Raid Sahraouiya: Tatiana Silva, la miss météo engagée en faveur des droits de l'enfant

- Publié le Vendredi 19 Mars 2021 à 12:08




-1

Dakhla - Mannequin, animatrice de télévision et présentatrice de la météo, la Marraine de la 7e édition du raid solidaire féminin "Sahraouiya", Tatiana Silvai est un véritable modèle de femme attachée aux bonnes causes, en s'engagent en faveur des droits des enfants comme ambassadrice de l'Unicef.

Tatiana fait preuve encore une fois de son engagement en faveur des bonnes causes, à travers la participation à ce challenge sportif (13-20 mars à Dakhla) qui a pour but de soutenir des associations à vocation multiple.

"Sahraouiya met beaucoup l'accent sur le côté féminin et solidaire, ce qui est le plus important pour moi", a-t-elle souligné dans une déclaration à la MAP, ajoutant que cet aspect du raid apprend aux femmes de se soutenir et s'entraider entre elles.

Ambassadrice engagée dans la lutte contre le cancer du sein, la marraine de Sahraouiya a fait savoir que l'événement est bien organisé, vu la présence de gens passionnés, motivés, et une équipe technique spécialisée dans les raids.

Pour elle, les femmes participant à cette compétition sont toutes uniques, exceptionnelles, et inspirantes par leur histoire, chacune avec un parcours différent et pour des raisons différentes, elles convergent toutes vers le même fleuve, aider l'autre.

"Donner du sens à la vie vient par le fait d'aider les autres, ça nourrit ma volonté de me dépasser dans ma vie privée et professionnelle juste en ayant passé une semaine avec elles, c'est précieux", s'est-elle réjouie.

Tatiana estime, en outre, que l'endroit exceptionnel dans lequel se déroule cette aventure, au milieu du désert, rend l'expérience inédite, invitant les femmes à participer à ce raid parce que "c'est une compétition avec soi-même".

"Avec l'âge on comprend qu'on est toutes pareilles et qu'on a besoin de s'entraider plutôt que de se tirer dans les pattes", a-t-elle fait remarquer, soulignant que dans un raid pareil la sororité et la solidarité entre femmes est réelle. "Être présente ici pour moi c'est de palper quelque chose d'abstrait qui devient très concret", a-t-elle noté d'un ton serein.

Née le 5 février 1985 à Bruxelles, la présentatrice belge a été élue miss Belgique 2005 à l'âge de 20 ans avant de faire carrière à la télévision. Elle a participé à plusieurs concours internationaux, dont Miss World Europe, avant de représenter son pays au concours Miss Univers 2006 à Los Angeles.

Journaliste météo à TF1 et LCI actuellement, Tatiana a fait ses débuts dans le monde de la radio lorsqu'elle a été retenue pour un casting pour la radio publique francophone belge, au sein de laquelle elle a bossé durant 7 ans, avant de faire la météo avec TV5monde et M6.

L'animatrice a aussi présenté des capsules de culture, de santé et bien-être, et s'est également penchée vers le monde de la musique, pour sortir en 2008 son premier titre "I can't wait".

La miss météo était engagée aux côtés de l'Unicef Belgique avant de rejoindre l'Unicef France, et s'attache à une cause qui lui est très chère, la défense des droits des enfants et des réfugiés, tout en travaillant au sein de l'ONG Handicap International.

Pour son choix de journaliste de météo, l'ex miss Belgique a précisé que la météo englobe tout un schéma lié à tout ce qui est écologie, changement climatique, notant que "la fonction de journaliste météo ne se restreint pas au fait de présenter le temps, mais implique aussi notre conscience par rapport aux changements climatiques, notre impact sur l'environnement, et notre manière de se comporter".

Par ailleurs, Tatiana souligne que le journalisme est un métier qui évolue beaucoup, notamment avec l'avènement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, faisant part d'une course à l'information plus que à la vérité, ce qui rend la mission des journalistes encore plus complexe.



Source : https://sahra.veille.info/sahra/i/54797066/raid-sa...


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune