger (ayant été vaccinés avec le vaccin Sinopharm) désirant voyager en France peuvent désormais bénéficier du pass sanitaire français, mais à une condition. Ils devront recevoir une dose supplémentaire de Pfizer ou Moderna, selon un nouveau décret du gouvernement français paru jeudi au Journal officiel. Par ailleurs, l’OMS avait indiqué que 9 pays africains, dont le Maroc, l’Afrique du Sud et la Tunisie, ont déjà atteint l’objectif mondial de vaccination fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS. L’objectif fixé consistait à vacciner 10% des groupes les plus vulnérables contre la Covid-19 avant la fin du mois de septembre.

• Tanger Med: Mise en échec d'une tentative de trafic de plus de 106.000 euros. Les éléments de la douane au port Tanger Med ont mis en échec, samedi, une tentative de trafic de plus de 106.000 euros, sans déclaration préalable auprès des institutions financières compétentes. "Les éléments de la douane opérant au port Tanger Med passagers ont saisi 106.950 euros, en possession d'un Marocain résidant à l'étranger, qui tentait d'introduire cette somme sur le territoire national sans disposer d'une autorisation auprès de l'Administration des douanes et impôts indirects (ADII)", a indiqué une source douanière à la MAP.

Maroc Le Jour :

• USMBA de Fès : L'excellence scientifique reconnue à l’international. L'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès (USMBA) vient de s’illustrer encore une fois dans les champs disciplinaires scientifiques, selon le prestigieux classement "Times Higher Education Impact Rankings" (THE) - 2022. Dans le domaine des sciences cliniques et de la santé, l’USMBA a décroché la première position devant les universités Hassan II de Casablanca et Mohammed V de Rabat, indique l’université dans un communiqué. La recherche clinique et en sciences de la santé est inscrite parmi les priorités scientifiques de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès, souligne la même source.

• Sécurité médicamenteuse et souveraineté sanitaire, thème d’un débat à Fès. Une rencontre sur le thème "la sécurité médicamenteuse et la souveraineté sanitaire" s'est ouverte à Fès avec la participation de pharmaciens et de professionnels de laboratoires médicaux de la place. Initiée par la chambre syndicale des pharmaciens d’officine de Fès, cette rencontre se veut l’occasion de débattre de plusieurs questions en lien avec le métier de pharmacien et des contraintes en ces temps de crise sanitaire, ainsi qu'avec la souveraineté médicamenteuse et ses retombées socio-économiques pour le Royaume. Hassan Ataich, président de la chambre syndicale des pharmaciens d’officine de Fès, qui organise cette conférence, a indiqué que cette initiative intervient en harmonie avec la politique sanitaire et médicamenteuse prônée par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui n'a eu de cesse d'œuvrer pour ériger le Maroc en véritable nation productrice de médicaments et de vaccins.

L’Opinion :

• Programme EFE-Maroc: 50 jeunes formés à Dakhla-Oued Eddahab. Quelque 50 jeunes de la région Dakhla-Oued Eddahab ont été formés dans le cadre du programme "Allows" visant à renforcer les "soft skills" et les techniques de recherche d’emploi. Initié par la Fondation marocaine de l'éducation pour l’emploi (EFE-Maroc) en partenariat avec l'Institut républicain international (International Republican Institute-IRI/USA), ce programme a pour objectif principal de renforcer les "soft skills" et les techniques de recherche d’emploi des jeunes âgés entre 18 et 40 ans, à même de leur offrir l’opportunité de développer leurs compétences linguistiques. Dans une déclaration à la MAP à la clôture de ce programme, la directrice générale de la Fondation EFE-Maroc, Houda Barakate a souligné que 100 jeunes issus de la région Dakhla-Oued Eddahab et de la région Laâyoune-Sakia El Hamra ont été formés sur les "soft skills" et les techniques linguistiques afin de les préparer à répondre aux besoins du marché de l’emploi.

• Tétouan: des sessions de formation sur les nouveautés curriculaires. La direction provinciale de l'Éducation nationale à Tétouan a organisé des sessions de formation au profit d'enseignants de différents cycles d'enseignement sur les nouveautés curriculaires, encadrées par des inspecteurs spécialisés et des experts dans le domaine pédagogique. La direction provinciale a tenu, dans le cadre de la mise en oeuvre des projets de la loi-cadre n° 51.17 relative au système d'éducation et de formation, notamment le projet n° 9 relatif au renouvellement des métiers de l'éducation et de la formation, une session de formation au profit des professeurs de mathématiques et de français, sous le thème "les nouveautés curriculaires - 2021 : principes et exigences pratiques". Elle a également organisé une session de formation au profit des enseignants de la langue arabe sur les nouveautés curriculaires de l'enseignement primaire, et une autre session au profit des professeurs de matières scientifiques sur la didactique des sciences physiques et chimiques.

Al Bayane :

• Bourita réaffirme l'engagement continu du Maroc à promouvoir la démocratie. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a réitéré l'engagement continu du Maroc "à promouvoir la démocratie et à renforcer sa résilience". S'exprimant lors de la 10ème conférence ministérielle de la Communauté des démocraties, tenue virtuellement mercredi en marge de la 76ème Assemblée générale des Nations-Unies, Bourita a souligné que le Maroc, "en tant que partenaire de cette Communauté, reste engagé à promouvoir la démocratie et à renforcer sa résilience, tout en soutenant l’adhésion aux valeurs démocratiques communes, aux Droits de l’homme et à l’Etat de droit, comme indiqué dans la Déclaration de Varsovie". "Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc lui-même est activement engagé dans un processus solide de démocratisation, dans le cadre de la longue trajectoire de réformes du Royaume", a-t-il rappelé.

• Le Médiateur du Royaume souligne le rôle de la médiation institutionnelle dans la consolidation de la bonne gouvernance. Le Médiateur du Royaume Mohamed Benalilou a souligné le rôle de la médiation institutionnelle dans la consolidation de la bonne gouvernance. Intervenant lors d'une table ronde organisée par l’Institution du Médiateur du Royaume sur «Le rôle de l’Institution du Médiateur dans le renforcement de la transparence et de la suprématie de la loi», Benalilou a mis en avant les déterminants et les règles de la médiation institutionnelle en tant que mécanisme développé pour soutenir la transparence et la suprématie de la loi, tout en évoquant les missions, attributions, moyens d’intervention et l'influence de l’institution. Selon un communiqué de l’Institution du Médiateur du Royaume, le responsable a insisté sur les significations de l’espace matérialisant la dimension des droits de l’Homme et la volonté de participation pour appuyer les initiatives sérieuses et créer des idées constructives, permettant au tissu associatif d’occuper une place de choix incarnant la dimension constitutionnelle de la démocratie participative.

Libération :

• Les opportunités d'investissement au Maroc présentées à des hommes d’affaires chiliens. Les nombreuses opportunités d’investissement dans les domaines du tourisme, de l’agro-industrie et de la High-Tech au Maroc ont été présentées, vendredi à Santiago, à plusieurs hommes d’affaires chiliens, indique une source diplomatique marocaine. L’homme d’affaires marocain Simon Haim Skira et la délégation l’accompagnant ont expliqué à leurs homologues chiliens les atouts mis à la disposition des investisseurs étrangers par le Maroc pour faire fructifier leurs affaires et profiter du climat propice au business. La rencontre organisée à la résidence du Maroc à Santiago par Mme Kenza el Ghali, ambassadeur du Royaume au Chili, a réuni une quinzaine de femmes et d'hommes d'affaires chiliens intéressés par les opportunités d’investissement au Maroc, notamment dans les domaines du tourisme, de l’agro-industrie et de la High-Tech, a précisé la même source.

• Dakhla : Interpellation de six personnes, dont un policier, pour organisation de l'immigration illégale et traite humaine. Les éléments du service régional de la police judiciaire à Dakhla ont procédé, samedi, en étroite collaboration avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l'interpellation de six individus, dont un fonctionnaire de police exerçant dans la même ville, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s'activant dans l'organisation de l'immigration illégale et la traite humaine. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué qu'une opération d'immigration illégale au départ de la plage "Al Khira" à Dakhla a été mise en échec samedi tôt dans la matinée, faisant savoir que cette intervention sécuritaire s'est soldée par l'interpellation de cinq organisateurs et de 49 candidats à l'immigration clandestine, dont six femmes et neuf mineurs, outre la saisie d'une embarcation pneumatique bimoteur et des jerricans d’essence.

Al Massae

Institutions internationales : Accélérer la transformation économique du Maroc nécessite davantage d'investissements privés. Le secteur privé marocain a une véritable carte à jouer dans la reprise économique du Royaume, selon un rapport conjoint intitulé "Développement du secteur privé au Maroc : défis et opportunités en temps de pandémie de Covid-19" qui a été présenté jeudi lors d'une conférence-débat, fruit d'une collaboration entre la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Les trois institutions ont souligné que le développement du secteur privé passe par l'investissement et qu'il est nécessaire de faciliter l'accès au financement pour les petites entreprises et d’améliorer l’intégration économique et l’ouverture commerciale des zones rurales, avec un effort particulier à entreprendre sur l’inclusion des femmes, des jeunes et des personnes peu qualifiées.

Oujda : Vers l'installation d’un équipementier automobile pour un investissement de 394 MDH. Une convention a été signée à Oujda, pour la construction d’une usine de câbles automobiles dans la capitale de l’Oriental, devant créer 3.500 emplois directs pour un investissement de 394 millions de dirhams (MDH). Ce projet, premier du genre pour la région de l’Oriental dans le secteur automobile, est porté par le groupe équipementier multinational Aptiv, et sera réalisé dans la zone franche d’accélération industrielle de la Technopole d’Oujda sur une surface de 8 hectares. La nouvelle unité industrielle sera créée dans le cadre d’un partenariat entre la Wilaya de l’Oriental, le Conseil de la région de l’Oriental (CRO), le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, la société MedZ et Aptiv.

Al Yaoum Al Maghribi

La sécurité alimentaire, une priorité stratégique pour le Maroc. Pour le Maroc, la sécurité alimentaire a toujours représenté une priorité stratégique et figure au cœur du nouveau modèle du développement, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Grâce à la politique volontariste de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a pu mettre en place une approche intégrée, qui vise à garantir la disponibilité alimentaire, promouvoir le développement agricole et rural durable, privilégier la protection des ressources naturelles et s’adapter aux changements climatiques, a souligné le ministre qui s’exprimait, jeudi en visioconférence, lors du Sommet des Nations Unies sur les Systèmes alimentaires tenu dans le cadre de la 76è session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le prochain gouvernement doit présenter un programme "réaliste" qui répond aux attentes des Marocains. Le prochain gouvernement doit présenter un programme "clair et réaliste", qui répond aux attentes des Marocains, a indiqué Moussaoui Ajlaoui, enseignant-chercheur au centre d’études pour l'Afrique et le Moyen-Orient. Les partis politiques qui formeront la coalition gouvernementale sont appelés à élaborer un programme "clair et réaliste", qui se base sur la réalité des chiffres et le contexte régional instable, et à sa mise en œuvre conformément aux Hautes Orientations contenues dans les discours royaux, a souligné Ajlaoui, qui était vendredi l'invité de la Radio d'information marocaine "RIM Radio".

Assahra Al Maghribia

"La Estrella de Panama" : Le Maroc consolide son processus démocratique sous l’impulsion moderniste de SM le Roi. A travers le triple scrutin législatif, régional et communal du 8 septembre, le Maroc "consolide son processus démocratique engagé sous l'impulsion et la vision moderniste de SM le Roi Mohammed VI", relève l’ambassadeur du Royaume à Panama City, Oumama Aouad, dans un article publié dans le quotidien +La Estrella de Panama+, doyen de la presse panaméenne. Mettant en exergue l’importance historique de ces élections qui marquent un tournant décisif dans l’actualité politique nationale, la diplomate est revenue sur le bon déroulement de ces élections, supervisées par 4.500 observateurs internationaux et nationaux, pour souligner que "ces élections ne sont pas seulement une bonne nouvelle pour le Maroc mais également un motif d'espoir pour la paix et le développement du monde arabo-musulman".

La BERD, l'UE et le GCF s'associent avec Bank of Africa BMCE Group pour lutter contre le réchauffement climatique au Maroc. La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) - soutenue par le Fonds Vert pour le climat (GCF) et l'Union européenne (UE) a accordé une enveloppe de 25 millions d'Euros à Bank of Africa - Groupe BMCE pour soutenir la transformation écologique du Maroc, indique un communiqué de la BERD. L'accord de prêt a été signé par Brahim Benjelloun Touimi, administrateur-directeur général exécutif, représentant Bank of Africa - Groupe BMCE et Antoine Sallé de Chou, Directeur pour le Maroc représentant la BERD.

Al Ahdath Al Maghribia

Administration de la deuxième dose: des SMS envoyés aux élèves. Le ministère de l'Éducation nationale, en coordination avec les ministères de l'Intérieur et de la Santé, a commencé à envoyer des SMS de rappel aux parents d'élèves, les invitant à emmener leurs enfants au centre le plus proche pour qu'ils reçoivent la deuxième dose, jugée "importante". L'administration de la deuxième dose s'apparente à une vaccination complète, les enfants ayant reçu la deuxième dose étant moins sensibles au variant "delta" par rapport à ceux ayant reçu une seule, selon les spécialistes.

Tourisme: sortie du tunnel. Bien qu'il soit encore trop tôt pour parler de sa reprise, le secteur du tourisme a, au moins, réussi à ralentir le rythme de la baisse des revenus, après une hémorragie qui a duré environ un an et demi en raison de la pandémie de Coronavirus. Dans son dernier rapport, la Direction des études et prévisions financières a constaté une baisse du rythme des recettes touristiques à moins 42,8% en juillet 2021. La Direction relevant du ministère de l'Économie, des Finances et de la Réforme administrative a attribué ces évolutions à la réouverture des frontières à partir du 15 juin dernier, ainsi que des mesures spéciales mises en place dans le cadre de l'opération Marhaba. Lors de la période de juin et juillet, les recettes touristiques ont augmenté de 90,1%, après une baisse de 77% un an auparavant.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Kenza El Ghali dénonce devant des universitaires chiliens la situation abjecte qui prévaut dans les camps de Tindouf. L'ambassadeur du Maroc au Chili, Mme Kenza El Ghali, a vivement dénoncé la situation abjecte qui prévaut dans les camps de Tindouf, où les séquestrés vivent « sans dignité sous le joug des milices du polisario et de l’armée algérienne ».Lors d’une conférence initiée par le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations et l’ambassade du Maroc, en coordination avec l’université Adolfo Ibanez de Santiago, El Ghali a longuement souligné le contraste entre le développement et la prospérité que vivent les habitants des provinces du sud et l’indigence imposée aux habitants des camps de Tindouf.

Agadir: Saisie de 2 tonnes de chira, sept personnes interpellées. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d'Agadir ont procédé, samedi, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l'interpellation de sept personnes âgés entre 20 et 57 ans, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s'activant dans le trafic international de drogue, l'organisation de l'immigration illégale et la traite humaine. Trois prévenus ont été interpellés à Agadir, dont le suspect principal qui a été appréhendé dans la zone d'Iligh, sur la base d'un avis de recherche national pour trafic international de drogue, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant qu'une coordination sur le terrain avec les éléments de la Gendarmerie royale territorialement compétente a permis d'interpeller un quatrième suspect dans la zone de Taghazout, à quelque 30 km au nord d'Agadir.

Bayane Al Yaoum

Diagnostic Hépatite C: le premier test 100% marocain permettra de protéger une grande partie de la population. Le premier test 100% marocain de diagnostic de l'hépatite C permettra un dépistage précoce de la maladie ainsi que la protection d’une grande partie de la population, ont affirmé des chercheurs et médecins samedi à Rabat. Ces scientifiques prenaient part à une réunion organisée à l’initiative de la Fondation MAScIR (Moroccan Foundation for Advanced Science Innovation and Research) sur "l’élimination de l’hépatite C en Afrique, pourquoi et comment?". Lancés par la start-up Moldiag spin-off industrielle relevant de la Fondation MAScIR, les tests de diagnostic 100% marocains, conformes aux meilleurs standards internationaux, à fort degré d’efficacité et de précision et aux coûts maîtrisés, sont destinés à contribuer à la sécurité sanitaire du Royaume et à fournir aux praticiens et thérapeutes un moyen rapide, efficace et accessible pour renforcer la santé de leurs patients.

Tasbiq Tasdir: Nouveau produit de préfinancement export du Crédit Agricole du Maroc. Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a lancé un nouveau produit de préfinancement export à partir de 3,75%, baptisé "Tasbiq Tasdir", dans le cadre de son appui aux exportateurs de produits agricoles et de sa proximité avec les opérateurs du secteur. Tasbiq Tasdir est un crédit de trésorerie qui permet de préfinancer la campagne d'exportation en dirhams ou en devises et couvre toutes les opérations liées à l’export, indique la banque dans un communiqué, ajoutant qu'il peut être couplé à une couverture à terme pour la gestion du risque de change et sera octroyé à un taux avantageux, allant de 3,75% HT à 4,25 % HT selon le respect des critères d’éligibilité et la formule choisie par l’opérateur.

Rissalat Al Oumma

Le ministère de l'Intérieur a tranché sur la session ordinaire d'octobre 2021 des conseils de régions et de communes, après que ses services ont reçu des demandes de consultations juridiques de la part de certains walis de régions et gouverneurs de préfectures et de provinces sur ce sujet. Une correspondance du ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, adressée aux walis et gouverneurs a précisé que cette session ne pourra pas être tenue conformément aux mesures, délais et procédures prévues par la loi organique n° 111.14 relative aux régions et la loi organique n° 113.14 relative aux communes.

Réunion prévue du Comité scientifique pour assouplir les restrictions. Said Afif, membre du comité scientifique et président de la Fédération nationale de la santé, a annoncé une réunion imminente du comité scientifique Covid-19, afin de formuler une recommandation visant à assouplir les mesures de protection mises en place pour freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus, justifiant cette démarche par l'amélioration de la situation par rapport aux mois précédents. Parmi ces mesures figurent la réouverture des hammams, des salles de sport et des salles de fête, a-t-il précisé, soulignant que seules les personnes disposant de pass vaccinal accéderont aux lieux publics.

Al Alam

Le Maroc défend la consolidation du multilatéralisme pour des réponses efficaces aux menaces mondiales de la prolifération. Le Royaume est convaincu que la consolidation du multilatéralisme et la coopération internationale demeurent des éléments essentiels pour apporter des réponses universelles et efficaces aux menaces mondiales de la prolifération nucléaire, a souligné vendredi l'ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des Organisations Internationales à Vienne, Azzeddine Farhane. Présentant la déclaration du Maroc lors de la Conférence ministérielle de l’Article XIV visant à faciliter l’entrée en vigueur du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICEN), Farhane a indiqué que le Maroc, qui demeure fermement attaché à l’entrée en vigueur du TICEN, s’engage à apporter son soutien constant et sans faille aux efforts internationaux pour promouvoir ce Traité, et exprime son plein appui au contenu de la déclaration finale adoptée lors de cette Conférence.