Menu
              
MAP | Publié ici le Jeudi 20 Janvier 2022

Marrakech-Safi : Le Comité Régional de veille économique tient sa onzième réunion de travail





Marrakech – Le Comité Régional de Veille Economique de Marrakech-Safi (CRVE-MS) a tenu, récemment, sa onzième réunion de travail par visioconférence, consacrée principalement au secteur du tourisme, durement impacté par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Tenue en présence notamment, du wali de la région Marrakech-Safi, Gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, cette réunion, première de l’année 2022, s’inscrit dans le cadre de la reprise des travaux du Comité de Veille Economique, et fait suite aux 10 réunions ayant ponctué les sessions de travail des parties prenantes régionales entre Mai 2020 et Juillet 2021, a indiqué le Centre Régional d’Investissement de Marrakech-Safi (CRI-MS) dans un communiqué.

Cette édition, consacré principalement au tourisme en offrant une analyse approfondie du secteur à l’aune de la pandémie, a également permis de rendre compte des nouvelles mesures et du chantier de réforme de la CNSS, et de faire le point sur les difficultés conjoncturelles et opportunités du secteur de la pêche.

Dans une allocution au début des travaux de cette rencontre, M. Karim Kassi-Lahlou, a rappelé l’objectif de la réunion à savoir : discuter de l’évolution des secteurs susmentionnés dans le contexte économique difficile imposé par la pandémie depuis maintenant près de deux ans, et des différentes actions menées dans le cadre de la stratégie régionale des 3R : Résilience, Relance et Réinvention.

Dans ce sens, M. Kassi-Lahlou a salué l’espace qu’offre depuis leurs mises en place, les CRVE, en tant qu’opportunité de réflexion collective, de partage et d’échange.

S’agissant du premier point relatif à l’état des lieux et perspectives de la relance du secteur touristique, M. Mouhsine Chafaï El Alaoui, Délégué Régional du Tourisme, a souligné que le secteur a été durement touché par la pandémie. Les contraintes, a-t-il expliqué, sont liées à la mobilité, à la confiance dans le voyage et les moyens financiers des voyageurs.
Après avoir rappelé que les répercussions se font ressentir sur l’ensemble de l’écosystème touristique, il a passé en revue les mesures prises afin de faire face à cette situation, lesquelles visent à maintenir des emplois et à préserver le tissu économique, tout en parvenant à la stimulation de la demande, l’accélération de la phase de redémarrage et la transformation structurelle du secteur.

Concernant le deuxième point relatif à la généralisation de la couverture médicale et sociale M. Abdelhamid Azouaoui, Directeur Régional Tensift Atlantique de la CNSS, a rappelé l’envergure de la Stratégie Nationale de la Protection Sociale, présentant son calendrier de généralisation, avec l’échelonnement par catégories d’emploi et le nombre de personnes qui intègreront l’AMO.

M. Azouaoui a également souligné l’effort de simplification des procédures, avec un portail numérique, un serveur vocal interactif, des centres d’appels, des bureaux de proximité agréés (2100 à l’échelle nationale) et des agences CNSS (auxquelles s’ajouteront cette année de nouvelles agences, dont 15 dans la Région, pour un total de 170 agences. Mais également, de nouvelles agences mobiles qui s’ajouteront aux 10 actuellement opérationnelles).

Par ailleurs, pour ce qui est du secteur de la pêche, M. Kamal Sabri, Président de la Chambre de pêche Atlantique Nord, a tout d’abord fait un état des lieux du secteur de la pêche au niveau du littoral régional, notamment au niveau du port de Safi, du port d’Essaouira et du point de débarquement de Souiria Kdima.

Cette réunion, organisé par le CRI de Marrakech-Safi, a été rehaussée par la présence de ses membres, à savoir, le Vice-Président de la Région Marrakech-Safi, les gouverneurs des différentes provinces relevant de la région Marrakech-Safi, le Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), section Marrakech-Safi, le Président du Confédération Nationale du Tourisme et du Conseil Régional du Tourisme (CRT) Marrakech-Safi, les directeurs des services déconcentrés, les présidents d’associations professionnelles, ainsi que des représentants du secteur privé.