Menu
              
avec MAP | Publié ici le Jeudi 5 Mai 2022

Nouvel Hôpital Ibn Sina de Rabat, l’innovation au service de la santé




Le nouvel Hôpital Ibn Sina de Rabat, dont les travaux de construction ont été lancés jeudi par le Roi Mohammed VI, est une structure de soins de nouvelle génération qui se veut moderne par son architecture, par la qualité des soins qu’il offrira et par l’intégration des nouvelles technologies de pointe.


Nouvel Hôpital Ibn Sina de Rabat, l’innovation au service de la santé
Mobilisant un investissement de plus de 6 milliards de dirhams, le futur hôpital, qui sera érigé sur un terrain de 11,4 ha, s’affirme comme une structure sanitaire de référence, avec sa tour principale de 151 m (R+33), la tour de la Ligue nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires en R+I0, et le bâtiment formant le podium du projet.
Le futur Hôpital Ibn Sina, dont la construction est prévue dans un délai de 48 mois, sera doté de :
– Un pôle d’hospitalisation,
– Des unités de soins intensifs,
– Des hôpitaux de jour,
– Des services de consultations externes, d’exploration, des urgences et de soins de suite et de réadaptation,
– Des unités de réanimation,
– Une unité des grands brûlés,
– Un service des maladies respiratoires graves,
– Un Centre d’hémodialyse,
– Des plateaux techniques, de logistique administrative, de logistique médicale, de logistique hôtelière et de logistique technique.

Le nouvel hôpital Ibn Sina comptera également :
– 31 salles d’opérations (27 organisées en 3 modules et 4 salles à la Ligue nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires),
– 39 salles d’explorations fonctionnelles,
– 80 salles de consultations externes,
– 15 salles d’endoscopie,
– 25 salles de radiologie conventionnelle, d’imagerie en coupe et par ultrasons.
– 7 salles d’Angiographie, coronarographie, rythmologie, cathétérisme,
– 3 salles d’oxygénothérapie hyperbare,
– 16 boxes d’hémodialyse et une salle de dialyse péritonéale,
– 24 boxes de prélèvement tous types,
– 41 salles de soins, de suite et de réhabilitation,
– 29 salles de recherche et d’enseignement.

Il aura une capacité d’accueil de 1.044 lits, répartis entre :
– 670 lits pour l’hospitalisation conventionnelle,
– 148 lits aux unités de réanimation et de soins intensifs (30 lits pour l’isolement des patients atteints de maladies respiratoires graves),
– 101 lits aux hôpitaux de jour,
– 12 lits à l’unité des grands brûlés,
– 8 lits à l’unité de médecine nucléaire,
– 15 lits à l’Unité des Urgences (hospitalisation très courte durée),
– 90 lits à la Ligue nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires.

Le projet prévoit également la réalisation d’une hélistation, d’un parking d’une capacité de 1.300 places de stationnement, et d’espaces verts favorisant la récupération et la détente des patients en convalescence. Il intégrera dans sa conception les meilleures pratiques d’éco-construction ainsi que des technologies de nouvelle génération (filtres solaires, panneaux photovoltaïques, ventilation naturelle, récupération des eaux pluviales et leur utilisation dans l’arrosage des espaces vertes de l’hôpital) permettant une meilleure efficacité énergétique, en droite ligne des engagements du Maroc en faveur du développement durable.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss