Revue de la presse quotidienne internationale africaine

MAP - Publié le Jeudi 31 Décembre 2020 à 13:44



Dakar - Nombre de sujets focalisent l'attention de la presse africaine parue jeudi, notamment les législatives en Côte d’Ivoire, la lutte contre le changement climatique au Rwanda, les difficultés du secteur du tourisme en Afrique du Sud, la situation épidémiologique en Ethiopie et la décision du Kenya de maintenir ouvert son espace aérien avec le Royaume Uni.


Au Sénégal, le bilan catastrophique de 2020 et les vœux pour une meilleure année 2021, font la Une de la presse locale.

« Année de malheurs, de morts et de désolation : Plus jamais 2020 ! », titre +Enquête+, notant que 2020, « année maudite », se ferme comme elle a été vécue, avec son lot de morts et de désespoirs.

2020 part pour ne plus revenir, laissant derrière elle un lot de turpitudes, d'incertitudes, de drames à tous les niveaux et à toutes les échelles, écrit le quotidien +Tribune+, alors que +WalfQuotidien+ parle, sous le titre du « casse du siècle », d’une « 2020 covidée ».

Sur le plan politique, +Sud Quotidien+ se penche sur « Ces chantiers de Macky (Président) en 2021 » axés, selon la publication, sur la gouvernance politique, économique et sociale.

Macky Sall face aux enjeux de 2021, titre à ce sujet +L’Observateur+, soulignant que la pandémie du coronavirus a chamboulé toutes les prévisions de 2020, et l’année 2021 risque de ne pas y échapper.

Les priorités telles que déclinées par les différents acteurs, ne sont pas étrangères aux effets néfastes de la Covid-19, écrit la publication, notant que les acteurs de la santé, de l’éducation, du transport, du tourisme et de l’agriculture étalent les points qui doivent être primordiaux dans la politique de l’Etat pour 2021.

En Côte d'Ivoire, "Le Patriote" fait savoir que le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Touré, a annoncé mercredi la convocation des collèges électoraux le 6 mars 2021 en vue de l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

« Les collèges électoraux sont convoqués le samedi 6 mars 2021 en vue de l’élection des députés à l’Assemblée nationale pour la législature 2021-2025 », a indiqué M. Sidi Touré, face à la presse, au terme d’un Conseil des ministres.

Sur un autre registre, "Abidjan Net" rapporte que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a indiqué mercredi avoir parlé avec Henri Konan Bédié sur la crise liée au scrutin présidentiel, annonçant un dialogue bilatéral dans la deuxième quinzaine du mois de janvier 2021, à l’entame d’un Conseil des ministres.

« Le président Bédié et moi, nous nous sommes parlé à plusieurs occasions ces derniers temps et nous avons convenu de reprendre le dialogue bilatéral dans les prochains jours certainement dans la deuxième quinzaine du mois de janvier », a déclaré M. Alassane Ouattara, face aux ministres.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ écrit que Kigali prévoit de dépenser près de 11 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années pour lutter contre le changement climatique et renforcer l'adaptation à ses effets.

Citant le PDG du Fonds vert du Rwanda, Teddy Mugabo Mpinganzima, le journal indique que cet investissement d'envergure permettra au pays de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’environ 4,6 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone en s’appuyant sur l’efficacité énergétique, l’urbanisation verte, la gestion des déchets, la conservation de la nature et la résilience économique.

Au cours de la prochaine décennie, les solutions basées sur la nature seront priorisées par les autorités rwandaises, car, offrant un meilleur retour sur l’investissement, note la publication.

En économie, le quotidien rapporte que les ventes de café rwandais en Chine via les plateformes en ligne appartenant au géant chinois du commerce électronique « Alibaba » ont augmenté de 400% en 2020.

Cette hausse spectaculaire est due à un accord-cadre de partenariat signé, en 2018, entre le gouvernement rwandais et la société chinoise de commerce électronique, précise le média, ajoutant que cet accord a permis aux opérateurs rwandais d’augmenter leur participation au commerce électronique transfrontalier.

En Afrique du Sud, +Eyewitness News+ indique que les professionnels du tourisme dans le pays ont fait savoir qu'alors que le secteur commençait lentement à se remettre sur les rails grâce au tourisme local, les derniers développements de la pandémie augurent d'une période inquiétante à cause des nouvelles restrictions imposées.

La semaine dernière, la Grande-Bretagne a interdit les voyages à destination de l'Afrique du Sud après la découverte de deux cas d'une variante mutante de la Covid-19, qui est à l'origine de la deuxième vague d'infections que connait le pays actuellement, rappelle le journal électronique.

Il signale également qu'un grand nombre de touristes internationaux affluent en Afrique du Sud pendant la saison des fêtes de Noël pour profiter du temps ensoleillé et des plages de ce pays d'Afrique australe, mais la décision du gouvernement de renforcer les mesures de confinement auront certainement un impact néfaste sur le secteur.

Pour sa part, +Sowetan+ indique que la Fédération des agriculteurs sud-africains (Agri SA) a appelé les autorités du pays à agir de toute urgence pour se procurer une quantité suffisante du vaccin contre la Covid-19.

Agri SA a exprimé sa préoccupation face au manque de réactivité constatée chez le gouvernement sud-africain concernant ses efforts visant à sécuriser suffisamment de vaccins pour sa population, écrit le journal, notant que le président Cyril Ramaphosa a récemment annoncé que l'Afrique du Sud ne devrait recevoir un vaccin Covid-19 qu'à partir du deuxième trimestre de 2021.

Au Gabon, +L'Union+ s’intéresse à la clôture de la 2è session du parlement. Il écrit sous le titre "Sénat : la dernière séance" que la clôture hier de la deuxième session du parlement coïncidait avec la fin de la présente législature au Sénat, quatrième.

Le journal explique que la 5è devrait se mettre en place en mars 2021, composée pour partie d’élus et pour l’autre partie, des personnalités nommées par le Chef de l’Etat, conformément à la Constitution révisée.

Sur un autre registre, +Medias241+ indique que la représentation du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Gabon et le Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale de l’Agence des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO Afrique centrale) et la Représentation de la FAO au Gabon ont offert, à 400 jeunes agriculteurs gabonais, mardi à Malibé, sur le site agricole de Bolokoboué (nord de Libreville), un lot de semences et de matériel aratoire.

Selon le portail, l’initiative vise la création d’emplois, l’autonomisation et la stabilité sociale des bénéficiaires.

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ revient sur la propagation du coronavirus à travers le pays en focalisant sur l'appel du Premier ministre Abiy Ahmed qui a exhorté la population à respecter les mesures prises pour lutter contre la pandémie, dont les cas continuent d'augmenter dans les différentes régions du pays.

Les unités de soins intensifs fonctionnent à leur capacité maximale, relève le journal qui reprend les propos du Premier ministre qui a insisté sur l’impératif du port du masque.

Les cas de coronavirus en Ethiopie ont atteint 123 145 avec 1 912 décès, rappelle le journal.

Sur un autre sujet, +FANA BC+ s’intéresse à la situation des déplacées dans la zone Metekel relevant de l’Etat régional de Benshangul Gumuz, suite au massacre qui a fait 207 morts.

Le média rapporte dans ce sens que le gouvernement éthiopien a envoyé une aide humanitaire d'une valeur de 26 millions de birrs aux personnes déplacées.

Au Kenya, le journal "Daily Nation" rapporte que le pays ne va pas interdire les vols à destination et en provenance du Royaume Uni pour tenter de contenir la diffusion d'une nouvelle souche du coronavirus.

Citant le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe, la publication avance que le Kenya a mis en place des mesures "très strictes" pour contenir la propagation du Coronavirus, ajoutant que les voyageurs britanniques doivent avoir des résultats négatifs au test Covid-19 dans un délai de 96 heures entre le moment où ils ont été testés et le moment où ils arriveront dans le pays.

«Nous avons mis en place des mesures de voyage très strictes avec le Royaume-Uni, ce que les États-Unis et les Européens n'avaient pas. Nous observons attentivement chaque passager voyageant à partir de là. Le Royaume-Uni a également imposé des restrictions de voyage à ses propres citoyens qui quittent le pays», a assuré M. Kagwe, cité par le journal.

Dans une précédente déclaration, le ministre de la santé avait souligné qu'il n'était pas nécessaire pour le Kenya de fermer son espace aérien en raison de la nouvelle variante du coronavirus puisque la Grande-Bretagne effectue un dépistage sérieux. 

Le Fil | Bulletins | Mafrik | MAG | Religion | Tribune