Revue de la presse quotidienne internationale africaine

MAP - Publié le Samedi 8 Mai 2021 à 14:05



Dakar - Nombre de sujets attirent l'attention de la presse africaine parue samedi, notamment le découpage territorial de la capitale sénégalaise Dakar, la scène partisane au Gabon, le report du sommet de Commonwealth, le commerce illicite au Kenya, les élections générales en Ethiopie et la situation épidémiologique en Afrique du Sud.


Au Sénégal, les conséquences du redécoupage territorial de la capitale Dakar domine les sujets à la Une de la presse locale.

Sous le titre « La carte électorale remaniée », le quotidien +L'As+ écrit que la décision du gouvernement d’ériger la commune de Keur Massar en département et de corriger certaines incohérences territoriales à Rufisque ne sera pas sans conséquences sur le processus électoral.

En effet, souligne la publication, la carte électorale sera fortement remaniée dans les circonscriptions concernées avec des milliers de cartes d’électeurs à rééditer et à distribuer.

« Le découpage administratif, l’arme fatale de Macky » pour le report des locales, titre +WalfQuotidien+.

Le président Macky Sall s’est lancé dans la concrétisation de sa promesse de faire de la commune de Keur Massar le cinquième département de Dakar, écrit le journal, soulignant qu’à travers ce redécoupage territorial, le chef de l’Etat « acte » le report des élections locales.

Sur le même sujet, +L’Observateur+ écrit qu’à peine rendu public, le nouveau redécoupage territoriale suscite une vague de protestations dans les communes touchées où les populations ont dénoncé les incohérences avant de rejeter en bloc aussi bien la dénomination que l’implantation du chef-lieu du future département de Keur Massar.

Au Gabon, +l'Union+ s’intéresse à la scène partisane. Il écrit sous le titre "PDG-DN : C’est fait" que la fusion-absorption de Démocratique nouvelle (DN) au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a été officialisée hier après-midi, au cours d’une cérémonie solennelle au siège du part au pouvoir à Libreville.

Et d’ajouter la fusion a été formalisée entre le secrétaire général du PDG, Eric Dodo Bouguendza et le désormais ex-Premier secrétaire de DN, René Ndemezo Obiang.

Sur autre registre, +Médias241+ indique que le vaccin Sinopharm est depuis ce vendredi 07 mai 2021, le premier vaccin chinois contre la covid-19, à recevoir l’homologation d’urgence de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’annonce a été faite par le Directeur général de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoute le portail.

Au Rwanda, les journaux locaux consacrent leur Une de samedi à la décision du gouvernement rwandais et du secrétariat du Commonwealth de reporter le prochain sommet des chefs de gouvernement des 54 pays du Commonwealth (CHOGM), initialement prévue en juin prochain à Kigali.

Le quotidien +The New Times+, qui cite une déclaration conjointe du président rwandais Paul Kagame, et de la Secrétaire générale du Commonwealth Patricia Scotland, indique que ce second report du CHOGM est dû à la pandémie de Covid-19 et son impact sur les pays membres de l'organisation.

D’après le journal, ce report a été décidé après une «étroite consultation» entre le Secrétariat général du Commonwealth et les États membres et une évaluation de la situation épidémiologique.

Son confrère +KT Press+ écrit que le président Rwandais a promis l’organisation du sommet dans la capitale rwandaise au «moment opportun», ajoutant qu’aucune date n’a encore été fixée pour la tenue de cette réunion bisannuelle.

Au Kenya, le journal "The Star" rapporte que la Kenya Revenue Authority a renforcé la surveillance du commerce illicite impliquant l'utilisation de faux timbres d'accise.

Il s'agit d'un mouvement visant à débarrasser le marché des marchandises illicites, à promouvoir le commerce des tarifs et à protéger le public contre la consommation de produits nocifs, souligne la publication.

«La KRA s'est engagée à garantir que les opérations commerciales ne soient effectuées que par des commerçants qui respectent les législations établies et la police fiscale», a déclaré le commissaire chargé des enquêtes, Edward Karanja, dans un communiqué relayé par le journal.

Le fisc met également en œuvre un certain nombre de mesures de valorisation des recettes. Il s'agit notamment de l'élargissement de l'assiette fiscale, de l'amélioration du programme de recouvrement des créances, de la mise en œuvre d'audits après dédouanement, de l'audit complet de toutes les exemptions et de l'amélioration de la numérisation et de la vérification des marchandises par le renseignement aux points d'entrée et en interne, poursuit le journal.

En Ethiopie, +ETHIOPIAN MONITOR+ s'intéresse aux élections générales prévues le 05 juin prochain en rapportant que l’opération d'inscription des électeurs pour ces sixièmes échéances a été prolongée pour la deuxième fois.

Citant le Conseil national électoral d'Ethiopie, le média précise que la date limite d’inscription a été prolongée d’une semaine.

A ce jour, plus de 28,7 millions des 50 millions d'électeurs potentiels sont été inscrits, relève le média.

Côté économie, +FANA BC+ rapporte que les envois de fonds de la diaspora éthiopienne ont totalisé 2,3 milliards de dollars au cours des huit derniers mois.

Citant l'Agence éthiopienne de la diaspora, le média note le gouvernement tablait sur 4 milliards de dollars de transferts de fonds au cours de l'année budgétaire qui a commencé en juillet dernier.

En Afrique du Sud, +Sowetan+ indique que les appels se multiplient pour prendre les mesures disciplinaires nécessaires contre le Secrétaire général du Congrès national africain (ANC au pouvoir) suspendu, Ace Magashule, pour avoir transgressé les règlements intérieurs du parti.

Magashule, qui a été suspendu de ses fonctions pour avoir refusé d'obéir à la règle du «retrait» instaurée contre les membres impliqués dans des affaires de corruption, a défié les décisions du parti qui l'empêchaient de représenter l'ANC à quelque titre que ce soit, et a plutôt annoncé qu'il avait «suspendu» le président Cyril Ramaphosa, souligne le journal.

Il relève également que plusieurs membres du comité exécutif national (NEC) de l'ANC font maintenant pression pour une action contre Magashule pour des accusations de mauvaise discipline alors qu'il continue de se révolter contre sa suspension.

Sur un autre sujet, +Business Tech+ rapporte que les responsables du département de la Santé ont fait part d'une augmentation inquiétante des cas d'infection à la Covid-19 dans une grande partie de l'Afrique du Sud.

La situation épidémiologique dans les provinces du Free State, de Gauteng, du Cap Nord et du Nord-Ouest est particulièrement préoccupante, a indiqué le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize, dans un communiqué cité par le quotidien.

Le ministre a souligné également que l'Institut national des maladies transmissibles (NICD) accorde une attention particulière à certains districts au sein de ces provinces, en raison d’une augmentation sensible du pourcentage moyen de variation sur 14 jours.