Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Vendredi 10 Septembre 2021 à 10:33 |

Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 10/09/2021


           

​Kigali - La production de vaccins anti-covid au Rwanda, le Championnat d'Afrique des Nations (CAN) de Volleyball, l'affaire de corruption de l’ex-président sud-africain Jacob Zuma et les répercussions économiques des émeutes en Afrique du Sud sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue vendredi.


Au Rwanda, +KT Press+ écrit que le pays s’apprête à mettre en place une chaîne d’approvisionnement pour la fabrication de vaccins en vue de produire des vaccins anti-Covid et autres vaccins destinés à être exportés vers l’Afrique, notamment les pays est-africains.

Cette annonce a été faite par le ministre rwandais de la Santé, Daniel Ngamije, lors de sa participation à la 9e conférence de la Fédération des soins de santé d'Afrique de l'Est (EAHF), tenue jeudi par visioconférence.

Le journal rappelle que l’Office rwandais de développement (RDB) et la Société financière internationale (SFI) avaient signé, récemment, un protocole d’accord visant à développer la capacité de fabrication de vaccins au Rwanda.

En sport, le quotidien +The New Times+ rapporte que le Rwanda s’est qualifié pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des Nations (CAN) de Volleyball en battant, jeudi, le Burkina Faso par 3 Sets à 0 pour le compte de la deuxième journée du groupe A.

En signant sa deuxième victoire, la sélection rwandaise s’est emparée de la tête de son groupe en réservant son billet pour les quarts de finale de la CAN 2021 qui se déroule dans la capitale rwandaise.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ revient sur l'affaire de corruption de l’ex-président sud-africain Jacob Zuma, notant que la Haute Cour de Pietermaritzburg a annoncé un nouveau report du procès.

Le journal ajoute que les avocats de M. Zuma ont expliqué que le procès a été reporté afin qu'une équipe médicale spécialisée nommée par l'État, en coopération avec l'équipe médicale de leur client, puisse examiner ses preuves médicales sur son aptitude à poursuivre son procès.

Il rappelle également que le Département sud-africain des services correctionnels a annoncé dimanche que M. Zuma, qui purgeait une peine de 15 mois de prison pour outrage à la justice, a été placé en liberté conditionnelle pour raisons médicales.

Pour sa part, +The Mail and Guardian+ s’arrête sur les répercussions économiques des émeutes violentes qui ont ravagé le pays en juillet dernier.

Citant le ministre des Finances, Enoch Godongwana, le journal souligne que l'impact de ces troubles sociaux en Afrique du Sud sera ressenti par l’économie nationale et persistera au-delà de 2021.

«Il est encore trop tôt pour quantifier l'impact des dégâts sur l'économie du pays causés par les pillages dans les provinces du KwaZulu-Natal et du Gauteng», a déclaré le ministre devant l'Assemblée nationale, notant que même l'économie régionale de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a été paralysée.