Menu
              
MAP NEWSLETTERS | Publié ici le Mardi 15 Février 2022

Reconstituer le Groupe d’amitié Maroc-Honduras





La députée au Parlement du Honduras, Johana Bermúdez, a souligné que son pays veut relancer la coopération parlementaire avec le Maroc dans le but de relever les défis communs de l’ère post-Covid.
“Nous exprimons notre volonté d’œuvrer pour la reconstitution du Groupe d’amitié parlementaire Hondurien-Maroc, dans le cadre du nouveau mandat législatif, pour faire face aux défis bilatéraux dans la phase post-Covid-19, et favoriser la coopération entre les deux pays.”, a indiqué la députée dans une déclaration à la MAP.
Tout en saluant la dynamique de développement tous azimuts que connaissent les provinces du Sud du Royaume, la députée hondurienne a dénoncé les séparatistes du “polisario” et leurs agissements hostiles à l’intégrité territoriale du Maroc.
Elle s’est également insurgée contre les violations perpétrées contre les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, au Sud-Ouest de l’Algérie.
“De Tegucigalpa (plus importante ville au Honduras- NDLR), nous exprimons notre soutien à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, ainsi que notre volonté d’œuvrer, au niveau parlementaire et dans le cadre du respect et de la coopération, pour la reconstitution du Groupe d’amitié Maroc-Honduras”, a indiqué la députée.
Elle a, de même, relevé les efforts considérables déployés par le Maroc pour contribuer à juguler la pandémie du coronavirus en Afrique et préserver les équilibres économiques dans la région.
Mme Bermúdez a, en outre, indiqué que le Honduras offre d’énormes opportunités d’investissement qui peuvent servir pour asseoir les bases d’un partenariat avec les opérateurs marocains, notamment dans le domaine de l’agriculture.
Le Honduras est membre du Parlement d’Amérique Latine et des Caraïbes (Parlatino) qui vient de tenir son Assemblée générale annuelle à Panama (10-12 février), avec la participation d’une délégation marocaine conduite par le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara.