Menu
              
MAP Marrakech | Publié ici le Mercredi 8 Juin 2022

Marrakech : Vernissage de l’exposition “Deux visages” des kilims serbes




Le vernissage de l’exposition des kilims (tapis) serbes de la ville de Pirot, intitulée “Deux visages” a eu lieu, mardi au Musée National du Tissage et du Tapis- Dar Si Saïd à Marrakech, en présence d’un parterre d’artistes, d’intellectuels et de passionnés d’art.


Lors de cette cérémonie, tenue en présence notamment du Président de la Fondation Nationale des Musées, M. Mehdi Qotbi, de l’Ambassadeur de la République de Serbie au Maroc, M. Ivan Bauer, de la directrice du Musée Ethnographique de Belgrade, Mme Tijana Kulak Antic Popovic, et de la conservatrice du Musée national du Tissage et du Tapis- Dar Si Saïd, Mme Salima Aït Mbarek, les intervenants ont mis en relief les similitudes entre les cultures marocaine et serbe, notamment dans le domaine du tapis.
Dans ce sens, M. Qotbi a relevé que ces similitudes culturelles témoignent que les deux pays partagent les mêmes enracinements et la même culture méditerranéenne, exprimant sa fierté que le Maroc, grâce à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui considère la culture comme un élément essentiel pour le développement, “est désormais citée en exemple sur le plan culturel”.
Faisant savoir que “cette belle exposition donne l’occasion de voir et d’apprécier les éléments de similitude entre le tapis Hanbal marocain et les Kilims serbes”, M. Qotbi a souligné que l’art en général, y compris l’art spontané du tapis, est un langage universel et la culture constitue le meilleur pont pour construire l’amitié entre tous les peuples du monde.
Pour sa part, l’ambassadeur de la République de Serbie au Maroc, M. Ivan Bauer, a affirmé qu’il existe plusieurs similitudes entre les cultures des deux pays, ce qui témoigne que la culture n’a pas de frontières.
“A travers l’exposition temporaire des Kilims et l’exposition permanente du musée, vous allez découvrir plusieurs similitudes entre le tapis marocain et le kilim serbe, qui ont en commun les mêmes motifs et les mêmes compositions”, a relevé le diplomate.
De son côté, la conservatrice du Musée national du Tissage et du Tapis- Dar Si Saïd, Mme Salima Aït Mbarek, a souligné que le tapis marocain (Hanbal) et le kilim serbe représentent plusieurs similarités et convergences, notamment quand on parle du tapis rural.
“Le hanbal et le kilim partagent surtout le motif géométrique qu’on retrouve aussi dans les tapis qui sont fabriqués dans la chaines du Haut-Atlas, de l’oriental et du Moyen -Atlas, le plus grand centre de confection des tapis au Maroc”, a-t-elle relevé.
La directrice du Musée ethnographique de Belgrade, Mme Tijana Kulak Antic Popovic, a, pour sa part, indiqué que les 13 Kilims exposés à cette occasion appartiennent à ce musée, qui œuvre à la préservation de la richesse du patrimoine culturel serbe, notant que ce Musée d’ethnographie, fondé au début du XXème siècle, conserve plus de 52.000 objets repartis en trente-trois collections.
Le choix des 13 kilims exposés a été fait sur la base de différents critères, à savoir les plus vieux, les plus intéressants, les plus emblématiques pour le patrimoine culturel serbe, a souligné Mme Popovic.
Pour sa part, le Directeur du musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, M. Abdelaziz El Idrissi, a indiqué que cette exposition est l’occasion d’identifier les similitudes entre les tapis du Maroc et celui de la Serbie, deux pays qui appartiennent à la culture méditerranéenne, ajoutant que la célébration des relations diplomatiques entre le Maroc et la Serbie ne se limitera pas seulement à cette exposition, mais comprendra d’autres expositions portant sur le patrimoine archéologique.
Cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 2 août, s’inscrit dans le cadre de la célébration du 65e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la République de Serbie.





Facebook
Twitter
Mobile
Rss