Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Revue de la presse quotidienne internationale africaine

Publié le Mardi 13 Juillet 2021 | MAP



​Addis-Abeba - Plusieurs sujets d'actualité font la Une de la presse africaine de ce mardi qui focalise notamment sur les élections en Ethiopie, la dégradation de la situation sécuritaire dans la province sud-africaine du Kwazulu-Natal, l’autonomisation de la femme au Rwanda et les restrictions de voyage imposées aux Kényans dans le contexte de la Covid-19.


En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ revient sur les sixièmes élections générales du 21 juin en relevant que les Éthiopiens ont gagné la confiance du monde en faisant preuve de civisme durant tout le processus de ces échéances qui se sont déroulées de manière «juste, libre, fiable et démocratique».

L'éditorialiste qui a rappelé les troubles et les tensions qui accompagnent notamment la période post-électorale dans certains pays africains, note que les Éthiopiens ont donné l'image d'une véritable démocratie grâce aux récentes réformes entreprises dans le pays.

Ces élections apporteront un nouveau souffle et de nouvelles initiatives au Parlement en particulier et à la nation en général, relève l’éditorialiste, notant que l'Éthiopie doit donner maintenant la priorité au dialogue national inclusif et à la réconciliation pour relever les défis en matière de sécurité, développement et de prospérité.

En Afrique du Sud, +Sunday Times+ rapporte que des coups de feu et des explosions ont retenti dans la province sud-africaine du Kwazulu-Natal, alors que le pillage des magasins et des commerces se poursuit depuis plusieurs jours suite à l'emprisonnement de l'ancien président Jacob Zuma.

Les manifestants ont bloqué les principales routes de la province, incendié des véhicules et des camions et pillé plusieurs centres commerciaux, ajoute le journal, notant que certains ont été vus repartir avec des chariots remplis, notamment avec des appareils électroménagers, dont des téléviseurs et des machines à laver.

La police et les sociétés de sécurité privées ont été débordées par les foules des manifestants, tandis que le système du transport public a été suspendu jusqu'à nouvel ordre, poursuit-t-il.

Pour sa part, +The Mail and Guardian+ fait savoir que la Force de défense sud-africaines (SANDF) sera déployée pour faire face aux manifestations violentes qui secouent le pays.

"La SANDF a déclenché le processus et les procédures de pré-déploiement conformément à une demande d'assistance reçue de la National Joint Operational and Intelligence Structure (NATJOINTS) pour assister les forces de l'ordre déployées dans les provinces du Gauteng et du KwaZulu-Natal", ajoute le quotidien en citant un communiqué de la SANDF.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ s'arrête sur les progrès accomplis par le Rwanda dans la promotion du genre et l’autonomisation de la femme, soulignant que le pays des mille collines est devenu un modèle à suivre en matière de parité hommes-femmes.

Les femmes occupent aujourd’hui 61% du Parlement rwandais et 50% des portefeuilles ministériels, écrit le journal, relevant que ces chiffres placent le Rwanda en tête des pays du monde dans l’indice de parité entre les sexes.

Citant le rapport «Femmes au Parlement 2021» publié lundi par l'Union interparlementaire, la publication indique que le Rwanda est l’unique pays africain qui figure dans le Top 10 mondial des pays les plus en avance dans le domaine de l’égalité homme-femme.

En économie, +KT Press+ rapporte que la compagnie aérienne rwandaise, RwandAir, a conclu un partenariat avec le transporteur Qatar Airways pour le renforcement de la coopération entre les deux compagnies aériennes.

Citant la PDG de la compagnie nationale rwandaise, Yvonne Manzi Makolo, le média indique que « ce partenariat permettra aux deux compagnies aériennes d’offrir davantage de services et d’opportunités à leurs voyageurs abonnés».

Au Kenya, le journal "Daily Nation" braque ses projecteurs sur les restrictions de voyage imposées aux Kényans, en soulignant que les détenteurs du passeport du Kenya ne peuvent pas accéder à 54 pays à la suite des mesures restrictives prises par plusieurs pays pour se protéger contre les nouvelles variantes du coronavirus.

le journal cite le "Henley Passport Index", qui surveille régulièrement les passeports les plus conviviaux au monde depuis 2006, et qui a révélé comment la pandémie a affecté les voyages.

L'Australie, l'Argentine, la Belgique, le Cambodge, le Royaume-Uni, le Canada, le Portugal, le Danemark, la Bulgarie et Singapour sont en tête de liste des pays qui ont interdit ou imposé des restrictions aux détenteurs de passeports kényans, note la publication, qui ajoute que la variante hautement contagieuse du Covid-19 Delta pourrait déclencher une quatrième vague d'infections au Kenya au cours des deux prochains mois, selon le ministère de la Santé.



Derniers tweets