Menu
              
MAP | Publié ici le Mercredi 20 Avril 2022

ONU/Sahara: L'appui à l’Initiative d’autonomie résonne au Conseil de sécurité




Nations Unies (New York), 20/04/2022 (MAP)- Le soutien à l’Initiative d’autonomie pour le règlement définitif du différend régional sur le Sahara marocain, présentée par le Maroc en avril 2007, a fortement résonné lors de la réunion à huis-clos, du Conseil de sécurité tenue mercredi.


Selon des sources diplomatiques bien informées et concordantes à l’ONU, l’Initiative marocaine d’autonomie a été largement soutenue par plusieurs membres du Conseil de sécurité. Ces membres ont considéré que cette Initiative est la base sérieuse et crédible à même de mettre fin au différend régional sur le Sahara marocain, tel que consacré dans les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007.

De même, les récents soutiens historiques de l’Espagne et de l’Allemagne à l’Initiative d’autonomie ont été largement repris lors de ces consultations du Conseil. 

Durant cette réunion, les membres du Conseil de sécurité ont reçu un briefing de l’Envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara, Staffan de Mistura sur sa première tournée dans la région, ainsi que par le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINURSO, Alexander Ivanko, qui intervenait par visioconférence.

Selon les mêmes sources diplomatiques, les membres du Conseil de sécurité ont fortement et unanimement soutenu le processus politique onusien pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis à la question du Sahara marocain, sur la base exclusive des résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, particulièrement la 2602, adoptée le 29 octobre dernier.

Dans ce cadre, ils ont réaffirmé leur soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU visant à relancer le processus politique onusien. Un appel fort et franc a été lancé en faveur de la reprise, dans les meilleurs délais, du processus des tables rondes, auquel l’Algérie continue toujours de s’opposer, dans un défi supplémentaire à la Communauté internationale.

Il convient de rappeler que la résolution 2602 a cité l’Algérie à 5 reprises, en l’enjoignant à rester engagée dans le processus de tables rondes sur toute sa durée, dans un esprit de réalisme et de compromis, en vue de le faire aboutir, consacrant, ainsi, l’Algérie en tant que partie principale à ce différend régional.

Les membres du Conseil ont aussi salué la coopération pleine et entière du Maroc avec la Minurso, y compris la vaccination des membres de cette mission dans le cadre de la campagne de vaccination nationale contre le Covid-19.

Lors de cette réunion, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur grave préoccupation quant à la renonciation par le "polisario" au cessez-le-feu, ses violations des Accords militaires, et son obstruction aux activités de la MINURSO, et à la liberté de mouvement de ses observateurs militaires.

Ils ont enjoint au “polisario” de respecter le cessez-le-feu, de s’abstenir de tout acte de provocation et d’arrêter ses entraves dangereuses à la mise en œuvre du mandat de supervision du cessez-le-feu de la MINURSO, notamment en bloquant ses patrouilles et en empêchant le ravitaillement des observateurs militaires, comme détaillé dans le dernier rapport du SG au Conseil de Sécurité, d’octobre dernier.

D’après ces mêmes sources, cette réunion s’est déroulée dans une atmosphère sereine, favorisant ainsi les meilleures conditions pour la mise en œuvre du mandat de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, conformément à la résolution 2602.