Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Jeudi 31 Décembre 2020 à 16:01 |

Parution du recueil "L'identité renouvelée de la musique andalouse, le devoir de mémoire et les entrées de la créativité"


           

Rabat - L'Association Ribat Al Fath pour le développement durable vient de publier un nouveau recueil intitulé "L'identité renouvelée de la musique andalouse, le devoir de mémoire et les entrées de la créativité", élaboré par Mustapha El Jaouhari et contenant les travaux d'un colloque organisé à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc à Rabat.


Cet ouvrage de 105 pages (petit format) comprend les interventions de professeurs et chercheurs, qui ont participé aux travaux du colloque organisé le 5 décembre 2015, via quatre axes liés à "la nouba marocaine, une identité renouvelée", "la musique andalouse entre performance momentanée et festive et la réglementation académique", "le corps poétique dans la musique d'Al Ala et comment surmonter les erreurs courantes" et "la musique andalouse marocaine entre la préservation du patrimoine et les possibilités de créativité et de renouveau".

Le recueil, qui se compose des interventions d'Abdelkarim Bennani, président de l'Association, d'Ahmed Aidoun, de Driss Guedira, d'Abdeljalil El Kharchafi et de Taoufik Himmich, entend contribuer à promouvoir la recherche dans ce domaine artistique original, l'enrichir et le diffuser de manière à le préserver pour les générations futures.

Dans la préface du livre, M. Bennani souligne que la musique d'Al Ala a pris, durant les cinq dernières décennies, un nouveau tournant scientifique, ajoutant qu'elle s'est introduite dans les universités et les établissements de recherche artistique et musicale et fait désormais l'objet de recherches et d'études approfondies effectuées par des spécialistes.

Il a, à cet effet, considéré que "cela est la preuve concluante que ce merveilleux art qui a résisté et survécu aux épreuves du temps pendant des siècle, est un art original basé sur des règles dont les composantes et les manifestations ont été établies par des chercheurs, que ce soit dans le Royaume ou en dehors de ses frontières".