Revue de la presse quotidienne internationale africaine

MAP - Publié le Samedi 22 Juin 2019 à 11:53




Dakar - Nombre de sujets attirent l'attention de la presse africaine parue samedi, notamment la coopération entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire, les médicaments antirétroviraux au Kenya et les épreuves du baccalauréat au Gabon. 

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous le titre « Visite du chef de l'Etat en Côte d’Ivoire : Macky Sall déterminé à augmenter la production d’électricité », qu’en visite à la compagnie ivoirienne de production d’électricité (Ciprel), hier à Abidjan, le président Macky Sall a salué la vision de son homologue Alassane Ouattara, relevant que le Sénégal souhaite développer une coopération dans le domaine énergétique.

« L’expérience de Ciprel est édifiante. Elle atteste que la Côte d’Ivoire a osé assez tôt, qu’elle a vu loin », a dit Macky Sall, notant que le Sénégal d'aujourd’hui doit élaborer des projets à même de soulager les populations mais surtout capables d’offrir aux générations futures ce confort indispensable.

« Ouattara jette des fleurs à Macky Sall », peut-on lire à la Une de +Libération+, qui rapporte que c’est aujourd’hui que prend fin la visite d’Etat qu’effectue le président Macky Sall en Côte d’Ivoire, soulignant que lors de son séjour, il a animé un point de presse avec son homologue ivoirien qui n’a pas manqué de le féliciter pour sa réélection mais aussi pour ses réformes institutionnelles et le lancement du dialogue national.


Côté sport, +Vox Populi+ indique que le Sénégal fera son entrée en matière à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) contre la Tanzanie, demain à 17H00, notant que ce sera un dimanche de vérité pour les Lions désignés comme les favoris pour la succession du Cameroun.

Au Kenya, les principaux quotidiens se font l'écho de la déclaration du ministère de la Santé selon laquelle les stocks de médicaments antirétroviraux étaient suffisants pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant dans les établissements de santé publics.

Cette déclaration du département de la santé fait suite aux spéculations sur les médias sociaux selon lesquelles le gouvernement est confronté à une pénurie de médicaments antirétroviraux, qui durerait quatre mois, suscitant ainsi des inquiétudes chez les patients séropositifs.

La secrétaire d'Etat du Cabinet de la Santé, Sicile Kariuki, a assuré vendredi dans une déclaration que 69.000 bouteilles de sirop de névirapine étaient disponibles dans tous les établissements publics.

La ministre a ajouté qu'un lot de 196.000 bouteilles de sirop de névirapine devraient arriver dans le pays d’ici à juillet.

"Le pays dispose de 38 000 bouteilles de sirop de zidovudine suffisamment pour durer jusqu'en septembre avec un lot supplémentaire de 80 000 bouteilles prévu pour le mois prochain", indique la ministre dans un communiqué relayé par les médias kényans.

Elle a ajouté que la reconstitution des stocks est en cours pour assurer un approvisionnement ininterrompu en ARV pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s'intéresse au renforcement des relations de coopération entre l’Ethiopie et les pays voisins en l’occurrence le Kenya et Djibouti.

La présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde s'est entretenue dans ce sens à Addis-Abeba avec Monica Juma, ministre des Affaires étrangères du Kenya.

La présidente Sahle a affirmé que les relations étroites entre l’Ethiopie et le Kenya jouent un rôle important pour une intégration sociale et économique globale de la sous-région, écrit le média éthiopien.

De son côté, le Premier ministre Abiy Ahmed a rencontré Mahmoud Ali Youssouf, ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le renforcement des relations économique, sociale et culturelle, ont été au centre des entretiens entre les deux parties, souligne le groupe médiatique

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que les parties prenantes se sont engagées à soutenir la commission électorale dans l'accomplissement de ses tâches électorales avant, pendant et après les élections de 2020.

Les parties prenantes, dont les médias et les ONG, sont prêtes à utiliser leurs plateformes pour aider le public à comprendre le processus électoral du pays et à participer pleinement à sa réussite, fait savoir le quotidien.

Au Gabon, +l'Union+ s’intéresse aux épreuves du baccalauréat, écrivant dans ce sens qu’après une année académique 2018-2019 relativement apaisée, 28 115 candidats des enseignements général et technique s'apprêtent à affronter les épreuves écrites et orales du baccalauréat, à partir du 25 juin prochain.

Et de commenter que le moins que l'on puisse dire est que cette année académique aura été différente des autres, souvent marquées par des grèves intempestives dans le secteur de l'éducation, notant que sur l'ensemble du territoire national, 32 centres d'examen accueillent les 23 181 candidats issus des cinq séries (A1, A2, B, C et D) de l'enseignement général pour cette édition 2 019. Pour la circonstance, 4 668 agents sont mobilisés dont des psychologues et du personnel médical.

Sur un autre registre, la publication indique que le Gabon a pris part, du 11 au 14 juin 2019, à Cotonou (Bénin), à l'atelier de validation des nouveaux formulaires du Registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM).

Cette rencontre visait, entre autres, à actualiser les formulaires du Registre du commerce et du crédit mobilier afin de tenir compte de l’évolution du droit de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada).  

Le Fil | Bulletins | Mafrik | MAG | Religion | Tribune