Menu
              
Najat Akif | Publié ici le Mercredi 8 Juin 2022

OMP : Formation à Marrakech au profit des Conseillers Militaires en matière de Genre et des Points Focaux Genre





Marrakech – Une formation des Conseillers Militaires en matière de Genre (CMG) et des Points Focaux Genre (PFG) a démarré, lundi soir à Marrakech, au profit des représentants et des experts des pays francophones afin que les Opérations de Maintien de la Paix (OMP) des Nations Unies intègrent davantage la perspective de genre dans la réalisation de leur mandat.
Organisée par les Forces Armées Royales (FAR) en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR), cette formation pointue, qui se poursuit jusqu’au 18 juin courant, est adressée au personnel militaire, sensibilisé et engagé dans le processus des Opérations de Maintien de la Paix, relevant d’une trentaine de pays francophones.
“En exécution des Hautes Directives de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat Major Général des Forces Armées Royales, nous nous retrouvons ici à Marrakech pour suivre cette formation au profit des Conseillers Militaires en matière de Genre et des Points Focaux Genre”, a souligné le Chirurgien-Dentiste, Colonel Major Olaya Medaghri Alaoui dans une déclaration à la presse.
Faisant savoir que cette formation “s’inscrit parfaitement dans la Vision éclairée et hautement humanitaire de Sa Majesté le Roi, sachant que le Souverain a toujours fait des droits de l’Homme et en particulier de ceux de la femme, une priorité de choix de notre Royaume”, Mme Medaghri Alaoui, a relevé que l’organisation de cet événement phare à envergure internationale au Maroc “n’est pas le fruit du hasard, mais découle d’abord, du fait que le Royaume depuis son indépendance et jusqu’à nos jours, demeure un fidèle contributeur en troupes au sein des Opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies.”
Dans ce sens, elle a affirmé que la femme marocaine a toujours joué un rôle pionnier, se plaçant constamment à l’avant-garde des grands événements et manifestations menées au service de la démocratie, du développement durable et global du Royaume et de la promotion des valeurs de solidarité et d’entente.
Pour sa part, le Lieutenant-colonel Nadia Riffi, Conseillère Militaire Adjointe au sein de la représentation permanente de la France auprès des Nations Unies à New York, a indiqué que cette formation “revêt un caractère exceptionnel dans le sens où, elle constitue un développement d’une formation qui n’existait pas à l’ONU et que nous développons dans la langue française dans le cadre de la promotion du multilinguisme prônée par l’organisation onusienne”.
Mme Riffi a souligné que cette session vise à soutenir le personnel militaire qui sera déployé en tant que conseilles, conseillère ou point focal militaire en matière de genre dans les opérations de paix de l’ONU, ajoutant qu’elle permet aux participants d’être suffisamment outillés pour mettre en œuvre, en tenant compte du contexte socioculturel des théâtres d’opérations, les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur l’agenda Femmes, paix et sécurité, la protection des civils, la protection des enfants et les violences sexuelles liées aux conflits.
De son côté, M. Fethi Debbabi, directeur du Centre d’Information des Nations Unies à Rabat, a noté que cette formation constitue “une étape nouvelle dans l’engagement du Maroc dans le soutien aux efforts du maintien de la paix des Nations Unies”, rappelant “l’extrême reconnaissance” exprimée par l’ONU, à l’occasion de la journée internationale des casques bleus (29 mai), du rôle important que joue le Maroc dans le cadre des opérations de maintien de la paix.
Faisant savoir que le Maroc est le 12e contributeur aux Opérations de Maintien de la Paix en forces armées, forces de police, experts civils et personnels de la santé, qui ont joué un grand rôle surtout, pendant la période de la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) dans le les Opérations de Maintien de la Paix, notamment en Afrique, le responsable onusien a souligné que cette formation “représente un autre volet de l’engagement du Maroc dans les opérations de maintien de la paix”.
Cette formation permettra aux participants d’être en mesure de conseiller les commandants et la composante militaire des opérations de maintien de la paix sur l’intégration d’une perspective de genre dans la planification, l’exécution et l’évaluation des opérations militaires en appui au maintien de la paix, ainsi que de conseiller sur la manière d’intégrer les résolutions du Conseil de sécurité, ainsi que les directives du Département des opérations de paix dans les procédures, opérations et activités militaires.
Les participants pourront également contribuer à la production d’analyses et de connaissances de la situation qui tiennent compte des besoins des hommes, des femmes et des enfants en matière de genre et de sécurité, en accordant une attention particulière aux menaces, telles que la violence sexuelle et les autres violations des droits de l’Homme, ainsi que de faciliter les briefings des officiers d’Etat Major et des observateurs militaires sur l’intégration de la dimension de genre dans les différentes fonctions et unités militaires, et d’établir des relations avec les entités et le personnel des Nations Unies travaillant sur le genre, les droits de l’Homme et la protection des civils.
En marge de la cérémonie d’ouverture de cette formation, une exposition sous le thème “La femme dans les Forces Armées Royales : une expérience professionnelle au service de la paix et de la sécurité” a été présentée aux participants, retraçant l’intégration de la femme dans les FAR, dans le cadre de la Vision Royale consacrant l’adhésion du Royaume aux grandes orientations de la résolution 1325 (2000) de l’ONU, ainsi qu’aux objectifs des résolutions 2242 (2015) et 2538 (2020) portant sur l’égalité entre la femme et l’homme et la parité applicable au personnel en tenue.





Facebook
Twitter
Mobile
Rss