Menu
              
MAP NEWSLETTERS | Publié ici le Vendredi 4 Mars 2022

Partenariat inter-africain: le rôle clé du Maroc





Le Maroc joue un rôle clé dans la consolidation du partenariat inter-africain dans le cadre de la coopération Sud-Sud, a affirmé, jeudi à Kigali, l’ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi.
“Le Royaume, qui s’impose aujourd’hui en tant que leader en Afrique dans les domaines des énergies renouvelables, de la lutte contre le changement climatique, de la sécurité alimentaire et de la formation professionnelle, apporte une contribution de taille dans la consolidation du partenariat inter-africain, dans le cadre de la coopération Sud-Sud”, a souligné M. Arrouchi dans une déclaration à la MAP en marge de la 8è session du Forum régional africain pour le développement durable, dont le coup d’envoi a été donné jeudi dans la capitale rwandaise.
Le diplomate marocain a fait observer que les multiples défis socio-économiques engendrés par la pandémie de la Covid-19, et aggravé par le processus du changement climatique, exigent un partenariat inter-africain solide et une action africaine concrète pour accélérer la reprise post-Covid, relevant dans ce sens que “l’Afrique doit se prendre en charge au moment où les différents partenaires internationaux font face, eux-même, à des défis majeurs et imposent, de plus en plus, des mesures d’austérité”.
Face à ce contexte incertain, le renforcement du partenariat économique inter-africain et, plus généralement, le développement du commerce entre les pays d’Afrique constituent le premier pas vers l’intégration économique du continent, a-t-il relevé, soulignant que le Maroc est disposé à accompagner les pays africains frères, particulièrement en matière de formation professionnelle, nécessaire pour la mise en œuvre des projets de développement durable.
Par ailleurs, M. Arrouchi a rappelé que le Maroc, durant sa présence en tant que membre dans le Bureau du Forum régional africain pour le développement durable (2019-2020), a insufflé une nouvelle dynamique au sein de ce forum à travers de nombreuses contributions, particulièrement la tenue à Marrakech de la 5è session du Forum régional africain pour le développement durable.
Premier investisseur africain en Afrique de l’ouest et deuxième sur le reste du continent, le Maroc été toujours très actif sur le continent, à travers ses entreprises, ses banques et ses investissements directs, a-t-il ajouté.
La 8è session du Forum régional africain pour le développement durable s’est ouverte, jeudi à Kigali, avec la participation de représentants de plusieurs pays africains, dont le Maroc, représenté par une délégation présidée par M. Arrouchi.
Cette 8è session, dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le président rwandais Paul Kagame, est placée sous le thème “Mieux construire l’avenir : Une Afrique verte, inclusive et résilience prête à réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063”.
Cette rencontre annuelle multipartite est organisée conjointement par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le gouvernement rwandais, en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine de développement et d’autres entités du système des Nations Unies.
Au terme de cette rencontre de trois jours, les participants adopteront un Document final contenant les priorités, les possibilités d’action et les recommandations de l’Afrique adoptées sous la forme de messages clés destinés à accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063, et à servir de contribution collective de la région aux travaux de la session de 2022 du forum politique de haut niveau pour le développement durable.