Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 09/09/2021

Publié le Jeudi 9 Septembre 2021 à 10:26 | MAP


​Kigali - La participation du président rwandais, Paul Kagame, au sommet de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique, les élections locales sud-africaines et la traite des êtres humains en Afrique du Sud sont les principaux sujets qui retiennent l'attention de la presse arabe parue jeudi.


Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ focalise son attention sur la participation du président rwandais, Paul Kagame, au sommet de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique, tenu mercredi par visioconférence.

Lors de cette réunion virtuelle, organisée par la présidence du Kenya, le président Kagame a invité les dirigeants africains à s’engager dans les efforts visant la transformation des systèmes alimentaires africains et des moyens de subsistance qui en dépendent, écrit le journal.

«La zone de libre-échange continentale africaine offre une opportunité commerciale de taille à exploiter pour renforcer les échanges entre les pays du continent», a insisté le dirigeant rwandais, soulignant qu'un régime commercial mondial «plus équitable» est nécessaire pour garantir l’accès aux produits alimentaires.

D’autre part, la publication note que près de 35% des personnes exposées à la faim dans le monde se trouvent en Afrique, faisant remarquer que 70% de la population active du continent travaillent dans l'agriculture et l'agro-industrie.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ indique que le gouvernement a annoncé que les élections locales seront organisées le 1er novembre prochain, au lieu du 27 octobre comme prévu initialement.

Le journal précise que cette décision fait suite au rejet par la Cour constitutionnelle (ConCourt), la semaine dernière, de la demande de la Commission électorale d'Afrique du Sud (CEI) de reporter les élections à février 2022 en raison de la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, ajoute-t-il, des formations politiques conduites par le principal parti d’opposition, l'Alliance démocratique (DA), se sont opposées à la proposition de la CEI de reporter ces élections à février prochain, arguant qu'une crise constitutionnelle serait créée si la Cour constitutionnelle accédait à cette demande.

Pour sa part, +Sunday Independent+ revient sur le rapport 2021 du Département d'État américain sur la traite des êtres humains en Afrique du Sud.

Citant le document, le quotidien souligne ainsi que ce pays d’Afrique australe est une plaque tournante de ce genre de trafic avec des fillettes aussi jeunes que 10 ans exploitées par les réseaux criminels internationaux.

Il ajoute que «les trafiquants recrutent des victimes dans les zones pauvres et rurales d'Afrique du Sud, en particulier dans la province de Gauteng, et les exploitent dans la traite humaine localement et dans les centres urbains, tels que Johannesburg, Le Cap, Durban et Bloemfontein».