Menu
              
MAP NEWSLETTERS | Publié ici le Jeudi 16 Juin 2022

Message royal aux participants de la CONFINTEA VII





Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, a adressé, mercredi, un message aux participants à la 7ème Conférence internationale de l’UNESCO sur l’Education des Adultes (CONFINTEA VII), qui se tient à Marrakech sous le thème “l’apprentissage et l’éducation des adultes pour le développement durable : un agenda transformateur”.
Voici le texte intégral du message Royal, dont lecture a été donnée par le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch.
 
“Louange à Dieu, Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.
 
Excellences,
Mesdames, Messieurs,
 
C’est, pour Nous, un réel plaisir et une immense fierté que la Conférence internationale de l’Unesco sur l’Education des Adultes (CONFINTEA VII) tienne ses septièmes Assises au Royaume du Maroc. Notre pays se réjouit de devenir ainsi le premier pays arabe et africain à qui est accordé ce privilège.
Nous souhaitons la bienvenue aux éminentes personnalités qui prennent part à cette importante assemblée : responsables gouvernementaux, délégués d’organisations et d’institutions internationales actives dans ce domaine, experts et spécialistes. Nous les assurons de Notre estime et de Notre considération pour les efforts inlassables que, selon ses responsabilités et son domaine de compétence, chacun d’eux déploie afin de développer les méthodes d’apprentissage et d’éducation des adultes.
Nous saisissons cette occasion pour saluer les relations de coopération et de partenariat privilégiées qui ont toujours prévalu entre le Royaume du Maroc et l’Unesco, et pour réaffirmer Notre souci constant de les voir se développer et s’étendre à d’autres filières scientifiques, éducatives et culturelles.
En conférant Notre Haut Patronage à votre Conférence, Nous témoignons de l’importance capitale que Nous attachons à l’éducation des adultes et, particulièrement, au thème retenu pour la présente édition, à savoir : “l’apprentissage et l’éducation des adultes pour le développement durable : un agenda transformateur”. C’est assurément un nouveau rendez-vous qui est pris aujourd’hui pour engager la réflexion, pour délibérer, pour échanger des idées et des vues autour des sujets liés à cette problématique essentielle.
Par ailleurs, ce congrès nous offre l’opportunité d’évaluer les réalisations respectives de nos pays dans ce domaine. Il nous permet également de définir les approches les plus judicieuses pour élaborer des politiques efficaces dédiées à l’apprentissage et à l’éducation des adultes, selon le concept de l’éducation tout au long de la vie. L’effort envisagé constituera une forme de contribution à la mise en œuvre des Objectifs pour le Développement durable, programmée à l’horizon 2030.
Dans un monde aux prises avec des mutations effrénées, il est nécessaire que, toute leur vie, les adultes bénéficient d’opportunités pour acquérir de nouvelles compétences et pour optimiser leurs qualifications. C’est ainsi qu’ils pourront améliorer leur qualité de vie au quotidien, jouir d’une santé meilleure, accroître leur confort, en définitive, accéder à une existence digne.
 
Excellences,
Mesdames, Messieurs,
En ce qui Nous concerne, la tenue de cette conférence au Royaume du Maroc vient en appui aux efforts inlassables que notre pays déploie en faveur d’un enseignement permanent de qualité qu’il veille à dispenser à tous ses enfants, dès les classes du préscolaire, en tant que pilier central de l’apprentissage tout au long de la vie et préalable essentiel à l’amélioration du Système d’Education et de Formation.
Dans cette optique, le Royaume du Maroc accorde un intérêt particulier à l’enseignement destiné aux jeunes en leur offrant diverses opportunités d’apprentissage qui leur ouvrent la voie vers des qualifications judicieusement adaptées pour faciliter leur insertion professionnelle, leur développement cognitif et leur ascension sociale. Ainsi sont-ils mis à l’abri de l’ignorance et de la pauvreté et protégés des tentations d’extrémisme et de repli sur soi.
Pour améliorer la formation professionnelle dispensée aux jeunes, le Royaume du Maroc a déployé d’intenses efforts pour proposer de nouvelles formations adossées à des spécialités d’une grande variété. Adaptés aux besoins des entreprises et aux nécessités du secteur public, ces dispositifs nouveaux sont conçus pour être parfaitement en phase avec les nouveautés apparues dans les différentes branches du savoir, notamment dans les disciplines scientifiques et pour intégrer les transformations à l’œuvre au sein de la société et dans les métiers. De ce fait, les jeunes sont dotés de meilleures opportunités d’insertion professionnelle.
Afin d’inscrire dans la longue durée le processus d’apprentissage et de formation en faveur des jeunes, notamment ceux en situation de rupture scolaire, une initiative a vu le jour sous le nom de “Ecole de la deuxième chance-nouvelle génération pour l’insertion et la qualification”. Fondée sur le concept de formation en alternance entre l’école et l’entreprise, elle vise à préparer et accompagner chaque jeune homme et chaque jeune femme dans le montage de leur projet professionnel individuel.
C’est dans le même cadre que s’inscrit le Programme national de promotion du processus d’alphabétisation dans notre pays. Bénéficiant à un grand nombre de citoyens et de citoyennes, sa vocation déborde le cadre strict de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture et vise à faciliter l’insertion professionnelle de la catégorie-cible. Pour ce faire, les bénéficiaires se voient proposer des stages de formation qui leur permettent de développer leur niveau de maîtrise dans certains métiers, d’accroître leur capacité à créer des coopératives et des projets générateurs d’emplois.
En outre, le Royaume du Maroc s’attache à faciliter l’accès des femmes à l’enseignement et à pérenniser leur autonomie financière, afin qu’elles puissent apporter un concours efficient à la dynamique de développement, atteindre l’accomplissement de soi et s’affirmer professionnellement.
 
Excellences,
Mesdames, Messieurs,
 
En accueillant la présente Conférence, le Royaume du Maroc réaffirme son adhésion effective au principe d’apprentissage tout au long de la vie. Cet engagement s’est traduit dans les faits, par l’intégration des villes de Chefchaouen et de Benguérir, au réseau mondial des villes apprenantes, ainsi que par l’attribution au Maroc de la Chaire de l’Unesco.
Ces réalisations ont été rendues possibles grâce à la création par le Royaume d’un Observatoire de l’apprentissage tout au long de la vie et au concours qu’il a apporté à l’élaboration des mécanismes de suivi et d’évaluation des niveaux d’apprentissages, en partenariat avec l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL).
De plus, le Royaume se distingue par une forte dynamique impulsée par les efforts concertés de tous les acteurs des secteurs public et privé, des universités, des collectivités territoriales, des organes de la société civile et des partenaires internationaux qui s’attachent à mettre en œuvre les politiques et les programmes dédiés à l’apprenant adulte.
A cet égard, Nous avons toujours eu à cœur de garantir un enseignement de qualité à tous les Marocains, toutes franges sociales et toutes tranches d’âge confondues; un enseignement qui assure l’immersion dans le monde de la connaissance et de la communication, l’insertion dans la vie active, et qui contribue in fine à l’épanouissement individuel et collectif.
Rappelons à ce propos que le Nouveau modèle de développement (NMD) adopté par notre pays a redéfini le cap et a imprimé une forte impulsion à ce chantier. D’ailleurs, son volet éducatif vise à favoriser un renouveau pédagogique, dans le but ultime de doter le pays d’un capital humain à même de contribuer à son essor, en ouvrant des perspectives d’avenir prometteuses.
Cet objectif suppose nécessairement que chacun soit conscient de l’intérêt croissant qu’il convient de prêter au savoir et aux connaissances, déterminants essentiels du développement et de la croissance, à une époque où les mutations technologiques s’accélèrent et où il est par conséquent impératif d’acquérir des compétences et des aptitudes sans cesse renouvelées.
Mieux encore, il importe de placer l’éducation à la citoyenneté et au civisme au cœur du projet éducatif marocain, de soutenir les mécanismes d’éducation, de formation, d’insertion, d’accompagnement et de financement destinés aux femmes, de consolider les canaux d’éducation et de formation tout au long de la vie, en vue de renforcer les capacités de chacun.
 
Excellences,
Mesdames, Messieurs,
 
La septième édition de cette conférence est une occasion favorable pour consolider le dialogue et débattre des défis liés au devenir de l’apprentissage et de l’éducation des adultes.
Nous sommes heureux de proposer, au cours de cette conférence, l’adoption d’un nouveau cadre d’action, intitulé “Cadre d’action de Marrakech”, en hommage à la ville qui abrite ses travaux, afin d’orienter et de développer l’apprentissage et l’éducation des adultes durant la prochaine décennie.
Ce document de référence qui constitue une feuille de route pour les douze prochaines années place l’apprenant adulte au cœur des politiques d’apprentissage et érige le principe d’apprentissage tout au long de la vie en levier essentiel de prompte réalisation des objectifs du développement durable.
Le Royaume du Maroc, fort de la conviction qu’il est impératif de renforcer et de coordonner le processus de suivi de la mise en œuvre des orientations issues du “cadre d’action de Marrakech”, a estimé judicieux de proposer la création d’une commission interministérielle post-CONFINTEA VII. Celle-ci se réunira chaque année et veillera à l’application effective de toutes les recommandations formulées à l’issue de la conférence, notamment au niveau continental.
Dans le même ordre d’idées, et pour raffermir l’engagement de notre pays en matière d’apprentissage tout au long de la vie, le Maroc propose également de créer “l’Institut africain pour l’apprentissage tout au long de la vie”. Cette initiative de portée africaine vise à renforcer la coordination et la coopération Sud-Sud dans le domaine de l’apprentissage des adultes et de l’apprentissage tout au long de la vie.
Cet institut sera un centre régional qui aura vocation à renforcer les capacités des parties prenantes, des institutions et des organisations régionales dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie.
De même, il permettra, outre l’échange des expériences réussies, le transfert du savoir ainsi que le partage des expertises liées à l’apprentissage et à l’éducation des adultes, plus particulièrement aux niveaux des villes africaines apprenantes. Au-delà de cet objectif, il permettra de tisser des liens de coopération avec leurs homologues à travers le monde.
Par ailleurs, cet Institut ciblera les acteurs locaux, en particulier les décideurs politiques, les praticiens, les présidents des Organisations non gouvernementales (ONG) et les chercheurs, en vue d’une évaluation, à l’échelle continentale, des politiques publiques en matière d’apprentissage tout au long de la vie, selon une démarche qui place en tête de ses priorités, les apprenantes/apprenants et les formatrices/formateurs.
Nous sommes convaincus que la présente conférence, constituera une opportunité pour délibérer des meilleures pratiques, pour concevoir des solutions innovantes et réalistes, fondées sur une vision novatrice. Elle sera aussi l’occasion de formuler des propositions et des recommandations propres à améliorer le devenir de l’apprentissage et de l’éducation des adultes et à garantir à tous le droit à l’apprentissage tout au long de la vie.
Nous vous souhaitons de nouveau la bienvenue, dans votre deuxième pays, le Maroc et implorons le Très-Haut de guider vos pas et de couronner vos travaux de succès.
 
Wassalamou alaikoum warahmatoullahi taala wabarakatouh”.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss