Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Mardi 28 Juillet 2020 à 17:28 |

Ménages: Une dette bancaire à plus de 358 MMDH en 2019


           

​Rabat - L'encours de la dette bancaire des ménages s'est établi à 358,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, marquant une hausse de 5,1% par rapport à 2018, selon Bank Al-Maghrib (BAM).


Cet encours, qui comprend la dette contractée auprès des établissements participatifs sous forme de Mourabaha, a représenté près de 35% des concours des établissements de crédit, en recul d'un point par rapport à l'année précédente, précise BAM dans son rapport annuel sur la supervision bancaire au titre de l'exercice 2019.

Rapporté au Produit Intérieur Brut (PIB), cet encours s'est élevé à 31%, soit un niveau stable au cours des dernières années, souligne la même source, notant que les banques détiennent près de 84% de cet endettement.

Le rapport fait en outre ressortir que l'encours des financements destinés à l'habitat a augmenté de 3,8% à 226,3 MMDH. Ainsi, les financements Mourabaha immobilière se sont chiffrés à 5,7 MMDH.

La production de crédits à l'habitat s'est contractée de 3,5% à près de 26,3 MMDH en 2019, dans un contexte marqué par la baisse du nombre de transactions immobilières de 10,8%. Ce repli a concerné les prêts encouragés par l'Etat (-35%), les prêts libres ayant progressé de 2%.

En parallèle, le nombre de bénéficiaires a de nouveau fléchi de 1,7% à près de 67.300 clients, reflétant une baisse de 35% pour les prêts encouragés par l'Etat et une hausse de 11% pour les prêts libres, relève BAM, ajoutant que le montant moyen de crédit s'est situé à 391.000 dirhams en 2019, en baisse de 7.000 dirhams par rapport à l'année précédente.

Quant au taux d'intérêt moyen appliqué par les banques aux crédits à l'habitat, il s'est établi à 4,45%, en repli de 48 points de base par rapport à 2018. Les crédits assortis d’un taux inférieur à 6% ont vu leur part augmenter de 2 points à 82% au détriment de ceux assortis de taux supérieurs.

S'agissant de l'encours des crédits à la consommation, il a progressé à 7,4% à 132 MMDH. Cette tendance concerne aussi bien les crédits distribués par les sociétés de crédit à la consommation (+7,4% contre 8%) que les banques (7,4% contre 6,2%). Sur ce total, l'encours des financements participatifs sous forme de Mourabaha destinés à l'acquisition de véhicules s'est établi à 776 millions de dirhams (MDH).

La structure des crédits à la consommation selon leur maturité n'a pas subi de changement, indique le rapport, faisant savoir que la part des crédits de maturité supérieure à 5 ans s'est maintenue à 75% et celle des crédits de maturité inférieure à 3 ans s'est stabilisée à 5%

En ce qui concerne le montant moyen des prêts à la consommation, il s'est chiffré à 54.000 dirhams, en hausse de 3.000 dirhams d'une année à l'autre.




Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 15:04 Situation “désastreuse” dans les camps de Tindouf

Vendredi 26 Novembre 2021 - 14:25 Le Maroc dénonce les dérapages de Mary Lawlor