Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Maroc. Revue des éditos quotidiens du 24/12/2020


MAP - le Jeudi 24 Décembre 2020 à 13:17 |

           

Rabat - La question nationale et la gestion de la crise sanitaire sont les principaux sujets commentés par les éditorialistes des quotidiens de ce jeudi.


Sous le titre "Identité naturelle", Aujourd’hui le Maroc se fait l’écho de deux événements "grandioses" et "historiques", à savoir la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara et la visite au Maroc de la délégation américano-israélienne, notant qu’au-delà de leur conjonction politique et de leur timing, ces deux faits majeurs ne sont pas du tout des événements ou des actions dictés par les évolutions conjoncturelles ou par des considérations d’ordre géo-politico-stratégique. 

Ils sont véritablement l’expression de l’attachement viscéral du Maroc à ses racines et son histoire millénaire, explique l’auteur, rappelant que le Sahara, la culture hassanie tout comme la composante judaïque sont toutes les deux des composantes à part entière d’un tout indissociable qui s’appelle l’identité marocaine. 

Et de conclure qu'"en les retrouvant pleinement toutes les deux, le Maroc ne fait que préserver et parachever son identité naturelle".

Revenant sur la gestion de la crise sanitaire au Maroc, L’Opinion relève que "la posture du gouvernement montre qu'il ne maîtrise pas les tenants et aboutissants de la crise actuelle", estimant qu'il n'y a aucun fil conducteur entre les différentes mesures qu'il a prises ces derniers mois. 

A titre d’exemple, l’éditorialiste fait observer que cela fait des mois que le Maroc est engagé dans une campagne de communication d'envergure afin d'attirer les touristes internationaux et remplir les "fameux" hôtels de la Cité Ocre et de la Perle du Sud, pour ensuite mettre les mêmes villes en "lockdown".

La communication de crise et la planification stratégique ne sont pas les points forts du gouvernement, juge-t-il, notant que le Royaume passe par les pires moments de la pandémie, donc pas question de laisser place au paradoxe.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss